Mannele

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'authentique Mannele alsacien.

De l'alsacien et du francique lorrain petit bonhomme, un Mannele (Bas-Rhin et Moselle[1]) ou Mannala (Haut-Rhin)[réf. nécessaire], est un petit pain au lait en forme de petit bonhomme préparé par les boulangers alsaciens et mosellans pour la Saint-Nicolas ainsi que par beaucoup de familles alsaciennes et mosellanes. Il peut accompagner le chocolat chaud du goûter des enfants, ou faire l'objet d'un goûter familial pour se retrouver et partager ces Mannele autour d'un bol de café ou de chocolat chaud. Cette brioche peut être enrichie de raisins secs ou de pépites de chocolat, et est parfois trempée dans du chocolat fondu chez certains boulangers.

Dans le Nord de la Franche-Comté, la tradition existe aussi mais il est appelé Jean Bonhomme, tout comme dans une partie de la Lorraine. Dans les Vosges, il s'appelle Coualé. On lui donne aussi le nom de Weckmann ou Stutenkerl en Allemagne ou Grittibänz en Suisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

En Alsace et en Moselle, les Mannele sont liés à la célébration du jour de la Saint-Nicolas[2], dès le XVe siècle.

Ces brioches sont censées représenter Saint Nicolas ou les trois enfants qu'il a sauvés du boucher. En Allemagne, elles sont appelées Dambedei, Stutenkerl, Waeckmann, etc. selon les dialectes. Elles sont dans la plupart des régions aussi consommées à la Saint-Nicolas. Mais dans certaines régions de Rhénanie, de la Ruhr, de Hesse, elles sont mangées pour la Saint Martin en Allemagne (11 novembre, Sankt Martin). Les enfants le reçoivent à la fin du cortège de Saint Martin (Martinsszug). On en trouve aussi aux Pays-Bas, au Luxembourg et en Suisse.

Les Mannele font partie des pains dits de Saint-Nicolas. Les plus connus sont les Mannele ou Manalas, les Schnackle ou Schnekerle (escargots), les Labkueche et autres lackerle et Basler Läckerlis. Afin de chasser les menaces de l'hiver et les mauvais esprits, on offrait et on dégustait ces pains d’épices, ces brioches en forme d'escargot ou d'autres animaux (cheval, porc, poule, lapin...) dans l'Est de la France[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Républicain lorrain, « Nilvange : des Mannele à fabriquer et à déguster », (consulté le 7 janvier 2017)
  2. Le Républicain lorrain, « Festivités de la Saint-Martin à Sarralbe : un succès populaire », (consulté le 7 janvier 2017)
  3. http://www.mannele.net/

Sur les autres projets Wikimedia :