Manuel Garcia junior

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Manuel Garcia (homonymie) et García.
Manuel Garcia
Description de cette image, également commentée ci-après
Manuel Garcia à l'âge de 100 ans
dans un portrait par John Singer Sargent
Nom de naissance Manuel Patricio Rodríguez García
Naissance
Madrid[1], Drapeau de l'Espagne Espagne
Décès (à 101 ans)
Londres, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale professeur de chant, chanteur
baryton
Style Opéra
Activités annexes scientifique
Maîtres Manuel Garcia père, Giovanni Ansani
Enseignement Conservatoire de Paris, Royal Academy of Music
Élèves Camille Everardi (en), Erminia Frezzolini, Jenny Lind, Mathilde Marchesi, Christine Nilsson, Julius Stockhausen
Ascendants Manuel Garcia et Joaquína Sitchez (dite "la Briones"), parents
Conjoint Cécile Maria Mayer, dite "Eugénie"
Descendants Gustave Garcia (en) et al. (enfants), Alberto Garcia (petit-fils)
Famille Maria Malibran et Pauline Viardot, sœurs ;
Josefa Ruiz García, demi-sœur
Distinctions honorifiques docteur honoris causa en médecine (Université de Königsberg, 1862)

Manuel Vicente Patricio Rodríguez Sitches est un chanteur (baryton) et professeur de chant, né à Madrid[1], le et décédé à Londres le 1er juillet 1906.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père Manuel Garcia le destine à une carrière de chanteur. Mais il se tourne vers l'enseignement du chant dès 1829. Prenant la suite de son père, il fait des recherches sur les fonctions vocales et invente le laryngoscope[2]. Il est professeur au Conservatoire de Paris en 1847, mais démissionne l'année suivante pour accepter un poste à la Royal Academy of Music de Londres où il enseignera jusqu'en 1895. Parmi ses élèves, son épouse Eugénie Mayer, Jenny Lind, Christine Nilsson, Mathilde Marchesi et Julius Stockhausen.

Il est le frère des mezzo-sopranos Maria Malibran et Pauline García-Viardot.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Manuel Garcia (Manuel del POPOLO RODRIGUEZ dit GARCIA) (1775-1832)
Chanteur - Compositeur - Chef d'orchestre
x  Maria Joachina SITCHES dite la BRIONES (1780-1864)
│                           
│
├──> Manuel Garcia Junior (1805-1906)
│    Chanteur - Compositeur - Professeur de chant
│    x  Cécile Maria "Eugénie" MAYER (1814-1880)
│       dont postérité
│   
│    
│
├──> Maria Malibran (Maria Félicita GARCIA dite) (1808-1836)
│    x 1 Eugène MALIBRAN (1765- )
│    x 2 Charles-Auguste de Bériot (1802-1870) 	  	
│    │ Compositeur - Violoniste
│    │ 
│    ├──> Charles Wilfrid de Bériot
│         Pianiste - Compositeur
│         Professeur à l'école Niedermeyer
│
├──> Pauline Viardot ( Pauline Michèle Ferdinande GARCIA dite) (1821-1910)
     Cantatrice
     x Louis Viardot (1800-1883)
     │
     ├──> Louise Héritte-Viardot (1843-1918)
     │     Compositrice - Pianiste - Cantatrice
     │    x Ernest HERITTE
     │    
     │  
     ├──> Paul Viardot (1857-1941) 
     │    Violoniste - Musicologue
     │  
     ├──> Marianne VIARDOT (1859- )
     │    Peintre
     │    se fiance avec Gabriel Fauré
     │    x Victor Alphonse Duvernoy
     │    Pianiste - Compositeur
     │
     ├──> Claudie VIARDOT ( - )
          x Georges Chamerot
            Éditeur
            dont postérité

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b La quasi-totalité des sources (par exemple : H. Rosenthal and J. Warrack, Le guide de l’opéra, Paris, Fayard, 1995, ad nomen, (ISBN 2-213-59567-4) ; (en) Stanley Sadie (éd.), The New Grove Dictionary of Opera, New York, Grove (Oxford University Press), 1997, ad nomen, (ISBN 978-0-19-522186-2) ; (en) Encyclopædia Britannica Online, ad nomen; (en) Teresa Radomski, Manuel García (1805-1906): A Bicentenary Reflection, « Australian Voice », Volume 11, 2005, p. 26) indique Madrid comme lieu de naissance de García (Teresa Radomski fait aussi référence à l’acte du baptême, qui fut célébré le lendemain de la naissance dans l’église de San Martín, dans la capitale espagnole) ; l’élève et biographe de García, Malcolm Sterling Mackinlay, par contre, écrivit qu'autrement que l'on n’a si souvent soutenu, il était né à Zafra en Catalogne (Garcia the centenarian and his times, being a memoir of Manuel Garcia's life and labours for the advancement of music and science, Édimbourg et Londres, Blackwood, 1908, p. 13; accessible gratuitement en ligne en Internet Archive). La ville de Zafra, pourtant, se situe en Estrémadure, pas en Catalogne.
  2. (es) « Con ciencia - Manuel Patricio García, Con ciencia - RTVE.es A la Carta », (consulté le 26 février 2017)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mémoire sur la voix humaine
  • Traité complet de l'art du chant

Liens externes[modifier | modifier le code]