Mansfeld (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mansfeld
Mansfeld (Allemagne)
Blason de Mansfeld
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Saxony-Anhalt (state).svg Saxe-Anhalt
Arrondissement
(Landkreis)
Mansfeld-Harz-du-Sud
Code postal 06343
Indicatif téléphonique 034782
Démographie
Population 9 647 hab. (2011)
Densité 67 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 35′ 38,63″ nord, 11° 27′ 17,44″ est
Altitude 255 m
Superficie 14 378 ha = 143,78 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Saxe-Anhalt
Voir sur la carte topographique de la Saxe-Anhalt
City locator 14.svg
Mansfeld
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Mansfeld
Liens
Site web www.mansfeld.eu

Mansfeld (officiellement Mansfeld-Lutherstadt) est une ville dans l'arrondissement de Mansfeld-Harz-du-Sud, en Saxe-Anhalt, en Allemagne. Elle est située sur la rivière Wipper, à 10 kilomètres au nord-ouest d'Eisleben. Sa population était de 9 770 habitants en 2009 et de 9 647 habitants au .

Historique[modifier | modifier le code]

Mansfeld en 1650
Appartenances historiques

Blason du comté de Mansfeld Comté de Mansfeld 1069-1780
Drapeau de la Prusse Royaume de Prusse (Duché de Magdebourg) 1780–1807
Flag of the Kingdom of Westphalia.svg Royaume de Westphalie 1807–1813
Drapeau de la Prusse Royaume de Prusse (Province de Saxe) 1815–1918
Drapeau de la république de Weimar République de Weimar 1918–1933
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand 1933–1945
Drapeau de l'Allemagne occupée Allemagne occupée 1945–1949
Drapeau de l'Allemagne de l'Est République démocratique allemande 1949–1990
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1990–présent

Mansfeld a acquis ses privilèges de ville en l'an 1400. Elle doit son développement à des gisements de cuivre et d'argent. Le père de Martin Luther, Hans Luder, s'y est installé en 1484. Martin Luther y a donc grandi et en a fréquenté l'école de 1488 à 1496. Sa maison familiale est aujourd'hui un musée.

Après la mort du dernier comte de Mansfeld en 1780, la ville entre avec la partie prussienne du comté dans les possessions du duché de Magdebourg. Elle jouit du privilège de ville immédiate, c'est-à-dire qu'elle est directement régie par le duché à partir de Magdebourg. En 1807, Napoléon la rattache au royaume de Westphalie dirigé par son frère Jérôme. Elle fait donc partie du district de Halle du département de la Saale. Après le congrès de Vienne, Mansfeld forme en le Kreis de Mansfeld qui est rattaché à la province de Saxe prussienne, son Landsrat se trouvant à Eisleben.

La ville de Leimbach lui a été rattachée en 1950, ainsi que huit autres communes en 2005. En tout ce sont les villages et communes suivants qui lui ont été rattachés: Abberode (2009), Annarode (2005), Biesenrode (2005), Blumerode (1950 rattaché à Möllendorf), Braunschwende (2009), Friesdorf (2009), Gorenzen (2005), Gräfenstuhl (1950 avec Vatterode), Großörner (2005), Hermerode (2009), Leimbach (1950), Möllendorf (2005), Molmerswende (2009), Piskaborn (2005), Rammelburg (1950 après Friesdorf), Ritzgerode (2009), Siebigerode (2005), Steinbrücken (1950 après Abberode), Tilkerode (1950, rattaché à Abberode), Vatterode (2005) et Wimmelrode.

Le château[modifier | modifier le code]

Du château fort (Schloss Mansfeld), il ne reste que les ruines d'une imposante forteresse et de ses trois châtelets ; la chapelle a été conservée intacte. Bien avant la première mention écrite du château, en 1229, il y avait à cet endroit un fort de style roman, qui était le palais des seigneurs de Mansfeld. Ce nom est évoqué pour la première fois dans les sources en 973. Les fouilles sur le site ont montré la présence d'un beffroi et d'une muraille à appareil en épi, remontant à la seconde moitié du XIe siècle. Les sources nomment en 1060 un certain comte Hoyer de Mansfeld comme le fondateur du fief. La branche aînée des seigneurs de Mansfeld s'éteint en 1229 et le château fort est laissé à l'abandon. C'est certainement le comte Burchard III (ou Burkhard III) de Querfurt qui en 1264 fait de l'ancienne forteresse son nouveau palais. Au XIVe siècle le château bénéficie d'importants travaux de réparation, qui lui permettent de résister victorieusement aux assaut de l'évêque d'Halberstadt (1342) et du markgrave de Misnie (1362).

Le château abrite aujourd'hui un centre d'éducation protestant et n'est plus ouvert aux visiteurs, sauf de la journée du Patrimoine (2e dimanche de septembre). Sur demande, il est possible d'effectuer des visites guidées depuis l'extérieur et de visiter la chapelle.

Notes et références[modifier | modifier le code]