Manon Houette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Manon Houette
Manon Houette en mars 2015sous le maillot de l'équipe de France.
Manon Houette en mars 2015
sous le maillot de l'équipe de France.
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (27 ans)
Lieu Le Mans
Taille 1,68 m (5 6)[1]
Masse 63 kg (139 lb)
Poste ailière gauche
Surnom(s) Manolita
Situation en club
Club actuel Drapeau : France Metz Handball
Numéro 11
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
2010-2016 Drapeau : France CJF Fleury Loiret
2016-2017 Drapeau : Allemagne Thüringer HC
depuis 2017Drapeau : France Metz Handball
Sélections en équipe nationale **
Année(s)Équipe M. (B.)
Drapeau : France France junior
depuis 2013Drapeau : France France 83 (196)[2]
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.
Manon Houette en septembre 2018 sous le maillot de Metz

Manon Houette, née le au Mans[3], est une handballeuse internationale française, vice-championne olympique en 2016. Elle joue depuis 2013 avec l'équipe de France avec laquelle elle devient championne du monde en 2017. Elle fait partie du groupe France sacré champion d'Europe lors de l'Euro organisé en 2018.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Originaire de Sillé-le-Guillaume dans la Sarthe, c'est au HBC Pays de Sillé et au CSCM Le Mans qu'elle fait ses armes dans le handball avant de rejoindre le centre de formation du CJF Fleury Loiret Handball en 2010. C'est véritablement lors de la saison 2012-2013 qu'elle se révèle au grand public à son poste d'ailière gauche puisqu'elle est élue meilleure espoir 2012-2013 de la Ligue Féminine de Handball. Ses bonnes performances avec son club lui permettent de remporter consécutivement à deux reprises le titre de meilleure ailière gauche du championnat en 2014[4] et 2015[5]. Elle s'impose alors comme une joueuse majeure de son club qui, après avoir remporté un premier titre avec la coupe de France 2014, réalise le doublé championnat de France et coupe de la Ligue la saison suivante, ce qui lui permet de participer à la Ligue des champions 2015-2016.

En mars 2016, elle s’engage avec le club allemand du Thüringer HC, pour sa première expérience à l'étranger[6].

Au retour des Jeux olympiques, elle est élue meilleure ailière gauche du championnat de France pour la saison 2015-2016[7].

En février 2017, elle officialise son retour en France en s'engageant pour deux saisons avec le Metz Handball[8]. Elle y remporte le titre de championne de France et elle est élue, pour la quatrième fois, meilleure ailière gauche de la saison[9]. Un an après son arrivée, elle prolonge à l’automne 2018 son contrat de deux saisons pour être liée avec le club lorrain jusqu'en juin 2021[10].

Avec le club de Metz, lors de la saison 2018-2019, elle atteint les demi-finales de la Ligue des champions et remporte le championnat, pour la quatrième fois consécutive[11], et la coupe de France[12]. À titre individuel, elle est élue meilleure espoir du championnat de France 2018-2019[13]. À l'issue de la saison, elle est élue meilleure ailière gauche du championnat de France 2018-2019[13] et de la Ligue des champions 2019[14].

Carrière en sélection[modifier | modifier le code]

Le , elle est appelée pour la première fois en équipe de France pour les matches amicaux contre la Slovaquie et la Finlande[15].

En décembre 2015, elle figure dans la liste des 18 joueuses retenues pour participer au championnat du monde 2015 avec l'équipe de France, sa première compétition internationale[16].

Manon Houette fait partie des joueuses retenues en équipe de France pour disputer les Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro[17]. En finale, la France s'incline face à la Russie et se contente d'une médaille d'argent[18].

En décembre 2017, elle remporte avec ses coéquipières le titre mondial, marquant notamment 4 buts sur 4 tentatives lors de la finale remportée 23 buts à 21 face à la Norvège[19]. Meilleure buteuse de l'équipe de France dans le tournoi avec 35 buts, elle prend une place importante au sein de l'équipe sur son poste d'ailière gauche, partagé avec la capitaine Siraba Dembélé[20],[21].

Dans sa lancée, elle participe au championnat d'Europe organisé en France, et décroche son deuxième titre international majeur, sur une victoire en finale 24-21 face à la Russie le 16 décembre à Bercy[22].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques
championnats du monde
championnats d'Europe
autres

En club[modifier | modifier le code]

compétitions internationales
compétitions nationales

Récompenses individuelles[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Profil de Manon Houette », sur Ligue féminine de handball (consulté le 14 mai 2014)
  2. (en) « XXII Women's World Championships 2015 Denmark and Women's World Champions groupe 2017 Germain- Team Roster - France », sur www.ihf.info, Fédération internationale de handball,
  3. Guide de l'équipe de France olympique - JO 2016
  4. « 2014 - Oftedal et Fernandez élus MVP », L'Équipe, (consulté le 26 mai 2014)
  5. « Le All Star LFH 2014/2015 », sur Handnews.fr, (consulté le 27 août 2015)
  6. « News – Manon Houette rejoint Thüringer », sur www.handlfh.org, Ligue féminine de handball,
  7. a et b « All-Star LFH – Les lauréates de la saison 2015-16 », sur handlfh.org, Ligue féminine de handball,
  8. « Manon Houette et Laurisa Landre à Metz », sur www.lequipe.fr, L'Équipe,
  9. a et b « All-Star LFH - Le palmarès complet de la saison 2017-18 », Ligue féminine de handball, (consulté le 28 août 2018)
  10. « D1 (F) : Manon Houette prolonge avec Metz », sur www.lequipe.fr, L'Équipe,
  11. « LFH : Metz arrive à l’heure », sur www.handzone.net,
  12. « CDF (F) – Finale - La cerise sur le gateau lorrain », sur handnews.fr,
  13. a b et c « #LFH #LigueButagazEnergie - Une rentrée de marque », sur ffhandball.fr, Fédération française de handball, (consulté le 27 août 2019)
  14. a et b « All-star Team gets fresh look in 2019 », sur www.ehfcl.com, Fédération européenne de handball, 10 mai 2019langue=en
  15. « Manon Houette en équipe de France », Ligue féminine de handball, (consulté le 22 octobre 2013)
  16. « EDF fém : Dazet, Kolczynski et Moretto n'iront pas au Mondial », sur www.handzone.net,
  17. « Rio 2016 – La liste des Bleues retenues pour les JO », sur www.handlfh.org, Ligue féminine de handball,
  18. « JO F : Si près des étoiles… », sur www.handzone.net,
  19. « Championnat du monde 2017 - Feuille de match de la finale » [PDF], Fédération internationale de handball (consulté le 22 décembre 2017)
  20. « Mondial F : Et maintenant ? », sur www.handzone.net,
  21. (en) « 23rd Women's World Championship 2017 - Germany - FRA - France - Cumulative Statistics », sur www.ihf.info, Fédération internationale de handball (consulté le 25 décembre 2017)
  22. « Handball - Euro Féminin 2018 : Manon Houette :"On prépare les matchs comme personne" », Ouest-France, (consulté le 27 août 2019)
  23. « Championnat du monde junior 2012 - Feuille de match de la finale » [PDF], Fédération internationale de handball (consulté le 21 juin 2013)
  24. « 2009 Women's European Championship 17 - 3rd place final - Match Details », Fédération européenne de handball, (consulté le 26 mars 2019)
  25. Blessée, elle ne participe pas à la finale.
  26. Décret du 30 novembre 2016 portant promotion et nomination

Liens externes[modifier | modifier le code]