Marc Sautet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sautet.
Marc Sautet
Marc Sautet 1994 at Cafe des Phares.jpg
Marc Sautet en 1994.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 51 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Marc Sautet ([1]-), originaire de Beaumont-le-Roger, dans l'Eure, et qui a fait ses études à Evreux, est un philosophe, enseignant (à l'Université et à Sciences Po Paris), écrivain et traducteur français.

Il est le fondateur des cafés-philo en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marc Sautet a publié un essai, Nietzsche et la Commune, aux éditions le Sycomore, en 1981. Dans cet essai, l'auteur a voulu démontrer que le philologue et philosophe allemand était un observateur de son temps, qu'il suivait avec passion les évènements internationaux et particulièrement européens, et qu'il considérait bien son œuvre dans une logique médicale, afin de soigner et de guérir la civilisation européenne de la « décadence ».

En 1992, Marc Sautet a inauguré le premier « café philosophique » à Paris, au Café des Phares, place de la Bastille, alors qu'il ouvrait son Cabinet de Philosophie, rue Sévigné. Trois ans plus tard, il relatait ces expériences dans Un café pour Socrate.

Un journaliste lui a reproché de se servir des cafés-philo comme d'un réservoir à clients pour son cabinet privé (et payant) de conseil philosophique[2].

Marc Sautet décède à Paris, en mars 1998, d'une tumeur au cerveau.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Par-delà le bien et le mal, 2000. Traduction et annotations.
  • À quoi sert la philosophie, 1998.
  • Les Femmes ? De leur émancipation, 1998.
  • Les Philosophes à la question, 1996
  • Un Café pour Socrate : comment la philosophie peut nous aider à comprendre le monde d'aujourd'hui, Paris : Robert Laffont, 1995.
  • Nietzsche pour débutants, 1986.
  • Nietzsche et la Commune, 1981.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. notice BnF no FRBNF12058056.
  2. Marc Sautet, « promoteur des cafés philo », est mort, L'Humanité, 4 mars 1998. Consulté le 15 juillet 2009.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Courouve, « Démocratie et anarchie dans les cafés de philosophie », Esprit (revue), Paris, n° 239, janvier 1998, pages 200-205.

Liens externes[modifier | modifier le code]