Marc Jeannerod

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marc Jeannerod
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Marc Jeannerod
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Marc Jean François Marie JeannerodVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
Époque contemporaine
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Directeur de thèse
Distinction
Œuvres principales

Marc Jeannerod (né le , mort le [1] à Lyon) est un docteur en médecine, un professeur d'université et un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il devient docteur en médecine vers 1965 puis professeur de physiologie à l’université Claude-Bernard de Lyon. Il a dirigé l’unité Vision et motricité de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) jusqu’en 1997. À partir de cette date, il dirigera ensuite l’Institut des sciences cognitives UMR 5015, du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) jusqu’à sa retraite en 2003[2]. Avant de prendre ce poste, il est chargé de la création de cet institut, centré sur la cognition naturelle, à partir de juin 1992. Il s'agit du premier centre disciplinaire de ce type en France, ce qui marque la reconnaissance du champ de la cognition à l'échelle nationale[3].

Il a également été l'auteur de l'exposition Le Cerveau intime à la Cité des sciences et de l'industrie en 2002. Il a publié de nombreux ouvrages de vulgarisation dont son dernier, La Fabrique des idées - Une Vie de recherche en neurosciences, publié chez Odile Jacob.

Il est élu membre de l'Académie des sciences en 2002[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Communiqué du laboratoire sur le langage, le cerveau et la cognition de Lyon.
  2. Anne Reboul et Tatjana Nazir, « Hommage à Marc Jeannerod (12/12/1935 – 1/07/2011) », Revue de neuropsychologie,
  3. Thomas Lepeltier, Histoire et philosophie des sciences, Sciences humaines éditions, (ISBN 978-2-36106-039-8 et 2-36106-039-6, OCLC 862752811, lire en ligne)
  4. Académie des sciences.

Liens externes[modifier | modifier le code]