Manuel des Castors Juniors

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dans l'univers de Donald Duck, le Manuel des Castors Juniors (Junior Woodchucks Guidebook dans la version originale) est un livre imaginaire au format livre de poche utilisé par les membres des Castors Juniors, organisation proche du scoutisme. Véritable encyclopédie, il contient une immense somme de connaissances diverses : construire un pont ou un bateau, échapper à un ours furieux, histoire des civilisations du monde, etc., ainsi qu'un index commode. Riri, Fifi et Loulou s'en servent très souvent dans les aventures de Donald et Picsou pour aider leurs oncles à trouver des trésors. Cependant, il ne contient pas les connaissances de base qu'un Castor Junior est censé connaître : localisation de repères géographiques célèbres (cap de Bonne-Espérance) ou tables de multiplication. Le premier manuel des castors juniors a appartenu à Clinton Ecoutum, fondateur des Castors Juniors et fils du fondateur de Donaldville.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un livre anonyme ressemblant au Manuel apparaît pour la première fois dans une histoire dessinée par Carl Barks publiée en (Les Mystères de l'Atlantide), quatre ans après la création des Castors Juniors. En , il devient le Manuel des Castors Juniors dans Des capsules pour Tralla La où Picsou et ses neveux explorent l'Asie centrale à la recherche d'un endroit tranquille pour Picsou. L'ouvrage devient la solution aux problèmes de messages obscurs ou en langue ancienne disparue ; il permet à Barks d'inclure des éléments historiques dans ses chasses aux trésors légendaires, éléments qu'il cherchait dans la revue National Geographic à laquelle il était abonné.

Dans ses histoires, Don Rosa a donné une origine au Manuel dans la Bibliothèque perdue : issu des principales connaissances de plusieurs civilisations du pourtour méditerranéen depuis celle d'Alexandrie. Retrouvé par Cornélius Écoutum, fondateur de Donaldville, il est légué à son fils Clinton Écoutum qui fonde les Castors Juniors ; ceux-ci en deviennent les gardiens et refuseront toujours de laisser un non-Castor y toucher, encore moins le lire.

Don Rosa ajoute une note humoristique dans les utilisations du Manuel, s'amusant du rôle de deus ex machina que constitue l'ouvrage. Par exemple, quand un scientifique rencontré par Picsou et ses neveux est stupéfait par l'amoncellement de connaissances (qu'il ne connaissait parfois pas) dans un si petit livre, Picsou ou Donald adopte une posture et un ton de banalité devant le fait : « Oui, je sais, c'est énervant ».... Dans le Trésor de Crésus, l'auteur fait récompenser un des jeunes neveux par ses frères d'une médaille « lecture rapide ; section des langues anciennes ; sous-section : lydien » qu'il a accompli dans un temple s'écroulant, à l'aide du Manuel. Chez ce même auteur, la seule fois où le Manuel n'a pas la réponse est dans Une lettre de la maison : il ne donne pas l'ordre de préséance des fondateurs de l'Ordre du Temple, provoquant l'exclamation de Fifi : « Je ne pensais pas voir ça, de mon vivant ! ».

Le Manuel des Castors Juniors constitue l'idéal d'une encyclopédie complète et disponible en toute situation.

Éditions réelles[modifier | modifier le code]

Une version réelle du manuel (Manuale delle Giovani Marmotte) fut publiée pour la première fois en Italie en 1969 par Mondadori et fut traduite dans plusieurs pays. Les auteurs étaient Elisa Penna (1930-2009, créatrice de Fantomiald), Giovan Battista Carpi, Gaudenzio Capelli (1929), Franco Marano et Adriana Cristina. Une réédition de ce manuel a été publiée par Giunti en 2015.

Ce premier manuel fut rapidement suivi par d'autres, également traduits à l'étranger.

France[modifier | modifier le code]

Castor Junior pockets.
Le manuel géant avec son carnet, son crayon, et sa fermeture (1976).

En France, il existe au moins neuf tomes d'un Manuel des Castors Juniors, coédités par Hachette et Édimonde (éditeur français de Disney). Chaque volume est au format de poche (13 x 19 cm).

Dans la même collection, on trouve également :

  • Les bonnes recettes de grand-mère Donald (Manuale di Nonna Papera), Hachette, 1972, (notice BnF no FRBNF35141153) ;
  • Magirama des Castors Juniors, éd. Hachette, 189 p., 1974, (ISBN 2010008332) ;
  • Manuel de Géo Trouvetou (Manuale di Archimede), 1975, 189 p., (ISBN 2010017382) ;
  • Manuel de Picsou, 1985.

Des éditions ultérieures reprennent les fondamentaux de la série initiale, dont :

  • Manuel géant des Castors Juniors, 1976 (Hachette et le Livre de Paris), 639 p. (dont la couverture mobile incluait une boussole), (ISBN 224500485X) ;
  • Manuel des Castors Juniors : En route pour le plein air, 1995, 156 p. ;
  • Tome 2 : Le guide à malices (réédition 1996), 156 p., (ISBN 2230006037).

Toutes les éditions françaises du manuel[modifier | modifier le code]

Liste partielle publiée dans Les Trésors de Picsou 13[1].

  • 1970, Manuel des Castors Juniors ;
  • 1972, Les Bonnes Recettes de grand-mère Donald ;
  • 1974, Magirama des Castors Juniors ;
  • 1975, Manuel de Geo Trouvetou ;
  • 1975, Manuel des Castors Juniors (réédition augmentée du supplément « Ouvrez l'œil ») ;
  • 1975, 2e Manuel des Castors Juniors ;
  • 1976, Manuel géant des Castors Juniors (reprise dans le désordre du contenu des trois premiers manuels, trois couleurs de couvertures différentes) ;
  • 1976, Les Castors Juniors toujours prêts (livre-disque) ;
  • 1976, Les Castors Juniors détectives (livre-disque) ;
  • 1977, 1er Manuel des Castors Juniors (réédition du Manuel des Castors Juniors) ;
  • 1977, 3e Manuel des Castors Juniors (spécial nature) ;
  • 1978, 4e Manuel des Castors Juniors (selon les éditions européennes, le poème de la page 22 est différent, If par Rudyard Kipling) ;
  • 1978, 200 recettes de grand-mère Donald (réédition des Bonnes Recettes de grand-mère Donald) ;
  • 1979, 5e Manuel des Castors Juniors ;
  • 1980, 6e Manuel des Castors Juniors (spécial sport) ;
  • 1981, 7e Manuel des Castors Juniors (deux éditions, une de 192 pages en 1981, puis une autre raccourcie à 160 pages en 1985) ;
  • 1981, 8e Manuel des Castors Juniors (spécial nature) ;
  • 1983, 9e Manuel des Castors Juniors ;
  • 1985, Manuel de Picsou ;
  • 1995, Manuel de Géo Trouvetou - Sciences et inventions ;
  • 1996, Manuel des Castors Juniors - En route pour le plein air ;
  • 1997, Manuel des Castors Juniors 2 - Le guide à malices ;
  • 1998, Manuel des Castors Juniors 3 - Le guide de la nature ;
  • 1999, Manuel des Castors Juniors 4 - Le guide de la magie ;
  • 2000, Manuel des Castors Juniors 5 - Tout sur le ciel ;
  • 2001, Manuel des Castors Juniors 6 - L'alimentation ;
  • 2001, Manuel des Castors Juniors 2001 (supplément du Picsou Magazine n° 349) ;
  • 2007, Manuel des Castors Juniors - La nature ;
  • 2011, Manuel des Castors Juniors 2011 (supplément de Picsou Magazine n° 469) ;
  • 2012, Le véritable et authentique manuel des Castors Juniors (imprimé en Chine, édition en noir et blanc ; contenu du manuel de 1970) ;
  • 2018, Le véritable et authentique manuel des Castors juniors (édition couleur, 256 pages, format 12,50 x 18,80 x 2,50 cm, éditeur Hachette Pratique, parution le 10/10/2018)

Inédits en France[modifier | modifier le code]

  • Manuel de Fantomiald (Manuale di Paperinik, 1972, Italie, Mondadori), devenu en France le Magirama des Castors Juniors, car le personnage de Fantomiald était alors peu connu en France. Quelques pages ont été réécrites pour mieux expliquer des tours de magie, et tous les dessins de Fantomiald ont été remplacés par des dessins de Donald pour la France. Il était fourni avec un jeu de cartes à jouer détachables, représentant des personnages Disney, pour réaliser les tours de magie.
  • Manuel de Riri, Fifi et Loulou (Manuale di Qui Quo Qua, 1988, Italie, Mondadori), devenu le 5e Manuel des Castors Juniors.
  • Manuel du Grand Mogol (Manuale del Gran Mogol, 1982, Italie, Mondadori), illustré par les personnages des Castors Juniors et de leur chef le Grand Mogol.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hors-série de Picsou magazine (Hiver 2011), p. 228