Marc Bazin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bazin.
Marc Bazin
Image illustrative de l'article Marc Bazin
Fonctions
Ministre sans Portefeuille

(6 mois et 6 jours)
Président Jean-Bertrand Aristide
Gouvernement Yvon Neptune
Successeur Robert Ulysse
Ministre de la Planification et de la Coopération externe

(10 mois et 19 jours)
Président Jean-Bertrand Aristide
Gouvernement Jean-Marie Chérestal
Prédécesseur Anthony Dessources
Successeur Paul Duret
Chef de l'Exécutif de la République d'Haïti
(chef de l'État, de facto)

(11 mois et 27 jours)
Premier ministre Lui-même
Prédécesseur Joseph Nérette (président de la République, provisoire)
Successeur Jean-Bertrand Aristide (président de la République, en exil)
Premier ministre d'Haïti

(1 an, 2 mois et 26 jours)
Président Joseph Nérette (provisoire)
Lui-même (chef l'Exécutif, de facto)
Jean-Bertrand Aristide (en exil)
Prédécesseur Jean-Jacques Honorat
Successeur Robert Malval
Secrétaire d'État des Finances et des Affaires économiques

(5 mois et 9 jours)
Président Jean-Claude Duvalier
Prédécesseur Emmanuel Bros
Successeur Frantz Merceron
Biographie
Nom de naissance Marc Louis Bazin
Date de naissance
Lieu de naissance Saint-Marc (Haïti)
Date de décès (à 78 ans)
Lieu de décès Port-au-Prince (Haïti)
Parti politique Mouvement pour l’instauration de la démocratie en Haïti (MIDH)
Conjoint Marie-Yolaine Sam
Profession Avocat, Haut fonctionnaire

Marc Bazin
Chefs d'État haïtiens
Premiers ministres d'Haïti

Marc Louis Bazin, né le 6 mars 1932 à Saint-Marc et mort[1] le 16 juin 2010 à Port-au-Prince, est un homme politique haïtien, chef de parti politique, ancien haut fonctionnaire de l'ONU, ministre sous Jean-Claude Duvalier. En qualité de Premier ministre, il a assumé la charge de président de la République à titre provisoire de 1992 à 1993.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marc Bazin fut un haut fonctionnaire de la Banque mondiale. Il reçut la charge de ministre des Finances sous la présidence de Jean-Claude Duvalier.

Il était le chef du Mouvement pour l’instauration de la démocratie en Haïti (MIDH).

Considéré comme le candidat favori de l'administration américaine de George H. W. Bush et de la population bourgeoise d'Haïti, il est porté à l'avant de la scène politique afin de succéder à la dictature militaire et ainsi permettre l'ouverture du pays aux investisseurs étrangers et la tenue d'élections libres en 1990. Il obtient seulement 14 % des voix, contre 67 % pour son adversaire Jean-Bertrand Aristide. Malgré la popularité d'Aristide, ce dernier est déposé moins de neuf mois après son terme par les militaires de Raoul Cédras, le 30 septembre 1991.

Le 4 juin 1992, il est nommé Premier ministre de salut public par arrêté du président provisoire Joseph Nérette.

Le 8 juin 1993, il démissionne de sa charge de Premier ministre. Le 30 août 1993, il est remplacé par Robert Malval. Bazin se retire de la vie politique gouvernementale. Néanmoins, après la réélection d'Aristide en 2001, il est nommé ministre du Plan dans son gouvernement.

Marc Bazin est également un fervent opposant politique d'Aristide et participe à l'élection de 2006 pour la présidence de la République d'Haïti, mais il n'obtient que 0,68 % des voix parmi les 35 candidats et la victoire de René Préval.

Notes et références[modifier | modifier le code]