María Dávila

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
María Dávila
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nom de naissance
María Dávila Guerra
Nationalité
Activité
Site web

María Dávila Guerra est une peintre espagnole née en 1990 à Malaga. Elle vit et travaille à Grenade.

Biographie[modifier | modifier le code]

María Dávila a obtenu une licence en arts plastiques à l’Université de Malaga et un Master en production et recherche artistique à l’Université de Grenade, où elle prépare une thèse en histoire de l’art depuis 2014[1].

Alors encore étudiante, elle commence à montrer ses œuvres dans des expositions personnelles et à participer à des expositions collectives dans d’importants centres d’art en Andalousie. En 2014, elle gagne le premier prix MálagaCrea puis a été sélectionnée deux années consécutivement au Prix de peinture BMW en 2015 et 2016[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sa peinture a pour problématique les limites du visible et les frontières entre réalité et fiction[3]. Basée sur un matériau photographique ou cinématographique (archives familiales, copies d’écran de films ou de documentaires)[4], María Dávila développe, plus spécifiquement, ses préoccupations dans différentes séries:

  • "Anagnórisis – La trama" (2014) cherche à souligner les similitudes sous-jacentes entre la fiction et les films documentaires, en insistant sur la nature interprétative de notre relation avec la réalité[5]
  • "Solsticio" (2015) traite de notre incapacité à reconnaître notre image et de la non-correspondance entre la mémoire et l’expérience vécue. Cette série est basée sur un album de photographies de famille
  • "Dramatis personae" (2015) a pour sujet le fait de regarder et d’être regardé dans la construction de l’identité, à travers une forme de cinéma privilégiant une (dé)construction narrative, comme les films surréalistes ou la Nouvelle vague[6]
  • "Post scriptum" (2017) s’intéresse à la construction narrative à la base de toute relation humaine, à travers un dialogue avec le cinéma et le théâtre[7].

Expositions[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Expositions personnelles (sélection)[modifier | modifier le code]

  • 2013 : Después, el silencio, Centro Cultural Provincial, Malaga
  • 2014 : Anagnórisis - La trama, Ecole des Beaux-Arts Malaga
  • 2015 : Dramatis personae, El Palmeral de las Sorpresas/Espacio Iniciarte, Malaga
  • 2017-2018 : Post scriptum, Palacio de los Condes de Gabia, Grenade

Expositions de groupe (sélection)[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Stand Byes, Centro Cultural Provincial, Malaga
  • 2014 : MalagaCrea 2014, Centro de Arte Contemporáneo de Malaga (CAC Malaga); UNDER35. Arte Emergente en Málaga, Galería de Arte Contemporáneo (GACMA), Malaga
  • 2015 : 30e édition des BMW Painting Awards, Casa de Vacas del Retiro, Madrid; Neighbours III. Artistas de proximidad, Centro de Arte Contemporáneo de Málaga (CAC Málaga); Okupart. MAUS Málaga, Hôtel de ville de Malaga city hall/CAC Malaga; Imago Mundi: Made in Spain, Fondation Luciano Benetton/Centro de Arte Contemporáneo de Malaga (CAC Malaga)
  • 2016 : Tiempo de luz, Museo del Patrimonio Municipal (MUPAM), Malaga; 31ème édition des BMW Painting Awards, Centro Galileo, Madrid

Prix (sélection)[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • 2012 : Premier prix, VI Prix de peinture de l’Université de Malaga[8]
  • 2013 : Prix Spécial, Ecole des Beaux-Arts/Université de Malaga[réf. nécessaire]
  • 2014 : Premier Prix, MalagaCrea 2014[9]
  • 2015 : Présélectionnée pour les BMW Painting Award[réf. nécessaire]
  • 2016 : Présélectionnée pour les BMW Painting Award[10]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • María Dávila. Después, el silencio, texte de Marina Bravo Casero, Ville de Malaga/Département de la Culture, 2013.
  • María Dávila. Anagnórisis-La trama, texte de Pedro Osakar Olaiz, Ecole des Beaux-Arts de, Malaga, 2014 (ISBN 978-8494303425)
  • María Dávila. Dramatis personae, texte de Víctor Borrego, Gouvernement d’Andalousie/Département de la Culture, 2015 (ISBN 978-8499591506)
  • María Dávila. Post scriptum, textes de Luis Puelles et María Dávila, Ville de Grenade/Département de la Culture, 2017 (ISBN 978-84-7807-590-4)

Liens externes[modifier | modifier le code]