Marcel Bergé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bergé.
Marcel Bergé
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Marcel Bergé, est un historien et généalogiste belge, né à Schaerbeek le et mort à Schaerbeek le .

Professeur d'histoire à l'Athénée communal de Schaerbeek, il se passionna principalement pour la généalogie.

Il fut durant vingt ans président du Service de centralisation des études généalogiques et démographiques de Belgique (SCGD).

Il a fait de nombreuses publications dans son domaine favori, par exemple il a établi la descendance naturelle des ducs de Bourgogne et a fait des publications sur les généalogies bruxelloises et les Lignages de Bruxelles.

Membre de la loge Les Vrais Amis de l'union et du progrès réunis, il fut appelé à de hautes fonctions maçonniques en en devenant vénérable maître de 1960 à 1962, succédant ainsi à son grand-père Henri Bergé qui le fut de 1872 à 1875.

Ses ascendances[modifier | modifier le code]

Il était le fils de Gaston Bergé, avocat à la Cour d'Appel de Bruxelles, et de Jeanne Antoinette de Jaraczewski ; le petit-fils de Henri Bergé (1835-1911), professeur de Chimie à l'Université libre de Bruxelles et savant renommé.

Sa famille était issue de Jean-Baptiste Bergé, ingénieur hydraulicien et architecte du prince de Ligne à Beloeil dont le fils Nicolas-Joseph Bergé, également ingénieur et architecte, servit l'empereur Joseph II qui le surnomma "le remède à la sottise des autres" et l'anoblit en 1781.

Toutefois, malgré cet anoblissement, la famille Bergé n'a jamais demandé son intégration à la noblesse belge.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]