Marc Vaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vaux.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2014).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Marc Vaux
Naissance
Décès
Nom de naissance
Marc Louis René Vaux
Nationalité
Activité
Distinction

Marc Vaux, né le à Crulai (Orne), et mort le à Paris 7e, est un photographe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Vous pouvez aider en ajoutant des références. Voir la page de discussion pour plus de détails.

Menuisier en Normandie, Marc Vaux est mobilisé en décembre 1914. Blessé par balle au bras droit le 12 octobre 1915 à Aubérive alors qu'il est au 115e régiment d'infanterie, il est réformé et touche une pension d'invalidité. Il reçoit la croix de guerre[1].

Habitant dans le quartier de Montparnasse à Paris, Marc Vaux, surnommé « le photographe des peintres »[réf. nécessaire], a photographié les artistes qu'il côtoyait entre 1916 et 1970.

En 1929, il accueille le sculpteur René Iché qui expose des bronzes provocateurs et adhère au mouvement de l'Union des artistes modernes[2] fondé par l'architecte Robert Mallet-Stevens.

Francis Gruber (1912-1948)[3] fonde l'association « Les Fœtus de 1914 »[4], avec André Dunoyer de Segonzac et Charles Vildrac, autour d'un repas à Montparnasse.

Marc Vaux organise des expositions, réunit des œuvres d'art et se lance dans le commerce d'œuvres d'art. Il constitue un recueil de photographies d'ateliers, de galeries, de boutiques d'artisans, de terrasses de café, de fêtes et de modèles. En 1934, le peintre Georges Bouisset lui offre une Croule.

Il loue sa maison à Henri Matisse, qui devient son client et ami, et accueille une des éditions de La Douce France afin de soutenir les sculpteurs Jacques Lipchitz, François Pompon, René Iché et Ossip Zadkine.

À la Libération, Marc Vaux ouvre un foyer d'entraide pour artistes et intellectuels[5] sur le boulevard du Montparnasse, puis une galerie d'art. En 1949, il prend la direction de la revue Paris-Montparnasse qui devient Montparnasse-Carrefour des arts. En 1951, il ouvre le musée du Montparnasse au no 21 avenue du Maine à Paris, réunissant sa collection de clichés d'œuvres des artistes des environs, soit quelque deux cent cinquante mille clichés photographiques sous forme de plaques de verre conservées dans quatre armoires et vingt-trois boîtes de tirages originaux. Il a reproduit les œuvres d'environ cinq mille quatre cent artistes et dans des lieux très divers au nombre de cent soixante-dix approximativement (galeries, Salons, musées, atelier, etc.). Après sa mort, les lieux seront repris par Annick Le Moine et Charles Sablon et le sculpteur Krajcberg.

Il organise également des bals au Foyer Montparnasse, dont un se déroule dans l'atelier de Mad-Gaté-Loubière, dont l'affiche est d'Yves Brayer.

Il a l'exclusivité photographique du Salon des artistes français et du Salon des indépendants avec François Antoine Vizzavona (1876-1961) à la mort de ce dernier, avec le repreneur Jean Georges Savonnet (mort en 1965). Il travaille également pour le Salon d'automne, le Salon de la Société nationale des beaux-arts, le Salon des artistes décorateurs et le Salon des Tuileries.

L'ensemble de son œuvre recouvre un grand pan de la vie artistique parisienne du XXe siècle à laquelle il a contribué, et constitue le Fonds photographique Marc Vaux de la bibliothèque Kandinsky du Centre Pompidou à Paris. Les archives de la revue L'Officiel de la mode répertorient 1561 pages dans 391 numéros le concernant.

Parmi les cinq mille quatre cent artistes pour lesquels il a travaillé ou effectué des reportages, on peut citer le céramiste Jean Mayodon. C'est dans les années 1960 qu'il fait la connaissance de sa consœur franco-suisse Sabine Weiss, lors d'une séance de portraits du peintre Foujita.

Il a son atelier au no 114 bis de la rue de Vaugirard à Paris, 6e arrondissement[6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Photographie d'œuvre d'art[modifier | modifier le code]

Photographie de monument et de reportage[modifier | modifier le code]

  • 1925, École des beaux-arts, bibliothèque, conservatoire de musique d'Alger, Concours des architectes Marcel Lods (1891-1978) et Eugène Elie Beaudouin (1898-1983) associés sur ce projet. 21 épr NB, clichés dossier 323 AA 530/8 cote AA:ML.PHO.151/1.1à/1.21 fonds Marcel Lods et Association Beaudoin et Lods Archiwebture)
  • 1925, Perspective d'un monument et vues du monument réalisé, 2 tirages papier et 4 épr NB; clichés de M. Vaux sans cote AA. (Archiwebture fonds Tournon Paul, dossier 351 AA 11/6
  • 1926, Immeuble d'habitation 8bis Bd Maillot et actuelle rue Nordling (anc Monrosier) architecte; Henri Sauvage (1873-1932) propriétaire Henri Bréal, un des plus beaux immeubles réalisés par cet architecte. Réf: P/18/136/03 vue de la façade sur rue Monrosier épr NB; P18/136/08/ intérieur de l'entrée sur Bd Maillot épr NB ; Complément Louis Marie Charpentier en 2001, deux clichés (fonds Henri Sauvage 018Ifa 302/8. P18/136/01 Archiwebture)
  • 1927, Inauguration de la rue Mallet-Stevens prises de vues de l'inauguration et des Hôtels particuliers Martel et Mallet-Stevens[réf. nécessaire]
  • 1927, Maison Guggenbühl à Paris[réf. nécessaire]
  • 1927, Immeuble pour Gilbert Michel à Bagneux Architecte André Lurçat (1894-1970), 10 documents, vues extérieures Nd. 9 épr NB 26 × 37 cm et vue du plan d'étage courant 1 épr NB contrecollé sur carton. (fonds A. Lurçat 200 Ifa 924/5 Archiwebture)
  • 1928, Maison de Mr D rue Mallet-Stevens Paris Auteuil (vente Allemagne 26 mai 2006) tirage gélatino bromure 22,4 × 15,5 cm[réf. nécessaire]
  • 1928, Nouveau Magasin de la Samaritaine architecte Henri Sauvage, Frantz Jourdain(1847-1935), architecte décorateur, critique d'art. Vue de la façade sur la rue de la Monnaie P18/131/18 épr NB22, 8 × 17 cm; P18/131/19 vue idem épr NB 22 × 17 cm (fonds Henri Sauvage; SAUHE-C-1925-11 1925-1929 Paris 1er Archiwebture)
  • 1929, Maquette du Mémorial de Lille fonds François Vitale, dossier 186 Ifa 507/4 3épr NB
  • Église de Coursegoules (Alpes-Maritimes) Ministère de la Culture Base Mérimée[réf. insuffisante]
  • 1933, reportage sur le sculpteur Calder dans son atelier[réf. nécessaire]
  • 1935, Hôtel particulier de M. Mallet à Neuilly-sur-Seine architecte J-C Moreux photo M. Vaux fonds J.C. Moreux dossier Ifa 31/43 Archiwebture) vues façade et jardin 2 épr NB clichés
  • 1937, dans le cadre des Expositions universelles de Paris l'Exposition internationale de Paris 1937 Pavillon pontifical vues du bâtiment en chantier et réalisé, ext, int, fresques épreuves NB, clichés de Marc Vaux, G.Leyckam, Keystone, Photo Jahan, photo Bouchet et anonymes (fonds Tournon dossier 351 AA 2/3 Archiwebture)
  • 1937, Jardin des Gobelins square René Le Gall, rue Croulebarbe Paris 13e, vues de détails décoratifs, mai 1937, 3épr NB, (Dossier 171Ifa 32/4 Archiwebture, fonds Jean-Charles Moreux)
  • 1938, Embarcadère pour la réception du roi d'Angleterre Georges VI, Paris (Fonds Marcel Lods architecte (1871-1978, réf; LODS-J-38 dossier 323 AA 533/1 plans, coupes et élévations vues de l'embarcadère, décors et jets d'eau sur la Seine 77 épr cote AA:ML.PHO159/1.1à /1.62;ML.PHO.159/2à/2.7 et sans cote Archiwebture)
  • 1938, Exposition internationale de New York pavillon de la France architectes Roger-Henri Expert (1882-1955) et Pierre Patout (1879-1965), commande du gouvernement français artistes Yves Brayer, fresques ; Jean Dunand sculpteur, laqueur décorateur, Jean Dupas peintre décorateur Paul Maximilien Landowski sculpteur, Photographes: Marc Vaux et John-Adam Davis réalisé et détruit.; vue du plan de l'entresol, diverses vues de la maquette, détail du stand de la Manufacture de Sèvres, fresque de Natacha Carlu; " La Vie, Le Génie et la Force sources du Théâtre les grands bassins, terrasse supérieure du restaurant, (cote AA:RHE.PHO9/1.1à/1.134 et /1.34 et sans cote AA dossier 296 AA 21/1 fonds Expert, Roger Henri Archiwebture)
  • 1939, Vue de la maquette du monument à Mustapha Kemal premier président de la République turque concours 1939 par l'architecte Albert Laprade, (1883-1978 épreuve NB Dossier 403 AP 429/8 Fonds Laprade B39-1 (Archiwebture)
  • Photos d'église nd (dossier 351 AA 1/1 fonds Paul Tournon Archiwebture)
  • 1962, Tombeau du Maréchal Lyautey Albert Laprade (1883-1978) architecte et Raymond Subes, ferronnier d'art (1893-1970) fonds Laprade Lapra-J-62. Dossier 317AA10/41 3 doc vues de dessins, perspectivend (3 épr NB Cote AA:AL.PHO.369/1.1à/1.3) Archiwebture

Illustrations et publications[modifier | modifier le code]

  • 1929, Giacometti article de Michel Leiris, photos; Marc Vaux publiés dans Les Documents 4-1929
  • 1932, reportage à la demande de Kristos Zervos, (1889-1970) dans l'atelier de Giacometti, ce qui donne un grand classique de photos du monde de l'art[réf. nécessaire]
  • 1933, L'Amoureuse endormie, Paris, sex appeals Edt 1er novembre
  • 1933, Foujita exposition galerie Lucy Krohg à Paris dans Beaux-Arts du 7 avril 1933, catalogue de l'œuvre et reproduit dans la revue japonaise Mizue, numéro spécial 27 de septembre 1960 pour l'exposition Foujita à Shimbun
  • 1935, Max Band (1900-1974) de Paul Fierens, Paris, éd. des Quatre Chemins, XVII pages XXIV planches en noir et blanc hors texte, In-8°, deux photographies originales d'œuvres de l'artiste par Marc Vaux.
  • 1935, L'Illustration, hôtel particulier de M. Mallet à Neuilly-sur-Seine, M. Vaux
  • 1937, L'Architecture d'aujourd'hui, L. Debretagne, Marc Vaux, jardin des Gobelins square René-Le Gall
  • 1942, Arno Breker par Charles Despiau, éd. Flammarion, photos de M. Vaux, M. Krajewsky, Erns H. Börner, Ingeborg Becker, Niemann-Foto et Charlotte Rohrbach
  • 1942, Nouveaux destins de l'intelligence française, articles de différents auteurs, photos de Laure Albin-Guillot, Doisneau, Jean Roubier, Roger Parry, éd. Maximilien Vox textes rassemblés par Henri Massis imprimé par Draeger brochure de propagande commandée par le Ministère de l'Information de Vichy
  • 1945, Élites françaises, nos 1,2,3,4,5,6, 1945, 6 fasc. in-4o reliés en un ; (Brassaï, Robert Doisneau, Valentine Hugo, M. Vaux, etc.)
  • 1947, Le Point, Desnoyer, Tal-Coat, Pignon, Gruber, Fougeron, XXXVI, décembre 1947, 6e année, éd. du Point, Lanzac par Souillac In-8°, broché 48p., texte de Georges Besson, Raymond Cogniat, Léon Degand, T. Tzara, A. Jakovsky accompagné de photographies de Marc Vaux et Robert Doisneau
  • Nouveaux destins de l'intelligence française, photographies de Laure Albin-Guillot, Robert Doisneau, Marc Vaux, Roubier, Parry, In-4°, 163p., environ 100 illustrations en noir et blanc
  • Genevève Sarrabezolles-Appert, Marie Odile Lefvre, Carlo Sarrabezolles, sculpteur (1888-1971), Astrolabe Studio, Paris
  • 1957, Georges Rohner, catalogue de Robert Rey avec 24 photographies de Marc Vaux, Paris, in 8°
  • 1957, Robert Rey, Robert Humblot, (1907-1962), éd. Flammarion, photographies de Marc Vaux
  • 1957, Le Jardin des Arts no 83, octobre 1961 [pèlerinage aux peintures murales dans le Poitou], photographies Marc Vaux
  • 1958, Berbérie, galerie Synthèse, 1958, pages 61 et 62
  • 1959, « La Jument de Slomon », in l'Art Gaulois, pages 50 et 51
  • 1961, Antoine Poncet, Mont-sur-Lausanne, diffusion Suzanne Herren-La petite rose des vents, 25 planches photographiques
  • 1961, L'Œil, no 78, juin 1961
  • 1963, Les Peintures de Serge Mendjisky, présentées par André Maurois, Marcel Pagnol, Claude Roger-Marx, Raymond Charmet ; photographies ektachrome de Lucien Petitjean, noir et blanc de Marc Vaux, Imp. Grou Radenez, in-4°
  • 1965, Jean-Marc Campagne, Clovis Trouille, avec une analyse graphologique par le Dr Rivere, photographies de Roger Jean Ségalat, Jean Calmus et Marc Vaux, Montreuil, Jean-Jacques Pauvert, 1965, 142 p.
  • 1973, Jean-Marc Campagne, Alfred Courmes, prospecteur de mirages entre ciel et chair, éd. Eric Losfeld, in 4° photographies de Robert Doisneau, J. Hyde et Marc Vaux
  • 1997, Laurence Imbernon, René Iché, catalogue de l'exposition du musée Denys Puech, éd. Tarabusre, photographies de Marc Vaux restaurées par le Centre Georges-Pompidou.
  • 2001, Hélène Braeuner, Dominique Pradié-Ottinger, Les Peintres de la baie de Somme, éd. Renaissance du Livre, 150 p., p. 122, (ISBN 2-8046-0554-X)
  • 2005, collectif, Philolaos Tloupas sculpteur, Athène éd. Itanos, 224 p., photographies de Marc Vaux et autres photographes
  • 2005, Emmanuel Bréon (dir.), Lipchitz, les années française de 1910 à 1940 [catalogue d'une exposition tenue au Musée des Années Trente à Boulogne-Billancourt], Somogy, 126 p., (ISBN 2-85056-915-1)

Portrait photographique[modifier | modifier le code]

Photographie d'expositions organisées par le Foyer des artistes[modifier | modifier le code]

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis
En France
Aux Pays-Bas

Expositions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives départementales de l'Orne, registre matricule R1248
  2. Qui survivra jusqu'en 1958.
  3. Parmi les amis de Gruber, on trouve Yves Bonnat (1913-1992), décorateur de théâtre dont l'Opéra de Paris, Yves Brayer (1907-1990) qui sera grand prix de Rome en 1930, Pierre Jacob dit Pierre Tal Coat (1905-1985), peintre qui réalisera Les Massacres (voir : kerguehennec.fr) en 1937, John William Smith Cox (1911-1982) l'Américain, Jacques Despierre (1912-1995), peintre, condisciple de Georges Rohner (1913-2000) peintre ; Fernand Guery Colas (1902-1957), peintre ; André Hambourg (1909-1999), peintre ; Robert Humblot (1907-1962) ; Paul Jamot,(1863-1939, peintre et critique d'art qui sera conservateur des peintures au musée du Louvre ; Léopold Kretz (1907-1990), peintre et sculpteur, Armand Lanoux (1913-1983) peintre, écrivain ; Jean Lasnes (1911-1940, peintre ; Francis Tailleux (1913-1979) ; Marc Vaux ; Roger Worms (1907-1980), peintre.
  4. En contrepied ironique des anciens et de leur association « Les Amis de 1914 ».
  5. Aujourd'hui devenu une banque.
  6. Annuaire des photographes professionnels avec leurs spécialités, édition 1967, 16 Place Vendôme, Paris, p.58.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Paul Crespelle, Montparnasse vivant, Paris, Hachette, 1962, 330 p.
  • Frédéric Chappey, Faustine Demuynck, Sculpture contemporaine et photographie : les photographies d'Henry Moore et de Marc Vaux dans le fonds photographique du musée Rodin à Paris, Paris, 2003.
  • Antoine Baudin, Photographie et architecture moderne : la collection Alberto Sartoris, Lausanne, Presses polytechniques et universitaires romandes, , 241 p. (ISBN 2-880-74551-9), p. 17.
  • Gérard Streiff, Adam Saulnier journaliste d'art à l'ORTF : Biographie, Paris, Harmattan, (ISBN 2-296-05255-X).