Marc Hamilton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marc Hamilton
Description de l'image Marc Hamilton.png.
Informations générales
Naissance
Matane (Québec,Canada)
Décès (à 78 ans)
Saint-Jérôme (Québec, Canada)
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Activité principale Chanteur
Genre musical Pop
Instruments Guitare
Années actives 1964-2022
Labels Disques Carrère et WebMusic-MusiqueWeb ou WM-MW

Marc Hamilton est un chanteur québécois né à Matane le et mort à Saint-Jérôme le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Marc Hamilton est célèbre pour sa chanson Comme j’ai toujours envie d’aimer (en) : sorti en février 1970, le single s'est vendu à plus de 500 000 copies en France[2] et à plusieurs millions d’exemplaires dans plus de 90 pays.

Depuis plus de 40 ans, la chanson Comme j’ai toujours envie d’aimer a toujours été dans les 10 premières chansons les plus appréciées au Québec, lors de sondages auprès du grand public. Elle a été traduite dans 15 langues, chantée par des dizaines d’interprètes, et reprise, en version instrumentale, par quatre grands orchestres[réf. nécessaire].

En 2003, il est intronisé par la SOCAN dans la catégorie « Grands Classiques de la chanson québécoise ».

La SODRAC le considère comme un grand de la chanson québécoise, au même titre que Robert Charlebois, Jean-Pierre Ferland, Claude Léveillée, Raymond Lévesque, Gilles Vigneault, Félix Leclerc et plusieurs autres.

Afin de commémorer le cinquantenaire du drapeau du Québec, un jury choisit 50 chansons, dont Comme j'ai toujours envie d'aimer de Marc Hamilton. Il est alors honoré par la ministre de la Culture, Line Beauchamp et la Fondation de la SPAC. Le , il est intronisé au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens.

Marc Hamilton est nommé le représentant de Loto-Québec pour souligner les 25 ans d'existence de la société.

Marc Hamilton a écrit des comédies musicales, des musiques pour films et une autobiographie. Il a fait de la mise en scène, de la production de plusieurs artistes québécois et internationaux, dont les plus grands, d’Offenbach à John Mayhill. Il a été producteur de disques, ingénieur de son et monteur de films. Il a dirigé une salle de spectacles de 800 personnes, durant 3 ans, Le Grand Salon du Domaine Mascouche. C'était un très grand établissement, situé sur un chemin rural dans la campagne, à 25 km au nord de Montréal, comportant une grande scène, et les spectateurs prenaient place dans des sofas, de là le nom Salon. Des très bons spectacles s'y sont déroulés avec des artistes locaux et internationaux. Il s’occupait de tout l’aspect artistique, de l’éclairage et de la production. Marc Hamilton a dirigé l’orchestre de l'Opéra national de Paris et a travaillé avec de grands auteurs-compositeurs et artistes, tels Gérard Manset et Ennio Morricone.

Le , Marc Hamilton reprenait contact avec Michel J. Grenier, qu’il avait connu lors de la grande Tournée Musicorama, dans les années 1970. Michel lui a présenté le projet d’acquérir un endroit en pleine nature où les auteurs, compositeurs et interprètes indépendants pourraient se reposer, écrire, composer, enregistrer et diffuser leurs créations, en bénéficiant gratuitement d’un encadrement approprié. Ils ont donc décidé de travailler ensemble à la réalisation de ce projet, Marc en prospectant en Europe et Michel au Canada. Le , Michel découvre un endroit à Saint-Mathieu-du-Parc en Mauricie. L’acquisition de la propriété s’est réalisée le et l’équipe se consacre à la rénovation de ce qu’on appelle désormais la « Maison Marc Hamilton ».

En juillet et , Marc Hamilton a présenté trois spectacles-bénéfices intimistes, à Saint-Mathieu-du-Parc, au profit de la Fondation Ensemble internationale qui gère la « Maison Marc Hamilton ».

Marc Hamilton vient au Québec le pour effectuer une tournée des médias du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le , sur France 2, et le au Québec, sur TV5, Marc Hamilton participait à l’émission Les Années Bonheur, de Patrick Sébastien, avec une cote d’écoute totale d'environ 11 000 000 de téléspectateurs[réf. nécessaire].

Marc Hamilton enregistre son prochain CD. Il participe aussi à la rédaction d’un nouveau livre sur sa vie, L’enfant que l’on ne voulait pas, écrit par Delfiane, se prépare à un film d’une durée de 90 minutes, qui sera tourné par une équipe franco-italienne, dirigée par Vincent Dominique Tondo, et répète La Grande Tournée Marc Hamilton Tous Ensemble…[réf. nécessaire].

Marc Hamilton a présenté un spectacle en collaboration avec Joël Denis le au Tapis Rouge de Saint-Jérôme.

Dans ses moments libres, Marc Hamilton se consacre à la peinture, à la sculpture, à la décoration intérieure ainsi qu’à l’ébénisterie.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Marc Hamilton (1970)
  • Comme j'ai toujours envie d'aimer (1970)
  • Au fond des choses (1972)
  • Peau de femmes (1981)
  • J'ai un bon deal (1984)
  • J'ai un rendez-vous d'amour (1987)
  • Malgré les murs (1996)
  • Rétrospective (1996)
  • Marc Hamilton chante Aznavour (2003)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Léa Carrier, « Le chanteur Marc Hamilton n'est plus », sur La Presse, (consulté le )
  2. Ventes de singles sortis en 1970

Liens externes[modifier | modifier le code]