Marc Jean Demarçay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Demarçay.
Marc Jean Demarçay
Image illustrative de l'article Marc Jean Demarçay

Naissance
Martaizé Vienne
Décès (à 66 ans)
Paris
Origine Drapeau de la France France
Arme Artillerie
Grade Général de brigade
Distinctions Baron de l'Empire
Commandeur de la Légion d'honneur

Marc Jean Demarçay, né le à Martaizé (Vienne), mort le à Paris, est un général français de la Révolution et de l’Empire et parlementaire français sous la Restauration.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il entre fort jeune dans la carrière des armes et est nommé capitaine d'artillerie le 30 septembre 1793. Il fait les principales campagnes de la Révolution française, y compris celle d'Égypte, et donne partout des preuves de courage et de capacité. Devenu colonel, il se distingue à Austerlitz où il est nommé commandeur de la Légion d'honneur.

Napoléon Ier lui confie ensuite la direction de l'École d'application de l'artillerie et du génie de Metz. Il l'envoie en Hollande en 1807 comme major-général et premier inspecteur des corps de l'artillerie et du génie. Il est promu général de brigade le 8 février 1808.

Après avoir servi deux ans en Espagne, il demande sa retraite à cause de ses nombreuses blessures. Il rentre alors dans ses foyers et s'occupe de travaux agricoles. Il ne reparait sur la scène politique pendant les Cent-Jours, comme colonel de la garde nationale de Poitiers.

Le département de la Vienne l'envoie à la Chambre en 1819. Il siège à l'extrême gauche et s'oppose avec énergie à l'exclusion prononcée contre l'abbé Grégoire et contre Manuel en 1823. M. Demarçay est, jusqu'à sa mort, arrivée le 22 mai 1839 à Paris[1], l'un des plus fougueux défenseurs de la cause démocratique.

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (45e division)[2].

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Orn ext baron de l'Empire ComLH.svg
Blason famille fr Marc Jean Demarçay (baron).svg
Armes du baron Delacroix et de l'Empire

Écartelé : au I, d'argent, à une piramide de sable ; au II du quartier des Barons militaires de l'Empire ; au III, d'azur, à une tour d'or, ouverte, ajourée et maçonnée de sable; au IV, d'or, à un bélier militaire de sable, posé en fasce, avec sa chaîne du même[3]

Livrées : les couleurs de l'écu[3].

Postérité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon le Dictionnaires des Parlementaires français de 1789 à 1889 la date est le 21 mai
  2. Jules Moiroux, Le cimetière du Père Lachaise, Paris, S. Mercadier, (lire en ligne), p. 128
  3. a et b PLEADE (C.H.A.N. : Centre historique des Archives nationales (France)).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]