Marc-Michel Rey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rey.
Marc-Michel Rey
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
AmsterdamVoir et modifier les données sur Wikidata
Lieu de travail
Activité
Page de garde du « Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes  » de Jean-Jacques Rousseau, édité par M.-M. Rey

Marc-Michel Rey est un éditeur et libraire né à Genève en 1720 et décédé à Amsterdam en 1780 connu pour son rôle dans la diffusion des œuvres de philosophes français des Lumières tels que Rousseau, Voltaire, Diderot et d’Holbach[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né de parents huguenots français originaires de Treschenu en Dauphiné et mariés à Genève en 1715, Marc-Michel Rey naît à Genève en 1720[1]. Il devient apprenti à partir de 1733 d'abord auprès de son parrain Marc Michel Bousquet, libraire à Genève chez qui son père a travaillé comme emballeur[1], puis chez le libraire Philippe Henri Hutter à Francfort-sur-le-Main et le termine en 1744 en revenant chez Marc Michel Bousquet[2].

Il s'installe ensuite à Amsterdam, est admis à la corporation des libraires en 1746 et épouse en 1747 Elisabeth, fille du libraire Jean Frédéric Bernard dont il reprend le fonds.

Il se fait connaître par sa réimpression d'une version enrichie du Journal des savants et devient à partir de 1755 le plus important éditeur des Lumières.

Il est le principal éditeur de Jean-Jacques Rousseau, et publie également et entre autres : Denis Diderot, Voltaire, D'Holbach et Marat. Il participe à l'édition du Supplément à l'Encyclopédie.

Henri-Joseph Dulaurens travaille pour lui de 1761 à 1763.

N'ayant jamais vraiment maîtrisé le néerlandais, il fit partie du petit cercle francophone qui habitait la capitale des Provinces-Unies.

Il meurt en 1780.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • J. Bosscha (éd.), Lettres inédites de Jean-Jacques Rousseau à Marc Michel Rey, Firmin-Didot frères, fils et Cie, 1858.
  • K.R. Gallas, Autour de Marc-Michel Rey et de Rousseau. In : Annales de la Société Jean-Jacques Rousseau, vol. 17 (1926) p. 73-90.
  • Jeroom Vercruysse, Voltaire et Marc Michel Rey. In : Studies on Voltaire and the eighteenth century ; 58 Vol. 2 (1967) p. 1707-1763. Transactions of the international congress on the Enlightenment = Compte rendu du congrès international sur le siècle des Lumières
  • Jeroom Vercruysse, Marc-Michel Rey et le livre philosophique. In : Literaturgeschichte als geschichtlicher Auftrag : in memoriam Werner Krauss, Berlin, Akademie-Verlag, 1978, nr 5. P. 149-156.
  • Jeroom Vercruysse, Typologie de Marc-Michel Rey, Wolfenbütteler Schriften zur Geschichte des Buchwesens, IV, 1981, pp. 167-185.
  • Jeroom Vercruysse, Marc-Michel Rey, libraire des lumières. In : Histoire de l'édition française. II, Le livre triomphant : 1660- 1830, Paris, Promodis, 1984. P. 322-323.
  • Maurice William Cranston, The noble savage : Jean-Jacques Rousseau, 1754-1762, University of Chicago Press, (ISBN 0-226-11864-9, lire en ligne).
  • Elizabeth L. Eisenstein, « The Libraire-Philosophe : Four Sketches For A Group Portrait », dans Frédéric Barbier, Annie Parent-Charon, François Dupuigrenet Desroussilles... [et al.], Le livre et l'historien : études offertes en l'honneur du Professeur Henri-Jean Martin, Genève, Droz, coll. « Histoire et civilisation du livre » (no 24), , XVII-817 p. (ISBN 9782600001984, notice BnF no FRBNF36181237, lire en ligne), p. 544-545
  • Paul Henri Thiry d'Holbach, Histoire critique de Jésus Christ, ou, Analyse raisonnée des Évangiles, Librairie Droz, (ISBN 2-600-00231-6, lire en ligne).
  • Georges Bonnant, Le livre genevois sous l'Ancien Régime, Librairie Droz, (ISBN 2-600-00306-1, lire en ligne)
  • Correspondence of Marc-Michel Rey : 1747-1778. Amsterdam, The Netherlands : Bibliotheek van de Koninklijke Vereniging van het Boekenvak, 1999 (11 microfiches).
  • Dominique Varry, « Une collaboration à distance : Jean-Jacques Rousseau et Marc-Michel Rey », dans L'écrivain et l'imprimeur, Presses universitaires de Rennes, 2010 (ISBN 9782753547155, lire en ligne)
  • Antony Mckenna et Fabienne Vial-Bonacci, « Les manuscrits clandestins dans les papiers de Marc-Michel Rey », La Lettre clandestine, Classiques Garnier « La littérature philosophique clandestine dans les correspondances », no 23,‎ 2015, p. 25-46 (ISSN 1242-3912, lire en ligne)
  • Le projet Marc-Michel Rey propose au public la correspondance, les archives de librairie et les archives familiales de Marc-Michel Rey.