Marc Welinski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marc Welinski
Marc Welinski en 2016.jpg

Marc Welinski en mai 2016

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (59 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinction
Marc Welinski et Jacques Chancel lors de la création de Mezzo en 1996

Marc Welinski, né le 19 octobre 1958[1] à Paris est un homme d’audiovisuel et un romancier français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marc Welinski est issu d'une famille juive d’origine russe, polonaise et alsacienne. Il fait ses études en banlieue parisienne et intègre École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud (philosophie) en 1980. Il complétera par la suite ses études littéraires par un MBA à l’INSEAD en juin 1990.

L’homme d’audiovisuel[modifier | modifier le code]

Passionné de philosophie, de musique et d’audiovisuel, il se détourne très tôt de l’enseignement et embrasse une carrière de manager à la télévision[2]. Il entre à la direction du développement de France Télévisions en 1996 et y crée avec Jacques Chancel, la chaine musicale Mezzo (chaine de télévision), qu’il dirigera jusqu’en 2000. Il crée ensuite, au sein de France Telecom, Wanadoo audiovisuel[3], la filiale audiovisuelle destinée à alimenter en vidéo les premiers portails haut débit Wanadoo et Voilà. Il dirige à partir de 2005 la société CielEcran, qui propose des retransmissions en direct dans les salles de cinéma de grands événements culturels, notamment les diffusions en direct du Metropolitan Opera de New York et du Bolchoï de Moscou. La société est rachetée en 2007 par le groupe Pathé et devient Pathé live. En 2011, il devient directeur du marketing de l’opérateur satellitaire Eutelsat[4]. Depuis 2014, il se consacre à des missions de stratégie et de développement dans le domaine du marketing, du développement culturel et des nouvelles technologies.

Le romancier[modifier | modifier le code]

Très influencé par le thriller psychologique, et notamment par Alfred Hitchcock, Marc Welinski aborde dans son premier roman, Indices, le monde de la télévision, qui forme le fond de décor à des manipulations d'audience et à des passions individuelles démesurées. Ce roman crée un début de polémique, certains journalistes croyant reconnaitre des personnalités du PAF ou des hommes politiques dans certains personnages[5] . En 2010, il publie Le secret de David Sender qui évoque la résurgence aux États-Unis d’une secte vieille de 2000 ans prête à tout pour reprendre ses droits. En 2013, dans Le syndrome de Croyde, des crimes à répétition commis dans le métro parisien mettent au jour une affection psychologique rare récemment découverte par les scientifiques. Le blogueur Jacques Teissier se pose la question de la réalité de ce syndrome, tout en admettant que la véracité ou non de cette pathologie est secondaire[6]. Dans Blue Velasquez, publié en 2015, Marc Welinski décrit le monde des marchands d'art du début du XXIe siècle, déconnecté de toute considération artistique et corrompu par une spéculation effrénée. Dans cet univers hors-sol, un homme dont la famille a été spoliée sous l’Occupation va révéler des secrets enfouis depuis 70 ans et déclencher un enchaînement infernal. Dans ses romans, Marc Welinski décrit les fêlures d’un monde contemporain travaillé par les secrets du passé. Ses intrigues se présentent comme le récit d’une descente aux enfers, où un destin implacable semble entraîner ses personnages vers la mort ou la déchéance psychologique. L’origine des drames se trouve toujours être la révélation d’un secret historique ou une découverte scientifique.

Avec Sortie de piste, paru en 2016, Marc Welinski semble quitter l'univers du thriller pour donner une comédie picaresque sentimentale et philosophique. il y décrit les changements qui adviennent dans la vie d'un homme victime d'une EMI (expérience de mort imminente). Il adopte une écriture chorale, où toute une galerie de personnages prennent la parole et exposent un point de vue, une technique qui rappelle les romans de David Lodge. Dans le Syndrome de Croyde 2,- L’état sauvage (2017),  on retrouve le syndrome de Croyde, cette poussée de meurtres spontanés et inexplicables, au cœur d’un village tranquille et prospère de la Région parisienne, entouré d’une forêt profonde. L’angoisse qui gagne peu à peu les habitants aux prises avec ses morts mystérieuses, parallèlement à l’afflux de réfugiés et aux peurs diverses qui l’accompagne, créent une atmosphère qui devient peu à peu étouffante. Le syndrome de Croyde apparait comme l'envers sombre et effrayant d'une humanité de plus en plus sophistiquée dont le transhumanisme contemporain chante les louanges.

Livres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Autres publications[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

  • Chevalier des Arts et Lettres

Références[modifier | modifier le code]