Marc Garanger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marc Garanger
Naissance
Ézy-sur-Eure
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Distinctions

Marc Garanger (né le 2 mai 1935 à Ézy-sur-Eure) est un photographe et cinéaste français. Prix Nièpce 1966.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pendant la Guerre d'Algérie, au cours de son service militaire effectué au 2e régiment d'infanterie stationné dans le secteiur d'Aumale, actuellement Sour El Ghozlane Marc Garanger, nommé photographe du régiment, ne cesse de photographier. Il en revient notamment avec plus de deux mille portraits de femmes algériennes, effectués en dix jours, originellement destinés à des photos d'identité qu'il photographie en s'inspirant du travail ethnographie de Edward Sheriff Curtis.

En 1964, il réalise un reportage sur les funérailles de Palmiro Togliatti à Rome avec son ami Roger Vailland. En 1966, avec la bourse de son prix Niépce, il part en Tchécoslovaquie, de l'autre côté du rideau de fer.

Depuis, d'année en année, Marc Garanger fait des reportages toujours plus à l'Est, dans presque toutes les Républiques de l'ex-URSS, jusqu'en Yakoutie.

Il parcourt pendant sa carrière le monde entier et en rapporte des reportages, d’Ouest en Est, et de Nord au Sud, pour les magazines, les éditeurs de livres et de CD, et les publicitaires.

En 2003 et 2004, il suit La Chaîne de l’Espoir, les chirurgiens qui opèrent les « enfants bleus » malades du cœur, au Cambodge. 2004 est aussi l'année de son retour en Algérie à la rencontre des gens et des lieux qu’il a photographié pendant son service militaire[1].

En 2005, il a sa résidence au Foyer de travailleurs immigrés Rhin et Danube, Lyon.

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Collections[modifier | modifier le code]

Expositions, projections[modifier | modifier le code]

  • 1970, Femmes Algériennes, Maison de la Culture du Havre.
  • 1971, 54 photographies, Fnac-Étoile, Paris.
  • 1981,
  • 1982,
    • Femmes Algériennes 1960, Fondation nationale de la photographie, Lyon.
    • FNAC-Montparnasse, Galeries Canon à Genève et à Amsterdam.
  • 1983,
  • 1984, Vie quotidienne des femmes en Algérie dans les années 1960, Saint-Quentin-en-Yvelines
  • 1985, La Famille à Valence, C.R.A.C. de Valence.
  • 1986, Marc Garanger, Château d'eau de Toulouse
  • 1989, Louisiane, Fondation Cartier, pour Kodak.
  • 1992
    • Regards vers l'Est, Galerie Picto-Bastille, Paris,
    • De la Bohème à la Sibérie, La Halle au blé, Saint-Malo
    • Slovaquie, Institut français de Bratislava
  • 1993, Rêves d'Est, rêves d'Ouest, Galerie Lab'Distribution, Paris.
  • 1994, Carnets Sibériens, Mairie de Saint-Ouen-l'Aumône
  • 1995, Identita e Alterita Femmes algériennes 1960 Biennale de Venise,
  • 1996, Taïga, terre des Chamans, Passage de Retz, Paris
  • 1997,
    • Esprits et Chamans de la Taïga
    • Musée Chasse et Nature, Paris. Nancy, Toulon, Angers, Brest, Verneuil-sur-Avre
    • Le devoir de mémoire, Femmes Algériennes 1960, Rencontres d'Arles
    • Aragon, le mouvement perpétuel, Femmes Algériennes 1960, (collective), Fête de l'Humanité
  • 1998, Police Pictures au Museum of Modern Art de San Francisco Femmes algériennes 1960, (collective)
  • 2000,
    • Femmes algériennes 1960, Musée de la Photographie de Thessalonique, Grèce
    • Algérie 1960-1961 - Femmes algériennes / La Guerre d'Algérie vue par un appelé du contingent, Théâtre de l'Agora d'Évry
  • 2001,
    • Femmes algériennes 1960/ La Guerre d'Algérie, 7 0FF Nice
    • Esprits et Chamans de la Taïga, Saint-Ouen-l'Aumône
  • 2002,
  • 2003,
    • Veil (collective), Royaume-Uni
    • Russie, Librairie Le Globe, Paris
  • 2004, Photographier la Guerre d’Algérie, (collective), Patrimoine photographique, Hôtel de Sully
  • 2005, Guerre d’Algérie, Femmes algériennes 1960, Tampere, Finlande
  • 2006,
    • Préaux, 108 portraits des villageois devant leurs maisons, Abbaye de Sainte-Gauburge, Écomusée du Perche, Saint-Cyr-la-Rosière
    • 23e Sommet Afrique-France à Bamako.
    • Projection : Retour en Algérie pour les Gens d’images, le 28 septembre, à la MEP
  • 2007, exposition Ideqqi, art de femmes berbères, Musée du Quai Branly.
  • 2008, exposition Ideqqi, Musée de la Civilisation à Québec. 9 portraits de femmes berbères tirées en 2,25×2,25 m, jusqu’en mars 2009,
  • 2009, Projection : Russie pour les Gens d'images, le 26 février, à la MEP
  • 2010, Les arbres remarquables de la forêt de Senonches, Rémalard

Galerie[modifier | modifier le code]

Filmographie, publications[modifier | modifier le code]

  • 1965, Togliatti, l'Unita, Rome.
  • 1980, Turkmènes, éditions Arthaud.
  • 1982, Femmes algériennes 1960, éditions Contrejour.
  • 1984, La Guerre d'Algérie, vue par un appelé du contingent, Le Seuil.
  • 1988, Regard sur la Planète, 54 000 photographies de Marc Garanger, Laserdisc, éditions Futur-Vision, Paris.
  • 1989,
  • 1990, Femmes des Hauts Plateaux, Algérie 1960, texte de Leïla Sebbar, éditions La Boite à Documents.
  • 1991, Vallée de la Mort, Las Vegas et le Grand Canyon, Laserdisc, éditions Futur-Vision,
  • 1992, Regards vers l'Est, éditions SP Métal, Paris.
  • 1993, Carnets Sibériens, texte de Jean-François Bouthors, éditions du Griot,
  • 1997, Taïga, terre de chamans, texte de Roberte Hamayon, légendes de Catherine Garanger, imprimerie nationale (Prix François Sommer)
  • 1996, auteur et réalisateur, avec Catherine Garanger, du film documentaire de 52': Taïga, terre des Chamans
    • France 3 - ADR Productions, diffusé sur France 3, la Cinquième et SF DRS
  • 1999, auteur et réalisateur, avec Claude-Hélène Perrot, d'un film documentaire de 52’: AKO SENZE, les Rois dans la République de Côte d’Ivoire, coproduit avec le CNRS, diffusé sur TV5 Afrique.
  • 2001, auteur-réalisateur, d'un film documentaire de 26', diffusé sur TV5 Afrique, ABANDONNEZ-NOUS, Parole de Georges Niangoran Bouah
  • 2003, Russie, visages d’un empire, éditions des Syrtes
  • 2005,
    • L’Étranger, éditions Bleu-Autour,
    • Images d’un village percheron, Préaux et les Préaliens, Écomusée du Perche, Saint-Cyr-la-Rosière.
  • 2007, Marc Garanger, retour en Algérie, éditions Atlantica, avec Sylvain Cypel.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Monde du 28 octobre 2004

]