Manoir de Hautes-Roches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Manoir de Hautes-Roches
Ab03.jpg

Le manoir (à gauche) vu depuis le lac

Présentation
Destination initiale
Habitation
Architecte
Jean Campiotti
Ingénieur
François Hennebique
Construction
1917
Propriétaire
Maurice Bunau-Varilla
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Canton
Commune
Adresse
Petite-Corniche, Le PontVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte du canton de Vaud
voir sur la carte du canton de Vaud
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Suisse
voir sur la carte de Suisse
Red pog.svg

Le manoir de Hautes-Roches (parfois également Hauteroche), est un bâtiment situé au Pont, dépendant de la commune vaudoise de L'Abbaye, en Suisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'édifice a été construit en 1912-1914, sans doute par Jean Campiotti, architecte d'origine tessinoise établi à la vallée de Joux, et par l'ingénieur français François Hennebique, à l'origine d'une technique renouvelée du béton armé[1]. Le maître de l'ouvrage était le Parisien Maurice Bunau-Varilla, alors propriétaire du journal français Le Matin[2]. Cet édifice présentait pour l'époque une architecture révolutionnaire. Il s'agit de l'une des premières habitations en béton armé de notre pays[3].

Le bâtiment est reconverti dans les années 1990 en centre pour requérants d'asile[4], avant d'être à nouveau désaffecté[5].

Le bâtiment est inscrit comme bien culturel suisse d'importance nationale[6].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Colette Raffaele, « Le manoir de Haute-Roche au Pont », Matières, Lausanne, Presses polytechniques et universitaires romandes, vol. 5,‎

Références[modifier | modifier le code]

  1. Guide artistique de la Suisse : Jura, Jura bernois, Neuchâtel, Vaud, Genève, vol. 4a, Berne, Société d'histoire de l'art en Suisse, , 642 p. (ISBN 978-3-906131-98-6), p. 340.
  2. « Maurice BUNAU-VARILLA », sur geneanet.org (consulté le 19 avril 2012)
  3. Feuille d'avis de la vallée de Joux, 20 septembre 2012, en ligne [1]
  4. « Islamabad – Vallée de Joux, l’affaire d’une vie », sur rts.ch (consulté le 19 avril 2012)
  5. « La villa Hauteroche – un manoir en béton armé », sur nike-kultur.ch (consulté le 7 septembre 2012)
  6. [PDF] L'inventaire édité par la confédération suisse, canton de Vaud
Manoir de Haute Roche en 2016, vidéo

Sur les autres projets Wikimedia :