Manuel da Costa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Manuel da Costa
Image illustrative de l’article Manuel da Costa
Marouan Da Costa en coupe du monde 2018.
Situation actuelle
Équipe Erzurumspor
Numéro 27
Biographie
Nom Manuel Marouan da Costa Trindade Senoussi
Nationalité Marocain
Portugais
Français[1]
Nat. sportive Drapeau du Maroc Marocain
Naissance (35 ans)
Saint-Max (France)
Taille 1,91 m (6 3)
Période pro. 2005 -
Poste Défenseur central
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
1997-2002 CP Madine
2002-2005 AS Nancy-Lorraine
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2005-2006 AS Nancy-Lorraine 013 0(1)
2006-2008 PSV Eindhoven 024 0(1)
2008-2009 Fiorentina 02 00(0)
2009 Sampdoria 04 00(0)
2009-2011 West Ham United 035 0(4)
2011-2013 Lokomotiv Moscou 023 0(2)
2012 CD Nacional 020 0(2)
2013-2015 Sivasspor 058 0(9)
2015-2017 Olympiakos 079 0(5)
2017-2019 İstanbul BB040 0(3)
2019-2020 Ittihad FC022 0(5)
2020 Trabzonspor014 0(1)
2021- Erzurumspor000 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2006 Portugal -20 ans 03 00(0)
2006-2008 Portugal espoirs 022 0(0)
2008 Portugal -23 ans 01 00(0)
2014-2019 Maroc 037 0(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 31 janvier 2020

Manuel da Costa, né le à Saint-Max (Meurthe-et-Moselle), est un footballeur international marocain évoluant au poste de défenseur central[2].

Après s'être aventuré dans beaucoup de championnats, notamment : en France, aux Pays-Bas, en Italie, en Angleterre, en Russie, au Portugal, en Grèce et en Turquie il évolue actuellement dans le championnat turquie. Après avoir joué en équipe du Portugal jeunes et espoirs, il opte en 2014 pour les Lions de l'Atlas[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Naissance et enfance[modifier | modifier le code]

Manuel Marouan da Costa Trindade Senoussi est né le à Saint-Max en France d'un père portugais originaire de São João da Madeira[4] et d'une mère marocaine originaire de Casablanca. Ceci explique que ses langues maternelles soient le français et le portugais et qu'il porte un nom de famille lusophone. Très inspiré d'une carrière Luis Figo ou encore Rui Costa, il rêve de jouer dans ses clubs préférés, à noter le FC Porto et l'AS Nancy. Dans une interview en 2006, il cite: "Chaque été, nous allions en vacances dans la région de Porto. Mon père m'emmenait à chaque fois visiter le stade Do Dragao. Je rêve d'y jouer un jour".

Débuts avec l'AS Nancy[modifier | modifier le code]

Licencié à l'ASNL dès la catégorie poussins, il franchit toutes les étapes et intègre le centre de préformation de Madine . Il cite: "Je ne me plaisais pas et suis parti au milieu de la deuxième année. Je vivais très mal le fait d'être éloigné de ma famille ". À l'ASNL, Manuel peine à s'imposer et alterne entre le banc de touche des 16 ans nationaux et l'équipe des 15 ans honneur. Le club au chardon rouge ne le conserve pas. Après une saison en 18 ans nationaux à Jarville, où il retrouve le plaisir de jouer, il est à nouveau contacté par Patrick Hesse et Pascal Viardot. "Ils avaient surement des raisons de ne pas me garder mais je n'ai jamais laissé tomber, annonce-t-il. En retournant à l'ASNL, j'avais vraiment l'impression que l'on me donnait une seconde chance. Je devais absolument la saisir".

Il commence sa carrière professionnelle en Ligue 1 avec son club formateur de l'AS Nancy. Il jouera son premier match au mois de janvier dans la saison de 2005-06. Le joueur inscrira un but individuel mémorable en demi-finale de Coupe de la Ligue face au Mans dans cette même saison[5]. Le joueur remportera la coupe de la ligue en 2006 et se verra même qualifié en Coupe UEFA.

Départ pour l'Eredivisie[modifier | modifier le code]

Connu pour être le championnat qui forme le plus de joueurs marocains à l'étranger, le club néerlandais du PSV Eindhoven fera signer Manuel un contrat de 5 saisons pour le montant d'un million d'euros après avoir rejeté l'offre de plusieurs clubs dont le Newcastle United ou encore les Girondins de Bordeaux. Manuel da Costa jouera sous numéro 14 pour la première fois de sa carrière l'UEFA Champions League avec le PSV Eindhoven lors de la saison 2007-08. Dès son recrutement, le joueur citera: « C'est pour moi un honneur d'évoluer et de me développer avec le club du PSV Eindhoven ».

Très absent et peu titularisé avec le club néerlandais, le joueur jouera son premier match de Champions League face à Liverpool dans un match qui s'est soldé sur le score de zéro partout. En fin de saison 2007-08, le joueur réclamera de vouloir quitter le club pour le peu de temps de jeu que l'entraîneur Ronald Koeman lui accordait. Dans les deux saisons passés au PSV Eindhoven il remporta deux fois le championnat néerlandais.

L'aventure ratée en Serie A[modifier | modifier le code]

Da Costa sous le maillot de l'AC Fiorentina.

Le , le PSV Eindhoven confirmera dans les médias le transfert de Da Costa vers le Fiorentina en Serie A[6]. Après avoir réclamé du temps de jeu dans la saison passée, le joueur se trouvera dans un même problème avec le club italien. Il fera seulement son entrée dans deux matchs en championnat italien;

Le Sampdoria en recherche d'un défenseur central fera appel à da Costa pour un prêt jusqu'en fin de saison à cause de l'absence du défenseur central principal du club[7]. Le joueur sera prêté jusqu'en fin de saison avec le Sampdoria en 2009 où il aura joué seulement quatre matchs. Il aura joué son premier match du championnat face à la Juventus le sur un match qui se soldera en un match nul. Il a également fait ses débuts en Coupe de l'UEFA en seizième de finale le face à Metalist Kharkiv. Le match se soldera sur une défaite de 2-0 en faveur de l'équipe ukrainienne. Comme dans son club précédent, le joueur demandera à l'entraîneur de vouloir partir pour le manque de temps de jeu qui lui accordait. Le joueur était à ce moment suivi par plusieurs clubs de l'Eredivisie ainsi que la Premier League.

Transfert vers le West Ham United[modifier | modifier le code]

Da Costa sous le maillot du West Ham United.

Après s'être aventuré dans 3 championnat européens différent, il rejoint son quatrième championnat en Premier League en pour une durée de trois saisons. Le club anglais s'était à ce moment échangé avec le club italien, le joueur Savio Nsereko avec Manuel da Costa[8]. L'entraîneur lui accordera finalement un minimum de temps de jeu. Da Costa commence sa carrière avec le West Ham United sur une défaite de 3-1 en Coupe d'Angleterre face à Bolton Wanderers en [9]. Il jouera son premier match de championnat le à l'extérieur face à Manchester City (défaite, 3-1)[10]. Il marquera son premier but le face à Hull City dans un match de championnat (match nul, 3-3)[11]. Le joueur terminera deux saisons en jouant 35 matchs et en marquant quatre buts dont un face à Everton et Stoke City[12]. Après avoir terminé sa saison en Angleterre, le joueur sera victime d'une grande polémique dans le pays après avoir attaqué une jeune femme dans un bar à Ilford. Le joueur sera mis en état d'arrestation par la police et ne verra plus jamais les terrains anglais[13]. Plusieurs clubs russes et turcs auront fait la proposition pour Manuel da Costa dans cette même fin de saison.

Lokomotiv Moscou et le prêt au Portugal, à la découverte de nouveaux championnats[modifier | modifier le code]

Da Costa en 2012.

Le , il signe pour un contrat de quatre ans avec le Lokomotiv Moscou pour un montant de 1,5 million d'euros[14]. Après le grand intérêt du président du club Olga Smorodskaya, Da Costa fut acheté pour remplacer l'arrière gauche Marko Baša qui a été transféré en Ligue 1 au LOSC Lille. Le , il fait ses débuts en championnat russe face au Volga Nijni Novgorod (match nul, 0-0). Le , il délivre une passe décisive à Felipe Caicedo pour le seul but du match face au FC Kuban Krasnodar (victoire, 1-0). Le , Manuel marque son premier but en Russie face au grand club du FC Zenit Saint Petersburg (défaite, 4-2). En fin de saison 2011-12, il aura apparu dans quinze matchs. Il aura également participé à 7 des 8 matchs en Ligue Europa[15].

Fin , il est prêté au CD Nacional[16],[17]. En une mi-saison, il joue l'entièreté des matchs de championnat (20 matchs, 2 buts). Il jouera son premier match le face au Paços de Ferreira, un match dans lequel il marquera également son premier but (match nul, 3-3).

Direction la Turquie[modifier | modifier le code]

Da Costa sous le maillot du Sivasspor.

Le , il rejoint Sivasspor pour trois ans[18]. Dans son nouveau club turc, il fera la connaissance de son futur coéquipier marocain en sélection Aatif Chahechouhe. Da Costa jouera deux saisons, les meilleures de sa carrière en Süper Lig en marquant 9 buts en 52 matchs. Parmi ses 9 buts, il aura inscrit un but légendaire face à l'Eskişehirspor Kulübü dans un match de championnat sur une frappe lointaine. Âgé alors de 29 ans, il attirera quand même plusieurs grands clubs dont l'Olympiakos en Grèce.

Olympiakos[modifier | modifier le code]

En 2015, le maroco-portugais se verra transféré en championnat grec à l'Olympiakos pour une durée de deux saisons et un montant de 1,9 million d'euros[19]. Le joueur connaîtra pendant deux saisons la période la plus actif de sa carrière en jouant quasiment tous les matchs de championnat[20]. Il finira ses deux saisons avec un nombre de 79 matchs et 5 buts.

Retour en Turquie[modifier | modifier le code]

Le , le joueur finira par retourner en Süper Lig en signant un contrat de deux ans (jusqu'au ) dans le club de l'İstanbul Başakşehir FK[21]. Dans ce même championnat turc, il fera souvent son entrée face à des adversaires coéquipiers en sélections tels que Younès Belhanda, Nabil Dirar, Khalid Boutaïb ou encore Aatif Chahechouhe. Il terminera la saison 2017-18 avec un nombre de 17 matchs joués et un but marqué.

Arabie saoudite[modifier | modifier le code]

En , le footballeur annonce qu'il quitte l'Istanbul Basaksehir pour aller évoluer au club Al-Ittihad Football Club (ou Ittihad Djeddah ou Al-Ittihad (نادي الاتحاد) ), un club saoudien évoluant en ligue saoudienne et dirigé par Slaven Bilic, l’ancien patron de West Ham United[22],[23].

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Da Costa en duel face à Saman Ghoddos en 2018.

Possédant la triple nationalité française, portugaise et marocaine, Manuel passera par la sélection junior du Portugal avant de trancher en faveur du Maroc. Bien qu'il n'ait encore jamais joué en sélection portugaise, il a déjà été appelé à plusieurs reprises dans le groupe portugais par Luiz Felipe Scolari lors des éliminatoires du championnat d'Europe de football 2008. En novembre 2010, la presse marocaine annonce que Eric Gerets veut convaincre Da Costa à jouer pour la sélection marocaine. Le , il est officiellement convoqué par le nouveau sélectionneur du Maroc, Badou Zaki, pour prendre part aux matchs amicaux face au Mozambique, l'Angola et la Russie. Il honore sa première cape internationale le avec l'équipe du Maroc pour une victoire 4-0 contre le Mozambique. Puis s'impose comme élément phare de la sélection marocaine contre l'Angola.

Depuis l'arrivée de Hervé Renard, Manuel est désigné vice-capitaine des Lions de l'atlas. Le joueur joue dans le poste de défenseur centrale, souvent en doublure de Romain Saïss. Il marque son premier but sous les couleurs marocaines le dans un match de préparation à la Coupe du monde 2018 face à l'Ouzbékistan.

Le , il figure parmi la liste des 23 sélectionnés de l'équipe du Maroc pour prendre part à la Coupe du monde 2018 en Russie[24]. Il fera officiellement son entrée en Coupe du monde le face à l'Iran en remplaçant Amine Harit à la 82e minute. À l'occasion de son deuxième match de Coupe du monde, Hervé Renard titularisera Manuel da Costa face à son pays paternel, le Portugal. Le Maroc sera éliminé du Mondial après ce match (défaite, 0-1)[25].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Marié, il est le père d'un petit garçon et d'une petite fille. La famille da Costa réside actuellement à Nancy.

Le , The Sun révèle que le joueur a été arrêté par la police britannique pour avoir frappé une jeune femme en boîte de nuit qui refusait ses avances[26]. Le , le joueur a été reconnu non coupable d'agression sexuelle par le jury de la Cour de justice de Snaresbrook et condamné à 200 livres d'amende pour avoir giflé la jeune femme[27].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Manuel da Costa au 10 novembre 2018
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B C M B M B
2004-2005 Drapeau de la France AS Nancy Lorraine B 4 13 1 - - - - - 13 1
2005-2006 Drapeau de la France AS Nancy Lorraine B 4 15 1 - - - - - 15 1
2005-2006 Drapeau de la France AS Nancy Lorraine 1 10 0 3 1 - - - 13 1
2006-2007 Drapeau des Pays-Bas PSV Eindhoven 1 15 1 3 0 C1 4 0 22 1
2007-2008 Drapeau des Pays-Bas PSV Eindhoven 1 1 0 1 0 C1+C3 1+0 0+0 3 0
2007-2008 Drapeau de l'Italie AC Fiorentina 1 0 0 0 0 C3 0 0 0 0
2008-2009 Drapeau de l'Italie AC Fiorentina 1 1 0 1 0 C1+C3 0+0 0+0 2 0
2008-2009 Drapeau de l'Italie UC Sampdoria 1 2 0 1 0 C3 1 0 4 0
2009-2010 Drapeau de l'Angleterre West Ham United FC 1 15 2 1 0 - - - 16 2
2010-2011 Drapeau de l'Angleterre West Ham United FC 1 16 1 3 1 - - - 19 2
2011-2012 Drapeau de la Russie Lokomotiv Moscou 1 15 2 1 0 C3 7 0 23 2
2012-2013 Drapeau du Portugal CD Nacional 1 16 2 4 0 - - - 20 2
2013-2014 Drapeau de la Turquie Sivasspor 1 25 6 5 0 - - - 30 6
2014-2015 Drapeau de la Turquie Sivasspor 1 24 2 5 1 - - - 29 3
2015-2016 Drapeau de la Grèce Olympiakos FC 1 22 2 4 1 C1+C3 5+2 0+0 33 3
2016-2017 Drapeau de la Grèce Olympiakos FC 1 17 2 3 0 C1+C3 2+10 0+0 32 2
2017-2018 Drapeau de la Turquie Istanbul Başakşehir FK 1 11 0 3 0 C1+C3 0+2 0+0 16 0
2018-2019 Drapeau de la Turquie Istanbul Başakşehir FK 1 10 3 0 0 C3 2 0 12 3
Total sur la carrière 228 25 38 4 - 36 0 302 29

Matchs internationaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

AS Nancy-Lorraine

PSV Eindhoven

Olympiakos

Trabzonspor

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche de Manuel da Costa », sur leballonrond.fr
  2. « Manuel da Costa signe à l'Istanbul Basaksehir - Foot - Transferts », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le ).
  3. « Manuel Da Costa : « Le Maroc est bien parti pour redevenir une des meilleures équipes de foot d’Afrique » – Jeune Afrique », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. http://www.portugalvivo.com/manuel-da-costa-portugal-un-choix.html
  5. http://www.uefa.com/footballeurope/news/Kind=2/newsId=392928.html
  6. http://english.psv.nl/web/show/id=58980/contentid=22571
  7. (it) « Home page - U.C. Sampdoria », sur U.C. Sampdoria (consulté le ).
  8. https://web.archive.org/web/20090903082136/http://www.whufc.com/page/News/0%2C%2C12562~1783660%2C00.html
  9. https://web.archive.org/web/20090926023450/http://www.whufc.com/page/News/0,,12562~1804602,00.html
  10. https://web.archive.org/web/20100513002704/http://www.whufc.com/articles/20100507/manchester-city-match-preview_2236884_2046411
  11. http://news.bbc.co.uk/sport2/hi/football/eng_prem/8365248.stm
  12. http://www.westhamstats.info/westham.php?west=2&ham=1370&united=Manuel_da_Costa
  13. By Sportsmail Reporter, « West Ham defender Manuel Da Costa admits nightclub assault on woman », Daily Mail,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. « Трансфер да Кошты обошёлся "Локомотиву" в € 1,5 млн », sur Championat.com, Чемпионат,‎ (consulté le ).
  15. (en) « Manuel Da Costa Loaned to Nacional », sur Portugal Futbol, (consulté le ).
  16. (ru)[1], en. rian.ru, 31 août 2012
  17. (en) « Da Costa departs Hammers », Football League, 22 juin 2011.
  18. (pt) « Manuel da Costa na Turquia », O Jogo,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  19. « Olympiakos unveils Da Costa and Seba as new signings », sur Ekathimerini.com, Kathimerini English Edition Ethnarhou Makariou Avenue & 2, Falireos Street, (consulté le ).
  20. « Le Marocain Manuel da Costa à l'Olympiakos », sur Telquel (consulté le ).
  21. « Da Costa signs for Istanbul Basaksehir », sur ESPN.com (consulté le ).
  22. « L'international marocain Manuel Da Costa signe en Arabie Saoudite », sur Al HuffPost Maghreb, (consulté le )
  23. « Le défenseur formé à l’AS Nancy-Lorraine Manu da Costa quitte Basaksehir pour Al-Ittihad », sur www.estrepublicain.fr (consulté le )
  24. « Coupe du Monde 2018 : la liste des 23 du Maroc ! », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le ).
  25. « Le Portugal vainqueur, le Maroc déjà éliminé - CM 2018 - Gr. B », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le ).
  26. Nouveau scandale sexuel en Premier League
  27. (en) « Ex-West Ham star Da Costa cleared of sex attack at Faces », sur www.ilfordrecorder.co.uk, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :