Mapouka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le mapouka, aussi connu sous le nom de macouka ou encore mapaka, est une danse traditionnelle de Côte d'Ivoire, originaire des alentours de Dabou. Le terme est parfois utilisé pour désigner le Youssoumba, la musique traditionnelle et dansante qui l'accompagne et qui est également originaire des peuples lagunaires au sud de la Côte d'Ivoire.

Cette danse, par sa chorégraphie osée[1], pourrait faire croire qu'il s'agit de danse érotique. Dans les années 1980, des artistes ivoiriens ont tenté sans grand succès de la faire connaître[réf. nécessaire]. Un des groupes les plus connus est Les Tueuses de Mapouka[2].

En 1998, le Conseil national de la communication audiovisuelle (CNCA) décide d'interdire sa diffusion[3]. C'est à la suite de cette interdiction que la danse connaît une propagation très rapide dans les pays sub-sahariens, en Europe et notamment en France où il y a beaucoup d'expatriés Ivoiriens[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Twerking : le bootyshake version hard », Caroline Lazard, sur le site obsession.nouvelobs.com - 25 juin 2013.
  2. a et b « Mapouka : la danse de l'émancipation », sur Afrik.com, .
  3. Aghi Bahi, L'Ivoirité mouvementée : Jeunes, médias et politique en Côte d'Ivoire, African Books Collective, , 334 p. (ISBN 978-9956-728-88-6, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]