Manuel Roxas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Manuel Roxas
Image illustrative de l'article Manuel Roxas Erreur d’expression : mot « px » non reconnu.
Fonctions
5e président de la République des Philippines

(&&&&&&&&&&&&06881 an, 10 mois et 17 jours)
Vice-président Elpidio Quirino
Prédécesseur Sergio Osmeña
Successeur Elpidio Quirino
Biographie
Nom de naissance Manuel Acuña Roxas
Date de naissance
Lieu de naissance Capiz (auj. Roxas City), Cápiz (Philippines)
Date de décès (à 56 ans)
Lieu de décès Base aérienne Clark, Pampanga, Luçon (Philippines)
Nationalité Philippine
Parti politique Parti nationaliste (-1945)
Parti liberal (1945-1948)
Profession Avocat

Signature

Manuel Roxas
Présidents de la République des Philippines

Manuel Roxas Y Acuña, né à Capiz le 1er janvier 1892, mort le 15 avril 1948, était un homme politique philippin. Il fut, au moment de l'indépendance, le premier président de la République des Philippines.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé en droit en 1913, il devient avocat, puis est élu député en 1921. Il devient l'année suivante président du parlement philippin.

En 1938, il est ministre des finances dans le gouvernement du Commonwealth des Philippines, dirigé par Manuel Quezon.

Lors de l'invasion des Philippines par l'Empire du Japon, il accompagne le président Quezon à Corregidor, puis dirige la résistance à Mindanao. Capturé par les Japonais en 1942, il est libéré pour prendre en charge le ministère des finances du gouvernement collaborateur philippin dirigé par José P. Laurel. Il maintient cependant ses contacts avec la résistance philippine. Lors de la libération des Philippines, il est arrêté par les Alliés et accusé de collaboration, mais libéré et blanchi par Douglas MacArthur.

En 1946, il est candidat à l'élection présidentielle pour le Parti nationaliste des Philippines, et bat le président par intérim Sergio Osmeña. Le 4 juillet 1946, les Philippines deviennent indépendantes, et Roxas débute son mandat.

Durant sa présidence, Roxas est forcé d'accorder aux États-Unis la jouissance de diverses bases militaires, ainsi que des avantages commerciaux. Il doit gérer des problèmes de corruption dans les provinces, et l'agitation des militants du Parti communiste philippin.

En 1948, dans un souci de réconciliation nationale, il décrète une amnistie générale visant toutes les personnes compromises dans le gouvernement collaborateur philippin, à l'exception de ceux ayant commis des crimes de sang.

Le 15 avril 1948, il meurt d'un infarctus. Son vice-président Elpidio Quirino lui succède. Premier président des Philippines indépendantes, Manuel Roxas fut également le plus éphémère.

Sa ville natale a été, en son honneur, rebaptisée Roxas City.