Marc Beigbeder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beigbeder.

Marc Beigbeder, né le à Salies-de-Béarn (Pyrénées-Atlantiques), mort le à Paris, est un philosophe, un essayiste, un journaliste et un polémiste français.

Proche d'Emmanuel Mounier et des penseurs personnalistes, il fut un contributeur important de la revue Esprit aux côtés notamment de Jean-Marie Domenach[1]. Il est l'auteur de nombreux essais philosophiques et d'ouvrages de réflexions théologiques. En 1960, il compte au nombre des signataires du Manifeste des 121.

Publications[modifier | modifier le code]

  • L'Homme Sartre, Essai de dévoilement préexistentiel, 1947
  • lettre à esprit sur l'esprit de corps et la contrainte par corps, 1951
  • Andre Gide, 1954
  • Le théâtre en France depuis la libération, 1959
  • Les Cacagons. Roman, 1966
  • Célébration des fourmis, 1967
  • Le Contre-Monod, 1972
  • Contradiction et nouvel entendement, 1972
  • La Clarté des abysses - fondements des phénomènes paranormaux et extrasensoriels, 1977
  • La nouvelle droite, qu'est-ce que c'est?, 1979

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Comte, « Marc Beigbeder », notice en ligne dans Esprit [1]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick Cabanel, « Marc Beigbeder », in Patrick Cabanel et André Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, tome 1 : A-C, Les Éditions de Paris Max Chaleil, Paris, 2015, p. 222-223 (ISBN 978-2846211901)