Manuel Polo y Peyrolón

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Manuel Polo y Peyrolón
Defaut.svg
Fonctions
Sénateur espagnol
Député espagnol
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
ValenceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Manuel Polo y PeyrolónVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
EseverriVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Parti politique
Traditionalist Communion (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Manuel Polo y Peyrolón (1846-1918) est un essayiste et une personnalité politique catholique espagnole.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir été élu député en 1896 pour le parti carliste, il est élu sénateur en 1907.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Realidad poética de mis montañas. Costumbres de la sierra de Albarracín (1873)
  • Alma y vida serrana, costumbres populares de la sierra de Albarracín (1910)
  • Los mayos: novela original de costumbres populares de la Sierra de Albarracín (1878)
  • Elementos de Psicología (1879)
  • Elementos de Lógica (1880)
  • Elementos de Ética (1880)
  • Parentesco entre el hombre y el mono (1878)
  • Elogio de Santo Tomás de Aquino (1880)
  • El cristianismo y la civilización (1881)
  • Intervención de la masonería en los desastres de España (1899)
  • Credo y programa del partido Carlista (1905)
  • Curso de Psicología elemental (1879)
  • Pepinillos en Vinagre (1891)
  • El liberalismo por dentro. Diálogos (1895)
  • El liberalismo católico sin comentarios (1906)
  • Siempre en la brecha carlista (1907)
  • Anarquía, fiera mansa (1908)
  • La escuela primaria y el catecismo (1913)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Enciclopedia universal ilustrada europeo-americana, Espasa, Barcelona 1908-1930.
  • Enrique Esperabé de Arteaga, Diccionario enciclopédico ilustrado y crítico de los hombres de España, Nueva edición, Madrid 1956.

Notes et références[modifier | modifier le code]