María Teresa Vera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
María Teresa Vera
Vera+Zequeira.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument
Genre artistique

María Teresa Vera est une chanteuse et compositrice cubaine née à Guanajay le 6 février 1895 et morte à La Havane le 17 décembre 1965.

Elle commence à chanter en 1911 au Théâtre pour un hommage à un acteur. Elle fréquente le grand trovador Manuel Corona qui la conseille et lui donne des cours de guitare. Elle chante dans le Grupo Típico de Carlos Godínez.

Elle rencontre Ignacio Piñeiro et lui apprend à jouer de la contrebasse.

Adepte de la religion afro-cubaine elle décide de se faire Santa et quitte le monde de la musique.

Absente des scènes et des studios jusqu'en 1936, elle réapparait dans un programme de Radio Salas avec un cuarteto composé de Justa Garcia, Dominica Verges et Lorenzo Hierrezuelo. Mais le Cuarteto disparaît aux lendemains de l'émission de radio.

Seul alors l'accompagne Hierrezuelo dans un duo qui durera ainsi plus de vingt-cinq ans durant lesquels María Teresa Vera va s'affirmer comme l'une des toutes premières voix de la Trova.

Sa composition la plus marquante, Veinte años, sera reprise par les plus grands interprètes cubains.

Au milieu des années cinquante elle se produit à la télévision dans l'émission historique El Casino de la Alegría. Les hommages à María Teresa Vera se succèdent mais au début des années soixante sa santé se dégrade et elle décède en 1965.

Liens externes[modifier | modifier le code]