Manupuncture

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La manupuncture coréenne (MC) dont le nom originel est koryo sooji chim (고려수지침)[1] est une acupuncture coréenne de la main. Elle a été proposée en 1971[2], puis étudiée et développée par le Pr Yoo Tae Woo, acupuncteur enseignant à l’Institut Coréen d’Acupuncture et de Moxibustion Silroam (Corée du sud).

La manupuncture coréenne est fondée sur une hypothèse selon laquelle les différentes parties de la main ont une correspondance avec les différentes parties du corps[3]. Elle utilise des fondements de la médecine traditionnelle chinoise. Son objectif est de réguler l’énergie qui circule dans le corps afin d’exercer un effet préventif, ou curatif, sur les maladies.

Une étude pratiquée dans l'université nationale de Kongju a trouvé une réduction de la douleur dans des cas de dysménorrhée[4]. Des chercheurs de l'hôpital de Séoul et de l'université de Je[Où ?] ont trouvé une réduction de la douleur après une hystérectomie abdominale[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) T'ae-u Yu, Koryo sooji chim, Eum Yang Mek Jin Pub. Co. ; San Mateo, CA : Distributed by the Koryo Hand Acupuncture Institute of America, (lire en ligne)
  2. (en) Marc S. Micozzi, Fundamentals of Complementary and Alternative Medicine, Elsevier Health Sciences, , 720 p. (lire en ligne), page 530
  3. (en) W. John Diamond, The Clinical Practice of Complementary, Alternative, and Western Medicine, CRC Press, , 376 p. (lire en ligne), page 188
  4. https://koreamed.org/SearchBasic.php?RID=0094JKAAN/2004.16.2.233&DT=1
  5. « Capsicum Plaster at the Korean Hand Acupuncture Point Reduces Postoperative Nausea and Vomiting After Abdominal Hysterectomy », sur Anesthesia Research Society, (consulté le 5 mars 2017)