Manisha Koirala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Manisha Koirala
Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait de Manisha Koirala
Nom de naissance Manisha Koirala
Surnom Manya[1]
Naissance (47 ans)
Katmandou, Népal
Nationalité Drapeau du Népal Népalaise
Profession Actrice, productrice, réalisatrice
Films notables Bombay
Khamoshi: The Musical
Gupt: The Hidden Truth
Dil Se
Lajja
Company

Manisha Koirala (मनिषा कोइराला), est une actrice, productrice et réalisatrice indienne, née le à Katmandou, au Népal.

Considérée comme étant l'une des plus grandes actrices de sa génération, elle est reconnue pour l'intensité dramatique de ses longs métrages, sa capacité à se fondre dans ses personnages et l'audace de ses choix, alternant entre films commerciaux et cinéma parallèle . Elle a ainsi remporté de multiples récompenses, parmi lesquelles 3 Filmfare Awards, un Smita Patil Memorial Award et un  Bengal Film Journalists' Association Awards.

Au cours de sa carrière, elle joue dans de nombreux films marquants comme : Bombay, Khamoshi: The Musical, Gupt: The Hidden Truth, Dil Se, Lajja et Company.

À l'apogée de sa carrière elle fut l'une des actrice les mieux payé de Bollywood avec un salaire de 11 millions de Roupie[2].

Elle maîtrise les danses traditionnelles indiennes : le Bharata natyam et le Manipuri.

Jeunesse et vie privée[modifier | modifier le code]

Manisha Koirala, née le à Katmandou (Népal), est la fille de Prakash et Sushma Koirala, membres d'une éminente famille de politiciens népalais. Son grand-père Bishweshwar Prasad Koirala a été Premier ministre du Népal de 1959 à 1960, ainsi que deux de ses grands-oncles, Girija Prasad Koirala et Matrika Prasad Koirala. Elle étudie au lycée Vasant Kanya Mahavidhyalaya (MDV) de Varanasi (Inde) jusqu'à la classe de terminale puis elle intègre la Army Public School (Dhaula Kuan, New Delhi). Son ambition est d'être médecin, mais un passage dans le monde du mannequinat lui ouvre les portes de Bollywood[3].

En juin 2010 Manisha Koirala épouse l'homme d'affaires Samrat Dahal dont elle divorce deux ans plus tard[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts (1989-1993)

Son premier film est Pheri Bhetaula (Nous nous reverrons), un film népalais sorti au début de l'année 1989.

La carrière de Manisha Koirala débute véritablement en 1991 avec Saudagar de Subhash Ghai. Cependant, les nombreuses stars présentes dans ce film à succès[5], comme Dilip Kumar ou Raj Kumar, éclipsent sa performance. Ses films suivants passent inaperçus, elle enchaîne les rôles dans plusieurs films dramatiques Dhanwaan, Milan entre 1991 et 1994. Même si son jeu d'actrice est remarqué, à la fois par les critiques et les cinéastes les films flop aux box office. jusqu’au jour où Vidhu Vinod Chopra lui propose de jouer dans 1942: A Love Story (1994) où, face à Anil Kapoor, elle se fait véritablement acclamer par la critique. Aussi le film est un échec au box-office de par son budget pharaonique.

Ascension (1995)

C’est Bombay (1995) de Mani Ratnam qui lui apporte le succès auprès du public ainsi qu'auprès des critiques qui lui décernent le Filmfare Award de la meilleure actrice décerné par les critiques pour son rôle d'une musulmane mariée à un hindou prise dans la tourmente des émeutes de Bombay. C’est le début de la célébrité. Même si ses autres communiqués Anokha Andaaz, Guddu, Ram Shastra et le très attendue Akele Hum Akele Tum [6] échouent au box-office. Néanmoins Criminal où elle tient le rôle vedette est un succès surprise au box-office[7]. Ce succès surprend les analystes car aucune tete d'affiches masculines n'est présente.

Succès (1996-1999)

Avec un statut d'actrice récompensé par la prestigieuse cérémonie des Filmfare Awards, les propositions s'accumulent. Elle ouvre l'année 1996 avec Dushmani et Yeh Majhdhaar , les deux films sont des échecs critiques et commerciaux. Néanmoins son troisième communiqué Agni Sakshi change la donne. Elle donne la réplique a Jackie Shroff et Nana Patekar elle joue le rôle d'une jeune femme tiraillée par son passé qui tente de trouver le bonheur dans les bras de Jackie Shroff. Le film est un triomphe au box-office[8] Ce rôle illustre la progression de sa carrière vers des rôles plus intéressants et lui permet de confirmer son rang de star du cinéma de Bollywood. Aussi Manisha Koirala est la troisième actrice les mieux payée avec un salaire de 1 crore par film devant Urmila et Kajol mais derrière Madhruri et Karisma. Khamoshi : The Musical (1996) de Sanjay Leela Bhansali est boudé par le public mais suscite l’intérêt des critiques qui lui décernent à nouveau un prix d’interprétation. Ce film marque son détachement des simples rôles d'épouse ou de petite amie le long métrage lui permet d'exprimer une palette d'émotions plus étendue. Toujours la même année, Koirala interprète avec force et conviction le rôle d'Aishwarya dans Indian, une production tamoule signée Shankar elle donne la réplique a la superstar de Kollywwod Kamal Haasan et la belle Urmila Matondkar. Le film est apprécié par la critique et bat des records aux box-office. Avec ces succès critiques et commerciaux et des choix de rôle audacieux avant-gardiste Manisha est sommet de Bollywood et rivalise avec les actrices de sa génération (Kajol, Karisma et Urmila)[9],[10].

En 1997, Rajiv Rai lui propose le rôle principal dans Gupt: The Hidden Truth, un rôle qu'elle souffle à Karisma Kapoor. Le film obtient un grand succès au box-office et devient un blockbuster[11]. D'après les critiques Manisha vole littéralement la vedette à Kajol notamment avec les items number que comporte le film. Aussi l'année est excellente avec le succès du film la popularité de l'actrice parmi les masses est toujours intacte. Seule petite ombres au tableau ses deux communiqués suivants ( Dil Ke Jharoke Mein et Sanam) sont des échecs critique et commerciaux.

En 1998 Koirala retrouvent ses acolytes (Shroff) et (Patekar) et le réalisateur Partho Ghosh dans Yugpurush . Koirala signe pour le film car elle espère réitérer le succès d'Agni Sakshi. Elle interprète le rôle d'une prostituée incomprise par ses proches convoité par Shroff mais attiré par Patekar a la recherche du bonheur. Bien que très attendue le film est un échec critique et commercial. Koirala finit par signer deux films avec l'acteur Govinda, en effet à cette époque Govinda est l'acteur de comédie incontournable. De plus chaque actrice de l'époque a connu plus au moins le succès en collaborant avec l'acteur aussi Koirala veut sa part du gâteau. C'est ainsi que sortent les films Achanak et Maharaja. Néanmoins le public et la critique n’adhère absolument pas à ce nouveau duo. Suit Dil Se (1998), troisième volet de la Trilogie du terrorisme de Mani Ratnam, qui lui permet de se faire connaître également à l’étranger. Koirala interprète avec brio Meghna une jeune femme tiraillée entre le bien et le mal ne sachant pas si le groupe de terroristes auquel elle appartient se bat pour la justice ou représente le mal en personne. Pour son interprétation Koirala est acclamé par la critique. Une célèbre revue soulignera que Koirala est impeccable face au King Khan. Les critiques considèrent aussi que ce film est un salut pour sa carrière qui commence à s'essouffler et qui prouve que Manisha reste une actrice avant-gardiste qui sait toujours prendre des risques. Sans surprise Manisha récolte une nomination aux Filmfare Awards dans la catégorie meilleure actrice. Commercialement malgré l'acclamation de la critique le film ne trouve pas sa place au box-office indien mais trouve le succès a l'étranger ou il fait son entrer dans le top 10 au box-office anglais. Suite à un malentendu avec Sanjay Leela Bhansali Manisha refuse le rôle principal dans Hum Dil De Chuke Sanam[12]

Manisha n'ayant pas eu de véritable hit au box-office décide de s'engager sur plusieurs projets pour mettre toutes les chances de son côté. C'est une stratégie généralement payante utilisée par d'autres actrices au début des années 1990 comme Dixit ou Karisma. Son premier film de l'année est Kachche Dhaage réalisé par un nouveau venu Milan Luthria. Elle partage la vedette avec Ajay Devgan et Saif Ali Khan. Le film reçoit des critiques mitigés[13] l'interprétation de Manisha laisse de marbre la critique. Aussi le film est néanmoins un hit au box-office en récoltant plus de 16 crores[14]. . Son film suivant Laawaris est un film d'action ou elle donne la réplique au nouveau venu Akshaye Khanna . Son interprétation d’assistante d'avocat est mal reçu par la critique qui juge son rôle comme potiche sans aucun intérêt[15]. Dans Lal Baadshah, elle joue pour la première fois avec la superstar Amitabh Bachchan. Elle interprète le rôle d'un agent d'assurance-vie qui s'éprend de Bachchan. La critique considère de nouveau ce rôle comme étant fade où seul les séquences de chant et de danse permette de la mettre en avant. Sans surprise le film flop au box-office[16]. Elle tourne ensuite dans une production tamoule intitulée Mudhalvan. Ses films suivants Jai Hind et Kartoos n'arrangent pas les choses qui flopent au box-office et la critique les considère comme du déjà vu. Néanmoins la chance finit par tourner avec Mann qui devient son plus gros succès commercial de l'année[17] elle partage l'affiche avec Aamir Khan. Avec cette production, Manisha Koirala confirme son statut d'actrice rentable. Aussi sa stratégie de tourner plusieurs films dans l'année pour en tirer des hits finit ainsi par payer. L'actrice ferme l'année avec Hindustan Ki Kasam. Elle retrouve Devgan . Le film bat des records au box-office. Mais la critique est déçue par le rôle de Manisha qui est de nouveau que le faire valoir du héros[18],[19].

Confirmation en demi-teinte (2000-2002)

Manisha choisi de privilégier des films avec l'acteur Sanjay Dutt qui était alors au sommet de sa carrière. Aussi la belle ouvre l'année avec le très attendue Khauff de Sanjay Gupta. Le film ayant connu de nombreux tumultes (changement au niveau du casting) sa sortie a été de nombreuses fois retardées. Manisha interprète le rôle d'une hôtesse de l'air, qui est témoin du meurtre d'un inspecteur de police (Mukesh Khanna) commis par Samrat Singhania (Parmeet Sethi). Sa performance est très bien accueillie par la critique qui s'accorde à dire qu'en presque une décennie Manisha n'a pas perdu de sa superbe. Le film échoue néanmoins à la billetterie[20],[21]. Ses films suivants (Baaghi, Raja Ko Rani Se Pyar Ho Gaya) échouent lamentablement au box-office. L'actrice ferme l'année avec le film d'action Champion. Elle donne la réplique à Sunny Deol. Néanmoins son rôle de top-modèle est mal reçu par la critique qu'il considère le film comme n’était pas digne de Manisha. le film réussit à recouvrir son budget[22],[23].

En 2001, l'actrice ouvre l'année avec Grahan, film signé quelques années plus tôt. Le film passe inaperçu. Aussi Son deuxième film de l'année Chhupa Rustam où elle est jumelée pour la première fois avec Sanjay Kapoor est un hit au box-office[24]. Ce succès commercial permet de faire taire les détracteurs de l'actrice qu'il considère sa carrière comme étant terminé. Néanmoins le film est fraîchement accueilli par la critique. Après de nombreuses hésitations l'actrice finit par signer dans Lajja de Rajkumar Santoshi. Le film à un casting majestueux en effet l'actrice donne la réplique aux actrices Rekha et Madhuri Dixit. L'actrice interprète le rôle vedette de Vaidehi une jeune épouse qui fuit son mari violent sur son chemin elle fera la rencontre de femme exceptionnelle qui se battent pour faire entendre leur droit dans une société patriarcale. La critique est séduite. Aussi les critiques considèrent Manisha comme l'une des actrices les plus versatiles de l'industrie[25].

L'année suivante, dans Company de Ram Gopal Varma, son interprétation maîtrisée de la compagne d'un mafieux dans un univers violent et masculin, lui permet de recevoir pour la troisième fois le Prix de la meilleure actrice décerné par les critiques. Avec ce nouveau prix Manisha devient l'une des actrices les plus récompense dans cette catégorie, le film est un hit au Box-office[26]. Manisha enchaîne avec la superproduction Jaani Dushman - Ek Anokhi Kahani film fantastique le long métrage peine à séduire la critique malgré de bons résultats au box-office le film est qualifié de flop car il n'arrive pas à recouvrir son budget colossal[27]. L'actrice ferme l'année avec Ek Chotisi, le film fait scandale en Inde de par son sujet . La haute cour de Mumbai ira jusqu’à suspendre la diffusion du film avant que l'interdiction soit levée. Koirala interprète le rôle de Sanju qui se trouve être l’obsession sexuel de son jeune voisin. Les scènes osées ont été interprétés par une doublure[28],[29]. Malgré la controverse le film est un succès majeur au box-office. Manisha surprend de nouveau la critique et le public.

Au début de l'année 2003, Manisha achève le tournage Escape from Taliban film lui tenant à cœur. Le long métrage narre l'histoire d'une Indienne qui épouse un Afghan et qui se retrouve séquestrée avec sa fille à Kaboul dans une société machiste. Le film s'inspire largement de jamais sans ma fille. La critique reçoit correctement le film pour son interprétation Manisha est acclamée. Avec une sortie limitée sur les écrans (55 salles) le film ne peut malheureusement briller au box-office.  Aussi Manisha reçoit pour son interprétation le Bengal Film Journalists' Association Awards de la meilleure actrice[30]. Manisha n'en oublie pas pour autant le cinéma commercial et se retrouve à l'affiche de Calcutta Mail où elle donne la réplique à Anil Kapoor et Rani Mukherjee. La critique s'offusque du choix de Manisha en acceptant de jouer les snds rôle[31]. De plus pour couronner le tout le film est un échec commercial même s'il offre des paysages de Calcutta a couper le souffle. Pour clore l'année Manisha est à l'affiche d'un film à petit budget Market ou elle interprète le rôle d'un prostitué. Le film est un succès il attire les masses et réussie à se classer à la 20 em place du box-office annuel devant des films à gros budget comme L.O.C KargilKushi . Les analystes reconnaissent désormais que Manisha est l'une des rares actrices à jouer dans des films à petit budget là ou l'actrice principale à le rôle vedette et à en faire un hit au box-office[32].

Échecs (2004-2009)
Manisha Koirala en 2008.

Encouragée par son succès dans des films a petit budget elle refuse plusieurs rôles principaux dans des films à gros budget. De plus l’émergence d'actrice plus jeune comme Priyanka Chopra, Kareena Kapoor et Bipasha Basu raréfient les contrats dans les films à budget conséquent. Malheureusement sa stratégie n'est pas payante en effet les 15 films suivants sortie entre 2004 et 2009 sont des désastres commerciaux. Les analystes du cinéma indien considèrent que l'apogée de sa carrière est définitivement terminé et que désormais elle ne fera que des films à petit budget ou des snds rôle dans de grosses productions. Parallèlement, en 2004, elle se met à la production de film avec son frère Siddharth avec le film Paisa Vasool, une comédie sans star masculine qui ne réussit pas à trouver son public. Puis elle s'oriente vers la réalisation après avoir étudié la direction cinématographique à New York, au début de l'année 2006. En 2009, elle achève le tournage de Do Paise Ki Dhoop, Chaar Aane Ki Baarish, première réalisation de Deepti Naval qui est projetée au Festival de Cannes 2009[33] et dans d'autres festivals dans lesquels il recueille plusieurs prix.

Depuis 2010

En 2010 on la voit dans Ek Second: Jo Zindagi Badal De aux côtés de Jackie Shroff. Suit Dharma qui devient un événement au Népal car l'actrice revient au cinéma népalais après 22 ans d'absence[34].

L'année suivante, elle renoue avec le succès commercial grâce au film tamoul, Mappillai, pour lequel elle obtient des critiques honorables et est nommée au Filmfare Awards tamoul de la meilleure actrice[35]. Toujours en 2011, Manisha Koirala se fait remarquer dans I Am, film à sketchs d'Onir qui à travers des histoires individuelles, explore les problèmes de la société indienne : homophobie, pédophilie, violence inter-communautaire... Le film attire un public limité[36] mais est encensé par la critique[37] et reconnu dans les festivals[38].

En 2012 ayant gardé une très bonne relation avec le réalisateur Ram Gopal Varma elle décroche le premier rôle dansBhoot Returns. Malgré l’enthousiasme des médias le film ne réussi pas à recouvrir son budget de 7 crores[39]. Aussi suite à des problèmes de santé (cancer) et personnel (divorce) l'actrice ne peut se résoudre qu'à mettre en suspens sa carrière qui pourtant sembler avoir un snd souffle.

En 2015 l'actrice annonce être guérie de son cancer. Quelques années plus tard elle déclarera:

« Après avoir lutté contre la mort, je prends les choses moins à cœur comme le succès par exemple . J'ai compris que celui-ci était éphémère que l’apogée ne pouvait pas durer éternellement. Pour pouvoir outrepasser cela il faut se réinventer et travailler par passion. Penser que l'apogée est éternel est fantaisiste est immature »

[40].

Filmographie[modifier | modifier le code]


Actrice

Productrice[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Année Distinction Catégorie Film Résultat
1994 Smita Patil Memorial Award Contribution au cinéma indien Lauréat
1995 Filmfare Awards Meilleure actrice 1942: A Love Story Nomination
1996 Filmfare Awards Meilleure actrice Bombay Lauréat
Meilleure prestation Lauréat
Meilleure actrice Akele Hum Akele Tum Nomination
1997 Filmfare Awards Meilleure prestation Khamoshi : The Musical Lauréat
Meilleure actrice Nomination
Screen Awards Meilleure actrice Lauréat
1999 Filmfare Awards Meilleure prestation Dil Se Nomination
Screen Awards Meilleure actrice Nomination
2003 Filmfare Awards Meilleure actrice - critiques (partagé avec Rani Mukherjee pour Saathiya) Company Lauréat
2004 Bengal Film Journalists' Association Awards Meilleure actrice Escape from Taliban Nomination
2012 Filmfare Awards Meilleure actrice dans un second rôle Mappillai Nomination

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.imdb.com/name/nm0463539/bio
  2. http://bradforu.tripod.com/salary.htm
  3. [1]
  4. Manisha Koirala ends her marriage, Vickey Lalwani sur Timesofindia.com,
  5. http://boxofficeindia.com/showProd.php?itemCat=197&catName=MTk5MQ==
  6. http://boxofficeindia.com/showProd.php?itemCat=201&catName=MTk5NQ==
  7. https://www.boxofficeindia.com/movie.php?movieid=2946
  8. https://www.boxofficeindia.com/movie.php?movieid=2817
  9. http://www.moviecrow.com/News/725/true-box-office-kings----rajnikanth-and-shankar.html
  10. http://moviesdrop.com/kamal-haasan-films-oscar-india-representation/
  11. http://www.boxofficeindia.com/showProd.php?itemCat=203&catName=MTk5Nw==
  12. http://www.rediff.com/movies/2000/mar/06sha.htm
  13. http://m.rediff.com/movies/1999/feb/19kach.htm
  14. https://www.boxofficeindia.com/movie.php?movieid=2452
  15. http://m.rediff.com/movies/1999/mar/06lawa.htm
  16. http://m.rediff.com/movies/1999/mar/06lal.htm
  17. https://www.boxofficeindia.com/movie.php?movieid=2389
  18. https://www.boxofficeindia.com/movie.php?movieid=2390
  19. http://m.rediff.com/movies/1999/jul/23hin.htm
  20. https://www.boxofficeindia.com/movie.php?movieid=747
  21. http://m.rediff.com/movies/2000/mar/03khauf.htm
  22. https://www.rediff.com/movies/2000/dec/23champ.htm
  23. https://bestoftheyear.in/movie/champion/
  24. https://www.boxofficeindia.com/movie.php?movieid=696
  25. http://www.rediff.com/movies/report/top-actors-and-actresses-of-all-time/20130424.htm
  26. https://www.boxofficeindia.com/movie.php?movieid=600
  27. https://www.boxofficeindia.com/movie.php?movieid=604
  28. http://www.rediff.com/movies/2002/may/25aditya.htm
  29. http://www.rediff.com/movies/2002/sep/02jess.htm
  30. http://www.manisha-koirala.com/p/awards.html
  31. http://www.rediff.com/movies/2003/sep/05mail.htm
  32. https://www.boxofficeindia.com/hit-down.php?txtYearlyData=2000-2009&year=2003
  33. (en) FutureWorks delivers brilliant DI for Do Paise Ki Dhoop Chaar Aane Ki Barish sur Cgtantra.com
  34. [2]
  35. http://www.sify.com/movies/mappillai-takes-a-super-opening-news-tamil-lemlmLbbbcb.html
  36. Box office sur Bollywoodtrade.com
  37. (en) L'agrégateur de critiques Reviewgang.com lui attribue la note moyenne de 6,5/10
  38. [3]
  39. https://www.boxofficeindia.com/movie.php?movieid=1150
  40. https://www.indiatimes.com/entertainment/celebs/manisha-koirala-recalls-losing-stardom-overnight-due-to-cancer-and-it-ll-break-your-heart-321318.html

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :