Manuela Montebrun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Manuela Montebrun
Image illustrative de l’article Manuela Montebrun
Manuela Montebrun
Informations
Disciplines lancer du marteau
Période d'activité 1993 - 2012
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance (41 ans)
Lieu Laval
Taille 1,76 m (5 9)[1]
Poids 75 kg (165 lb)[1]
Records
Ancienne détentrice du record de France du lancer du marteau : 74,66 m (2005)
Palmarès
Jeux olympiques - - 1
Championnats du monde - - 2
Universiade 1 - 2
Championnats d'Europe - - 1

Manuela Montebrun, née le à Laval, est une athlète française, pratiquant le lancer du marteau, licenciée au Stade Lavallois. Double médaillée de bronze aux championnats du monde en 2003 et 2005, elle récupère également en 2017 la médaille de bronze des Jeux Olympiques de Pékin de 2008 après la disqualification pour dopage de deux athlètes placées devant elle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et famille[modifier | modifier le code]

Son père est agent d'entretien dans une maison d'accueil spécialisée à Bais et sa sœur y est secrétaire.

Elle était au collège de Bais quand elle a découvert son habileté au lancer de marteau.

Après avoir joué au football dans sa jeunesse, elle se tourne vers l'athlétisme à l'âge de 13 ans, pratiquant tout d'abord le lancer du poids. Ce n'est qu'en intégrant l'INSEP qu'elle se tourne définitivement vers le lancer du marteau.

Carrière d'athlète[modifier | modifier le code]

Elle se qualifie pour la finale lors de ses premiers Championnats du monde d'athlétisme en 1999 à Séville, terminant à la 12e et dernière place avec un lancer à 62,44 m, mais ne participe pas à la finale lors des Jeux olympiques d'été 2000 ; son deuxième essai de qualification, bien que semblant valable, n'est pas mesuré. La délégation française obtient qu'elle soit repêchée pour la finale avant qu'elle ne soit définitivement écartée.

En 2001, elle obtient le titre européen espoir avant de terminer 5e des mondiaux d'Edmonton. C'est à Munich lors des Championnats d'Europe d'athlétisme 2002 qu'elle obtient sa première médaille, en bronze, avec un lancer à 72,04 m. Elle devient ainsi la première athlète française depuis Micheline Ostermeyer et son doublé poids/disque de 1948 à obtenir une médaille dans les lancers en compétition internationale.

Cette médaille précède une année 2003 où elle débute par une série de victoires dans les meetings et une meilleure performance mondiale de la saison. Elle s'installe ainsi parmi les favorites pour les Championnats du monde d'athlétisme 2003 de Paris Saint-Denis où elle obtient une médaille de bronze avec 70,92 m.

Lors des Jeux olympiques d'Athènes, elle est éliminée dès les qualifications. L'année suivante, elle réédite sa performance de 2003 en terminant à la 3e place lors des Mondiaux d'Helsinki grâce à un jet à 71,41 m. Le 11 juillet 2005 à Zagreb, elle porte le record de France de la discipline à 74,66 m, un record qui ne sera battu que 13 ans plus tard par Alexandra Tavernier aux championnats d'Europe 2018 de Berlin[2].

Elle est sélectionnée en équipe de France aux Championnats du monde d'athlétisme d'Osaka mais ne termine que 8e avec un jet à 70,36 m.

Lors des Jeux olympiques de Pékin, elle accède à la finale mais termine à la 5e place avec un jet à 72,54 mètres. Plus de huit ans après cette finale elle récupère finalement la médaille de bronze de l'épreuve après les disqualifications successives des Biélorusses Aksana Miankova et Darya Pchelnik[3],[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international[modifier | modifier le code]

Date Compétition Lieu Résultat Marque
1998 Championnats du monde juniors Annecy 5e 58,28 m
1999 Universiade Palma de Majorque 3e 68,11 m
Championnats d'Europe espoirs Göteborg 4e 61,95 m
Championnats du monde Séville 12e 62,44 m
2000 Coupe d'Europe des nations Gateshead 3e 67,73 m
2001 Championnats d'Europe espoirs Amsterdam 1re 66,73 m
Championnats du monde Edmonton 5e 67,78 m
Universiade Pékin 1re 69,78 m
Goodwill Games Brisbane 3e 69,80 m
2002 Coupe d'Europe des nations Annecy 2e 68,53 m
Championnats d'Europe Munich 3e 72,04 m
2003 Coupe d'Europe des nations Florence 1re 74,43 m
Championnats du monde Paris 3e 70,92 m
Finale mondiale Szombathely 3e 68,88 m
2004 Finale mondiale Szombathely 2e 70,63 m
2005 Coupe d'Europe des nations Florence 2e 71,10 m
Championnats du monde Helsinki 3e 71,41 m
Finale mondiale Szombathely 6e 69,70 m
2007 Coupe d'Europe des nations Munich 3e 68,56 m
Championnats du monde Osaka 8e 70,36 m
2008 Coupe d'Europe des nations Annecy 2e 72,18 m
Jeux olympiques Pékin 3e 72,54 m[5]
Finale mondiale Stuttgart 6e 69,52 m
2009 Championnats du monde Berlin 12e 69,92 m
Jeux de la Francophonie Beyrouth 1re 70,26 m

Autres victoires[modifier | modifier le code]

  • Meeting de Hengelo en 2003
  • Elle a remporté le trophée fédéral des internationaux en 2010 qui récompense les athlètes ayant plus de 20 sélections internationales[6].

Records[modifier | modifier le code]

Épreuve Marque Lieu Date
Lancer du marteau 74,66 m Drapeau : Croatie Zagreb

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Profil de Manuela Montebrun », sur FFA (consulté le 26 décembre 2017)
  2. « Alexandra Tavernier bat le record de France du marteau - Athlé - ChE (F) », sur L'Équipe (consulté le 25 mai 2020)
  3. « Manuela Montebrun récupère le bronze des JO de Pékin », sur lequipe.fr,
  4. https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/laval-53000/laval-manuela-montebrun-medaillee-olympique-neuf-ans-plus-tard-5188313
  5. La championne olympique Aksana Miankova est disqualifiée pour dopage en novembre 2016 de même que sa compatriote Darya Pchelnik, quatrième, en janvier 2017. Montebrun, classée cinquième du concours, reçoit donc la médaille de bronze
  6. Florian Gaudin-Winer, « Assemblée Générale de la FFA : 90 ans, ça se fête ! », sur www.athle.com (consulté le 6 décembre 2010)
  7. Décret du 15 novembre 2018 portant promotion et nomination

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :