Marbre noir de Theux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Au XVIIe siècle, une carrière de marbre noir était déjà exploitée à Theux par un certain Thonon, « bourgeois de Liège ». Elle était près de l'église, tout contre un énorme rocher. Les grandes plaques noires étaient, le plus souvent, envoyées à Liège, rue Saint-Remy, quartier des sculpteurs et des marbriers. La spécialité de la Belgique au point de vue marbrier était incontestablement le marbre noir. Ce, ou plutôt, ces marbres étaient hautement appréciés à l'étranger. Leur réputation était due à leur pureté et à l'homogénéité de la pâte. Le marbre de Theux eut une grande renommée pour la sculpture.

Monuments en marbre noir de Theux[modifier | modifier le code]

A compléter

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Quand souffle la tempête, Pierre Den Dooven, ed. 1971, impr. G. Lelotte, Verviers, in-12, 89 pp., 14 dessins topographiques inédits de Mathieu-Antoine Xhrouet; récit historique du pays de Liège relatif à la famille de la Marck, D 1971/1086/21.
  • Histoire de la marbrière antique de Theux et les tombeaux des La Marck dans l'Eifel, Pierre Den Dooven, Bulletin de la Société Verviétoise d'Archéologie et d'Histoire, Dison, 1970.
  • Dans le Nord de la Fenêtre de Theux, guide nature, Christian Voss, 2015.

Lien externe[modifier | modifier le code]