Marc Bruimaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marc Bruimaud
Description de cette image, également commentée ci-après
Marc Bruimaud à l'ENSA Limoges-Aubusson lors du montage de Demake-up (2004)
Alias
Guy Misty
Naissance (59 ans)
Vierzon
Activité principale
Ecrivain-Réalisateur
Auteur
Langue d’écriture Français
Mouvement 'Pataphysique
Genres
critique d'art, fiction, vidéo, installations

Œuvres principales

Le Cycle de Catalpa (Editions Black-out)

Marc Bruimaud (né le 17 décembre 1958 à Vierzon, France) est un écrivain (nouvelles et romans), critique (littérature, cinéma, télévision, arts visuels), réalisateur, scénariste et acteur français, qui travaille également dans le domaine de l'art contemporain, sur la base d'installations multimédias. Il est connu des amateurs de supercheries littéraires sous le pseudonyme de Guy (ou Guylaine) Misty[1]. Marié successivement à Mary-Lise Billot (1987-1997) et Nelly Defaye (depuis 2005), il est le père de deux filles, Lilas (née en 1995) et Edda (née en 2006). Il vit actuellement à Limoges (France).

Biographie express[modifier | modifier le code]

* né le 17 décembre 1958 à Vierzon (18), Cité des Genêts. A peine six mois après : Châteauroux (36).

* 1959 à 1969 : enfance à Châteauroux (Quartier Saint-Jean) sous le signe des séries télé (surtout Mission : Impossible), des comics de la Marvel (Le Surfer d’Argent et la belle Shalla Ball) et des looney tunes (« Quoi d’neuf, docteur ? »).

* 1969 à 1976 : adolescence à Limoges (87), Cités du Vigenal et du Puy-Las-Rodas : SF (Dick, Ballard, Malzberg), nouveaux comics (Crumb, Sheldon, Bode), musiques de films (Schifrin, mais aussi Dominic Frontiere) et rock’n’roll’n’punk. Période fanzines (Le Caméléon déshydraté, Les Soleils d’Infernalia et La Porte de l’Aurore Dorée).

* 1976 à 1980 : Collège de 'Pataphysique, Amis d’Alfred Jarry, Centre de Recherches Périphériscopiques. Goût prononcé pour l’étude des exceptions et des solutions imaginaires. Queneau - Perec : le choc.

* 1980 à 1992 : critique littéraire. Nombreux ouvrages, colloques, revues, autour de la galaxie Queneau et de l'OuLiPo. Sinon, gagner sa vie : Éducation Nationale et Formation pour Adultes.

* depuis 1992 : critique tous azimuts : cinéma, télévision, arts visuels, musique contemporaine, etc. Beaucoup d’articles dans une grande variété de revues et de magazines.

* depuis 2000 : cinéma : encore la critique + écriture de scénarios, réalisation de vidéos expérimentales, acteur pour les ami(e)s..

* janvier 2007 : première exposition d’Art Contemporain (Les filles perdues – Saint-Junien (87), Pôle Culturel « La Mégisserie »).

* depuis 2010 : fictions (nouvelles, récits et romans chez de multiples éditeurs) et toujours la critique : Metaluna, puis Distorsion + quelques dictionnaires.

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

Critique
  • Queneau aujourd'hui, Éditions Clancier-Guénaud, 1985 (direction - avec Mary-Lise Billot)
  • Queneau encyclopédiste ?, Éditions du Limon, 1991 (direction - avec Mary-Lise Billot)
  • Dictionnaire des personnages de Raymond Queneau, PULIM, 1994 (direction - avec Mary-Lise Billot) Prix de l'Humour Noir 1994
  • Mission impossible (sous la direction de Martin Winckler et Alain Carrazé), Éditions 8e Art, 1992
  • Dictionnaire de la Mort (sous la direction de Philippe Di Folco), Éditions Larousse, collection "In Extenso", 2010.
  • La Bibliothèque des écrivains (recueil collectif), Service Commun de la Documentation, Université de Limoges, 2012 (réédition augmentée : 2014).
  • Dictionnaire de la Méchanceté (sous la direction de Lucien Faggion et Christophe Regina), Éditions Max Milo, 2013.
  • Distorsion X (recueil collectif), Éditions Zantrox, 2015.
  • Gerard Damiano - Les Peaux La Chair Les Nuits, Éditions Jacques Flament, collection "Figures", 2018..
Fiction
  • Toujours malade (illustrations d'Alexis Horellou), Éditions Vanille Goudron, collection "Poulets & Poulettes", 2011.
  • Makolet, Éditions Jacques Flament, collection "Côté Court", 2015.
  • La vie coule, Éditions Jacques Flament, collection "Ambre", 2016.
  • Penser / Lister, Éditions Jacques Flament, collection "Calin", à paraître début 2019.
  • Tijuana (illustrations de Pascal Leroux), Editions Black-out, collection "Les Atypiques", 2016.
  • Bettina et le Matador Errant (illustrations de Pascal Leroux), Editions Black-out, 2016
  • Catalpa (illustrations de Pascal Leroux), Editions Black-out, collection "Les Atypiques", 2017.
  • Le Tombeau de Carmilla (illustrations de Pascal Leroux), Editions Black-out, 2017.
  • Loin de Tijuana (illustrations de Pascal Leroux), Editions Black-out, collection "Les Atypiques", à paraître début 2019.
  • Bad Rebecca (illustrations de Pascal Leroux), Editions Black-out, à paraître début 2019.
  • Ici (illustrations de Valérie Pillon), Editions Black-out, collection "Nouvelles Noires", 2018.
  • Saint-Guy (illustration de Matt Sesow), Editions Black-out, collection "Le Gueuloir", à paraître début 2019.
  • 52 inutilités (illustrations de Valérie Pillon), Chez Misty, collection "Meilleurs Vœux", 2016.
  • 52 fois JCVD (illustrations de Valérie Pillon), Chez Misty, collection "Meilleurs Vœux", 2017.
  • Polychromes : Logos (recueil collectif), Écorce Éditions, collection "Arobase", 2010.
  • J'ai fait un rêve (recueil collectif), Souffle Court Éditions, collection "L'Atelier", 2013.
  • Partir, revenir (recueil collectif), Stéphane Batigne Éditeur, collection "Questembert Littéraire", 2014.
  • Agenda 2015 (recueil collectif), Editions Jacques Flament, 2014.
  • Rencontres extrêmes (recueil collectif), Souffle Court Éditions, collection "L'Atelier", 2014.
  • L'Ennui (recueil collectif), Editions Jacques Flament, 2016.
  • La Folie (recueil collectif), Editions Jacques Flament, 2016.
  • L'Instant fugace (recueil collectif), Editions Jacques Flament, 2017.
  • L'Instant fugace 2 (recueil collectif), Editions Jacques Flament, 2018.
  • La Mélancolie du lièvre (recueil collectif), Editions Jacques Flament, 2018.
  • Le Vertige de l'amour (recueil collectif), Editions Jacques Flament, 2018.
  • Cueilleur d'éclats (recueil collectif d'après des sculptures de Yann Perrier), Souffle Court Éditions, collection "LesGensDe", 2018.
Sous le nom de Guy (ou Guylaine) Misty
  • Perpendicular Annalects, Seagle-Eagles Éditions, Le Blanc, 1978 (avec Siranof Janek et Hallister Van Loo).
  • Guerre et Pelle (ou Le Père Hegel), Seagle-Eagles Éditions, Le Blanc, 1980.
  • Stardust, Nouvelle Donne n°3, Paris, 1994, pp. 16-17
  • Chuquet Story, La Voix du regard n°16, Paris, 2003, pp. 286 à 291 (avec Jean-François Jeandillou et Jean Wirtz).

En outre, Marc Bruimaud a publié des articles dans de multiples revues ou magazines (Attentat grotesque, Caméra-Bis, Cinéastes, CinémAction TV, Cinemateca, Creuse Citron, Epok, Impact, L'Impératif, Les Inrockuptibles, Mad Movies, Main Title, Metaluna, Panic, Les Soleils d'Infernalia, Subculture, Versus, Vertigo, La Voix du regard), ainsi que des nouvelles et des textes courts (in Bloganozart, Le Cafard Hérétique, Le Caméléon Déshydraté, L'Entaille, Métèque, Nouvelle Donne, Vorace).

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Ceci est mon sang, 2003, 18 min, de Cyril Herry, avec Christelle Chouzenoux, Alexis Horellou, Marc Bruimaud et Cyril Herry (act.)
  • Demake-up, 2004, 51 min, avec Marc Bruimaud (scén./réal./act.) - musique originale de Pascal Comelade
  • Bristol, 2006, 41 min, avec Marie Fontaine et Marc Bruimaud (scén./réal./act.) - musique originale de La Veuve Electro (Pascal Leroux)
  • Super-8, 2006, 59 min, avec Marie Fontaine (scén./réal.)
  • Les belles absentes, 2007, 8 min (scén./réal.) - musique originale du trio Azad
  • Une amie, 2007, 6 min (scén./réal.) - musique originale du trio Azad
  • Cicatrices, 2013, 8 min, de Claire Belin (act.)

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Les filles perdues (vidéo, photo, collage, custom), Pôle Culturel "La Mégisserie", Saint-Junien, Haute-Vienne (France), du 16 janvier au 15 mars 2007
  • Portrait de l'artiste en Gremlin (version salle de bain), Association "Raconte-moi une histoire", Limoges, Haute-Vienne (France), du 16 mars au 15 mai 2008

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-François Jeandillou, Les Supercheries littéraires, Droz, 2001, p. 285.

Liens externes[modifier | modifier le code]