Marbré de Lusitanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Euchloe tagis

Le Marbré de Lusitanie (Euchloe tagis ou Iberochloe tagis) est une espèce de lépidoptères de la famille des Pieridae et de la sous-famille des Pierinae.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Euchloe tagis a été décrite par Jakob Hübner en 1804 sous le protonyme Papilio tagis. La localité type est le Portugal[1].

La littérature attribue le plus souvent cette espèce au genre Euchloe, mais de récentes études de phylogénie moléculaire ont montré qu'elle devrait être placée dans un genre à part, nommé Iberochloe[2],[1].

Synonymie[modifier | modifier le code]

  • Papilio tagis Hübner, [1804] – protonyme
  • Pieris bellezina Boisduval, 1828
  • Euchloe lusitanica Oberthür, 1909
  • Iberochloe tagis (Hübner, [1804])

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Euchloe tagis tagispéninsule ibérique
  • Euchloe tagis granadensis Ribbe, 1910 – Espagne[1]
  • Euchloe tagis davidi Torres Mendez & Verdugo Paez, 1985 – Espagne[1]
  • Euchloe tagis castillana Verity, 1911 – Espagne[1],[3]
  • Euchloe tagis bellezina (Boisduval, 1828) – Sud de la France[1],[3]
  • Euchloe tagis aveyronensis Maux & Carsus, 2007 – Sud-Ouest du Massif central[1]
  • Euchloe tagis piemonti Back, 2001 – Italie (Piémont)[3]
  • Euchloe tagis calvensis Casini, 1993 – Italie (Toscane)[3]
  • Euchloe tagis reisseri Back et Reissinger, 1989 – le Marbré rifain – Rif (Maroc)[3],[4]
  • Euchloe tagis atlasica Rungs, 1950 – le Marbré du Moyen Atlas – Moyen Atlas (Maroc)[3],[4]
  • Euchloe tagis pechi (Staudinger, 1885) – la Piéride aurésienne – Algérie[3] – souvent considérée comme une espèce distincte sous le nom d'Euchloe pechi

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • en français : le Marbré de Lusitanie, le Marbré portugais, le Lavé-de-vert
  • en anglais : Portuguese Dappled White

Description[modifier | modifier le code]

L'imago a le dessus blanc, avec une plage apicale noire tachée de blanc à l'aile antérieure, ainsi qu'une macule discoïdale noire. Le revers des ailes postérieures est gris-vert, constellé de taches blanches d'étendue variable. La côte de l'aile postérieure est régulièrement arrondie, contrairement à d'autres Euchloe ressemblants chez qui elle est anguleuse[5].

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

L'espèce vole de février à juin, en une seule génération.

Elle hiverne au stade de chrysalide.

Plantes-hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes-hôtes sont des Iberis[5] (Iberis ciliata en Algérie) et des Biscutella.

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Très localisée, cette espèce est présente dans le Sud-Ouest de l'Europe (Portugal, Espagne, Sud de la France et Nord-Ouest de l'Italie)[5] et en Afrique du Nord (Maroc et Algérie).

En France, elle est présente très localement dans une quinzaine de départements méridionaux, du Quercy à la Provence et dans la vallée du Rhône jusqu'à l'Ain[6],[5].

Biotope[modifier | modifier le code]

L'espèce fréquente les pelouses sèches, les terrains caillouteux et secs et les oasis.

Protection[modifier | modifier le code]

L'espèce n'a pas de statut de protection particulier en France[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Pascal Dupont, David Demerges, Eric Drouet et Gérard Chr. Luquet, Révision systématique, taxinomique et nomenclaturale des Rhopalocera et des Zygaenidae de France métropolitaine. Conséquences sur l’acquisition et la gestion des données d’inventaire., Rapport MMNHN-SPN 2013 - 19, , 201 p. (lire en ligne), pp. 99-100
  2. (en) W. Back, T Knebelsberger et M. A. Miller, « Molekularbiologische untersuchungen und systematik der Palaearktischen arten von Euchloe Hübner, 1819 (Lepidoptera: Pieridae) », Entomologische Zeitschrift, vol. 118, no 4,‎ , p. 151-169
  3. a, b, c, d, e, f et g funet
  4. a et b Les rhopalocères du Parc Naturel d'Ifrane
  5. a, b, c et d Tristan Lafranchis, Papillons d'Europe, Diatheo, (ISBN 9782952162012)
  6. carte de répartition départementale sur Lépi'Net
  7. INPN : statut d'Iberochloe tagis

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman et Richard Lewington, Papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, (ISBN 9782603020456)
  • Tristan Lafranchis, Papillons d'Europe, Diatheo, (ISBN 9782952162012)
  • Tristan Lafranchis, Les papillons de jour de France, Belgique et Luxembourg et leurs chenilles, Biotope, coll. « Parthénope », (ISBN 9782951037922)
  • (en) W. Back, T Knebelsberger et M. A. Miller, « Molekularbiologische untersuchungen und systematik der Palaearktischen arten von Euchloe Hübner, 1819 (Lepidoptera: Pieridae) », Entomologische Zeitschrift, vol. 118, no 4,‎ , p. 151-169