Manoir de Beaucé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beaucé.
Manoir de Beaucé
Defaut.svg
Présentation
Type
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la Sarthe
voir sur la carte de la Sarthe
Red pog.svg

Le manoir de Beaucé est une bâtisse construite au XIVe ou au XVe siècle et plusieurs fois remaniée ou agrandie depuis[1] située sur la commune de Solesmes dans le département de la Sarthe, au bord de la rivière du même nom. Il est recensé à l'Inventaire général du patrimoine culturel français depuis 1990, mais il n'est ni inscrit ni classé monument historique[1]. Le manoir et ses bâtiments attenants (chapelle, colombier, chenil, écuries) sont entourés d'un domaine de 12 ha[2].

Il appartient à l'homme politique François Fillon et sa femme Penelope depuis 1993[3],[4], et a connu un retentissement médiatique pendant la campagne pour les primaires de la droite et du centre de 2016[5],[6], puis un regain d’intérêt au cours de l'affaire Fillon[7] en . Il a été perquisitionné le par des enquêteurs de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales pour déterminer le montant du patrimoine immobilier de François Fillon[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Manoir », notice no IA00058570, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. « Transparence - Données financières », sur François Fillon 2017, (consulté le 7 février 2017).
  3. « Château de François Fillon : à quoi ressemble la « maison » du candidat et combien vaut-elle ? », L'Internaute,‎ (lire en ligne).
  4. Plusieurs sources de presse évoquent en revanche une acquisition, par le couple Fillon, dès 1984.
  5. Jean-Bernard Litzler, « 5 choses à savoir sur le manoir de Beaucé, fief de François Fillon », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  6. Xavier Ternisien, « À Solesmes, le bénédictin de François Fillon », sur lemonde.fr, Le Monde, (consulté le 10 février 2017).
  7. Hervé Liffran, « Un Château et quelques oubliettes », Le Canard enchaîné,‎ .
  8. « Affaire Fillon : perquisition dans le château sarthois du couple », Le Monde.fr,‎ 4-5 mars 2017 (lire en ligne).

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Jean Garrigues et Clara Brunel (journaliste auteur de l'interview), « Le terme de château permet d'affilier François Fillon au système seigneurial », Lepoint.fr,‎ (lire en ligne)