María Dolores Pradera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
María Dolores Pradera
María Dolores Pradera.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 93 ans)
MadridVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
María Dolores Fernández PraderaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
María Dolores Fernández PraderaVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
María Dolores PraderaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Chanteuse, actrice, artiste d'enregistrementVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
Conjoint
Fernando Fernán Gómez (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Helena Fernán-Gómez (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Tessiture
Contralto dramatique (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genres artistiques
Distinctions
Discographie
María Dolores Pradera discography (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

María Dolores Fernández Pradera, née à Madrid le et morte le dans la même ville[1], est une chanteuse et actrice espagnole. Elle est aussi connue sous les pseudonymes de María Dolores ou La Pradera. En raison de sa personnalité sur scène, dotée d'une voix profonde et puissante et d'une gestuelle élégante, elle est également connue sous le nom de La Gran Señora de la Canción[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est née à Madrid et était la troisième de quatre frères et sœurs. Pendant son enfance, elle a vécu en Espagne et au Chili, où son père, un Asturien, faisait des affaires. Sa mère Carmen Pradera Fuster, 11 ans d'origine basco-française, devient veuve en 1935.

En 1943, María Dolores Pradera joue dans Altar Mayor du réalisateur Gonzalo Delgrás qui lui confie un rôle à côté de l'acteur José Suárez qui interprète son premier rôle pour le cinéma.

Comme chanteuse, elle représente une des voix les plus connues du courant hispanophone et s'est notamment spécialisée dans la chanson à texte[3] populaire et traditionnelle comme le boléro et la copla tout en reprenant des morceaux plus récents A Dios le pido du chanteur colombien Juanes qu'elle interprète à l'âge de 80 ans.

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 1999, María Dolores Pradera reçoit la médaille d'or du mérite des beaux-arts par le ministère de l'Éducation, de la Culture et des Sports[4].

Filmographie chronologique comme actrice de cinéma[modifier | modifier le code]

Discographie récente[modifier | modifier le code]

  • María Dolores (1989)
  • Homenaje a Chabuca Granda (1990)
  • A mis amigos (1990)
  • Amarraditos (1992)
  • Por derecho (1992)
  • Caballo viejo (1992)
  • Caminemos (1996)
  • Reverdecer (1997)
  • As de corazones (1999)
  • A Carlos Cano (2001)
  • Canciones del alma (2003)
  • Ellas cantan así (2003)
  • Al cabo del tiempo (2006)
  • En buena compañía (2007)
  • Te canto un bolero (2008)

Quelques titres de ses chansons[modifier | modifier le code]

  • El Tiempo que te quede Libre *Amarraditos 20 exitos
  • En un Rincon del Alma
  • Dos Amores *Limena
  • Amaneci en tus Brazos
  • Son de la Loma
  • Carino Malo
  • Tu que Puedes Vuelvete
  • Ausente 20 Exitos
  • Cuando Vivas Conmigo
  • ya no me Quieras
  • Mi mejor Tristeza
  • La Flor de La Canela
  • El Rosario de mi Madre
  • De Carne y Hueso
  • Pa'todo el Ano
  • Fina Estampa
  • Toda una Vida
  • Quisiera Amarte menos

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Diego A. Manrique, « Muere la cantante María Dolores Pradera a los 93 años », El País,‎ (ISSN 1134-6582, lire en ligne, consulté le )
  2. (es) « Fallece María Dolores Pradera, “La gran señora de la canción” », sur Yucatán a la mano (consulté le )
  3. (es) María Dolores PraderaNombreMaría Dolores Fernández PraderaNacimiento29 de agosto de 1924Madrid et EspañaFallecimiento28 de mayo de 2018Madrid, « María Dolores Pradera - EcuRed », sur www.ecured.cu (consulté le )
  4. (es) « Relación de premiados del año 1999 », sur Ministère de la Culture, (consulté le ) [PDF].

Liens externes[modifier | modifier le code]