Marcel Boungou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marcel Boungou
Naissance
Dolisie, Congo-Brazzaville
Activités annexes Pasteur chrétien
Genre musical Gospel
Années actives 1981–présent
Site officiel marcelboungou.com

Marcel Boungou, né en 1951 à Dolisie, Congo-Brazzaville, est un chanteur français de gospel évangélique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marcel Boungou est né en 1951 à Dolisie, petite ville du Congo-Brazzaville, aujourd’hui République du Congo. Après avoir entendu, à l’église, les psaumes et hymnes de l’Europe luthérienne et les grands classiques du negro spiritual et du gospel, il est appelé tout jeune à chanter en chorale puis, vers ses 15 ans, à en assurer la direction. Il se met aussi à composer en langue congolaise des chants inspirés des rythmes africains.

À la fin des années 1970, Marcel Boungou crée son premier groupe vocal : « Les Perles ». Le succès d’un voyage en Europe, couronné pour lui et ses compagnons d’un 1er Prix du Jury au Festival de musique populaire de Dresde en 1981, les amène à s’installer en France l’année suivante et à y poursuivre avec leur quatuor, devenu les « Palata Singers », une carrière internationale qui durera plus de vingt-huit ans. "Le pasteur et chantre congolais Marcel Boungou (...) est passé, en île-de-France, par toutes les étapes de la dialectique intégrative et interculturelle, de la quasi clandestinité d’un chanteur évangélique « sans papier » à la gloire d’un interprète sur le haut de l’affiche aux côtés de Ray Charles"[1]. En 2008, il a l'occasion de raconter son itinéraire dans une autobiographie événement, qui retrace l'ensemble de son parcours[2].

Consacré « Meilleure voix masculine » au VIe Festival international de Gospel de Paris en 1999, Marcel Boungou – qui a partagé la scène avec des artistes comme Ray Charles, le Golden Gate Quartet, Rodha Scott, Jean-Jacques Milteau, Manu Galvin ou Liz McComb – continue depuis à chanter en soliste negro spirituals et gospels, accompagné de petites formations vocales et instrumentales tels le « Em'Bee Gospel Moove » ou de grandes chorales comme « Cent Voix pour le Gospel ».

Le chanteur Marcel Boungou a été consacré meilleure voix masculine lors de la sixième édition du Festival International de Gospel en 1999[3].

À la fois chanteur et pasteur depuis mai 2005, il est conducteur de louange avec la chorale « Total Praise » du Centre de Réveil Chrétien (CRC) dirigé par les pasteurs David et Jocelyne GOMA à La Plaine-Saint-Denis "Région Parisienne" et les « Cultes de Gospel » qui s’y déroule chaque dimanche.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sébastien Fath, "Gospel francophone, le tournant des années 2000", publié le 26 janvier 2015 sur Regardsprotestants.com
  2. Marcel Boungou, Du Gospel à l’Evangile, itinéraire d’un « gospel singer » africain, Marseille, ed. Onésime 2000, 2008.
  3. Marcel Boungou meilleur artiste gospel francophone, Le Journal Chrétien, 18 janv. 2012

Site web officiel[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]