Marcel Alocco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marcel Alocco
Marcel Alocco (1995).png

Marcel Alocco en 1995.

Naissance
(81 ans)
NiceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Plasticien
Autres activités
Ecrivain et Poète
Lieu de travail

Marcel Alocco est un peintre, écrivain et poète, français né à Nice le . Il vit et travaille à Nice.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de lettres à l'université de Provence où il a parmi ses professeurs Georges Mounin, Georges Duby, Claude Pichois et Raymond Jean, Marcel Alocco revient à la pratique des arts plastiques par la médiation de l'écriture, participant activement à l'École de Nice, à ses différents mouvements, d'abord à Fluxus, avec Ben et surtout George Brecht, puis à ce qui deviendra Supports/Surfaces dont il collabore de 1966 à 1970 à l'élaboration de l'esthétique. Dans une première période, il travaille sur des draps de lit par pliage et marquage, et aborde en même temps ce qu'il appelle des Idéogrammaires travail sur la naissance du sens par la forme à partir de la tache, et du signe à partir du geste. Dans les années soixante il participe à certaines manifestations des avant-gardes, comme "Parole sui muri" à Fiumalbo (1967-1968) et proche de la "poesia Visiva" publie et expose au Centro Tool de Ugo Carrega (Milan 1971).

Pour lui l'image est la composante fondamentale de la peinture, et le patrimoine iconographique est un outil comme le châssis, la toile et la couleur: « toute peinture fait image » écrit-il.

À partir de 1973, il élabore ses « Fragments » de La Peinture en Patchwork: le tissu est peint, portant des images culturelles les plus emblématiques de différentes époques représentatives de diverses civilisations, puis déchiré ou détissé, remonté par couture ou tricotage, traitant en un même mouvement les couleurs, les figures, et les supports liés par les moyens logiques des traitements du textile, donnant pleinement sa spécificité au travail plastique. "La peinture en Patchwork est d'abord de la peinture"(Des écritures en Patchwork" Z'éditions, 1987) La technique la plus élémentaire du patchwork y est annexée « comme outil » d'ouverture et de liberté pour la création. « […] on a chez toi tout un travail de déchirage du tissu. Ni découpure ni déchirure. Car il n'y a ni ciseaux ni accrocs […]. La toile est libre chez toi autrement que chez les autres peintres, avec ses bords déchiquetés, frangés, qui la font communiquer avec l'extérieur » écrivait Michel BUTOR en 1993 (Cat. Mamac, Nice).

De 1995 à 1999, il interroge la peinture avec le support-couleur cheveu. Développant de fines miniatures de tissages élémentaires, il établit un rapport avec les donatrices, réintroduisant ainsi, selon Gilbert Lascault, une dimension poétique dans son travail.

En décembre 1999, il décide arbitrairement d’arrêter son travail de plasticien, et se consacre à l’écriture et l’illustration.

En 2003 il revient à un travail plastique par des études de tissage sur l’image en ikat, puis avec « Mes Enfances » simule sur papier 65 x 50 cm l’apprentissage du dessin et de la peinture en étudiant la naissance de la figure chez les enfants de deux à cinq ans. Depuis 2008, il reprend ces dessins sur tissus, les traitant par détissages partiels.

À partir de 2010 son travail se poursuit, sans usage des couleurs, avec des images en blanc sur blanc creusées par détissages et découpages dans la matière du tissu.

Parallèlement, Marcel Alocco a eu de façon continue une pratique d'écrivain et de poète, publiant plusieurs revues, notamment Caprices (1960-1961) Identités (1962/1966) et Open (1967-1968), des recueils de poèmes (Poèmes Adolescents 1959, La musique de la vie (éd. de L'Ormaie) Bruits de vie (La Diane française), plusieurs romans: Au présent dans le texte (éd P.J. Oswald), La promenade niçoise ( Ed. L'Ormaie), Laerte, et …d'un âge sans mémoire (éd. L'Amourier), des essais et de nombreux articles.

Publications[modifier | modifier le code]

Marcel Alocco, "Paroles en travail" Éditions Performarts, 2008

Marcel Alocco. "Fluxus, Events et Musique (1964-1968) (en français, et trad. en anglais, + postface en allemand) Ed. Galerie Alain Oudin Paris. 2012.

Marcel Alocco: "Bruits de vie" deuxième opus de "La musique de la vie", 2000 - 2013, éditions La Diane Française, Nice 2014

Marcel Alocco et Martine Monacelli : "Ecrire et Peindre" deux entretiens, Edition des L'Ormaie, 2017

En DVD 47 min 12 s de Michael ROGOSIN, Marcel Alocco, Angers 2009, Distribution Galerie Alain Oudin. 2013.

DVD 59 min Film de France Delville, Marcel Alocco, "Lisières Arlequin" 1988. Distribution Galerie Alain Oudin 2014.

Principales expositions récentes[modifier | modifier le code]

  • 2017 "Autour de Michel Butor" Centre International d'Art Contemporain, Château de Carros
  • 2017 "Itinéraire 1956 - 1976" Galerie Christian Depardieu, Nice
  • 2017 "A propos de Nice" Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain de Nice
  • 2015 "Pintura Scrittura Sculpture" 7+7 Italie-France Universite, College Cairoli, Pavia et reprise à Torre Fornello (Ziano- Piacentino)
  • 2015 "Que la rencontre vive..." Collection P: Delaunay " Musée Bernard Boesch, La Baule Escoublac,
  • 2015 "Alocco, le BLANC comme couleurS" Galerie Christian Depardieu, Nice.
  • 2014 "Et l'aventure continue" Collection Philippe Delaunay, Musée des Beaux-Arts de Bernay
  • 2014 "Le rouge est mis" Collections du Mamac, Galerie des Ponchettes, Nice.
  • 2013 « Bonjour Monsieur Matisse,rencontre(s) » Musée d'art moderne et d'art contemporain de Nice
  • 2013 « Alocco, Un fil suffit », Studio Maria Cilena, Milan.
  • 2013 "La mise en doute du tableau" (collection du Mamac), Galerie des Ponchettes, Nice.
  • 2012 « Alocco. Détissés blanc sur blanc », galerie Alain Oudin, Paris
  • 2012 « A la vie délibérée, une histoire de la performance sur la Côte d'Azur », CNAC Villa Arson, Nice
  • 2012 5e Biennale internationale du livre d’artiste, Bibliotheca Alexandrina, Alexandrie
  • 2012 "Olympic Fine Art 2012", Barbican Museum, Londres
  • 2012 "Alocco, Encore autrement" (rétrospective), château Lescombes, Centre d'Art Contemporain d'Eysines-Bordeaux
  • 2011 : « La peinture autrement », musée Fernand Léger, Biot
  • 2011« Le temps de l’action/Acte 1, une recherche sur l’histoire de la performance sur la Côte d’Azur de 1951 à nos jours », CNAC Villa Arson, Nice
  • 2010 : Alocco, « D’Ève aux Demoiselles », galerie Christian Depardieu, Nice
  • 2009 : Alocco, « D’Ève à Pénélope », ArtSpace, Angers
  • 2008 : « Alocco invite », galerie Christian Depardieu, Nice
  • 2007 : Alocco, « Le Patchwork et Détissés », Torre Fornello (Ziano Piacentino) et Laboratorio delle Arti, Piacenza
  • 2007 Alocco, « Textes, textures : des arts plastiques comme livre », BMVR, Bibliothèque Louis Nucéra, Nice
  • 2006 : Alocco," Au fil des enfances » Galerie Alain Oudin, Paris
  • 2005 : « Autour de M. Alocco, Nice à Paris » Galerie Alain Oudin, paris
  • 2004 :*Alocco", espace Le Fond de scène, château Valrose, Université de Nice
  • 2004 Alocco, « Y’a un cheveu », Musée d’art et d’histoire, Villeneuve-Loubet
  • 2004 'Alocco « Mes Enfances », galerie Quadrige, Nice
  • 2004 « Qu'est-ce qui s'trame » avec Sophie Losson, collège Niki de Saint-Phalle, Valbonne

Liens externes[modifier | modifier le code]