Manufacture de Nast

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Porcelaine dure signée Nast.
Pièce acquise en 1814 par le président James Madison. Collections de la Maison-Blanche.

La manufacture de Nast est une fabrique de porcelaine dure fondée en 1784 à Paris par Jean Népomucène Hermann Nast, un émigré autrichien naturalisé français.

Arrivé en 1778 du Palatinat, Nast reprend en 1783 une fabrique de porcelaine installée rue Popincourt. L'année suivante, il la transfère au 70 rue des Amandiers-Popincourt. Il inaugure une nouvelle technique d'application de l'or à la molette pour les décors en relief, dont il dépose le brevet en 1810[1]. Il met aussi au point de nouvelles couleurs tel le vert de chrome dit vert Empire, créé avec le chimiste Louis-Nicolas Vauquelin, qui supporte de très hautes températures de cuisson.

La manufacture de Nast fournit la haute société française et plusieurs cours d'Europe. En 1814, elle crée l'un des plus anciens services en porcelaine de la Maison-Blanche[2].

Après la mort de Jean Népomucène Hermann Nast le , l'entreprise reste aux mains de ses deux fils Henri Jean et François Jean, associés à leur père dès 1811. Visitant l'exposition de 1819, le roi Louis XVIII leur décerne ses éloges : « Je vois avec plaisir le talent passer de père en fils, et je vous engage à le cultiver ». François Jean Nast poursuit seul l'exploitation à partir de 1831. En 1835, il vend le fonds à la Ville de Paris, qui y ouvre une école convertie ensuite en maison de secours[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://books.google.fr/books?id=D3NDAAAAcAAJ&pg=PA328&lpg=PA328&dq=jean+n%C3%A9pomuc%C3%A8ne+hermann+nast&source=bl&ots=-roBYSDHxL&sig=RfTY3Uf3dA__1NIda4rQTCr5_Ng&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwifysjFk8vOAhWGmBoKHf3uCec4ChDoAQgdMAE#v=onepage&q=jean%20n%C3%A9pomuc%C3%A8ne%20hermann%20nast&f=false.
  2. Klapthor, Margaret Bown. White House China: 1789 to the Present. The Barra Foundation and Harry N. Abrams, 1999. (ISBN 0-8109-3993-2).
  3. voir le Dictionnaire historique des rues de Paris par Jacques Hillairet (Les Éditions de Minuit) - Chemin-Vert (rue du), n° 70. Aujourd'hui (août 2016), l'endroit est toujours occupé par une permancece d'aide sociale.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]