Marc Barbezat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marc Barbezat
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
LyonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Marc Barbezat, né à Décines-Charpieu le et mort à Lyon le , est un éditeur et pharmacien français. Il fut le fondateur de la revue l'Arbalète en 1940 puis de la maison d'édition du même nom.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Lyon, Marc Barbezat succède à son père dans les années 1930 à la tête de l’entreprise pharmaceutique de Décines, devenue le laboratoire Gifrer-Barbezat. Après avoir été mobilisé sur le front au début de la Seconde Guerre mondiale, il lance à Lyon en 1940 une revue baptisée L’Arbalète, transformée l’année suivante en maison d’édition, au 8 de la rue Godefroy, dans le 6e arrondissement. La revue comptera treize numéros jusqu’en 1948, avec au sommaire des auteurs comme Antonin Artaud, Mouloudji, Michel Leiris, Paul Claudel, Raymond Queneau, Jean-Paul Sartre, Ernest Hemingway, Henri Michaux, Louis-René des Forêts. Les éditions de L’Arbalète, dirigées par Marc Barbezat et Olga Kechelievitch, sont surtout connues pour avoir publié les premiers livres de Jean Genet. Marc Barbezat a été le premier éditeur de Jean Genet, l'éditeur de Chants secrets (Le condamné à mort et Marche funèbre, 1945), Notre-Dame-des-Fleurs (1948), Miracle de la rose (1946), Poèmes (1948), Les Bonnes (1958), Le Balcon (1956), Les Nègres (1958), Les Paravents (1961)[1].

Barbezat avait épousé l'actrice Olga Kechelievitch, décédée à Paris le 21 décembre 2015[2].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]