Manilaid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Manilaid
EE Manilaid dans le Golfe de Riga.
EE Manilaid dans le Golfe de Riga.
Géographie
Pays Drapeau de l'Estonie Estonie
Localisation Mer Baltique (océan Atlantique)
Coordonnées 58° 12′ 49″ N, 24° 07′ 16″ E
Superficie 1,87 km2
Géologie Île continentale
Administration
Démographie
Population 47 hab. (01.01.2011[1])
Densité 25,13 hab./km2
Autres informations
Fuseau horaire UTC+2

Géolocalisation sur la carte : Estonie

(Voir situation sur carte : Estonie)
Manilaid
Manilaid
Île en Estonie

Manilaid ou Manija saar est une île dans le golfe de Riga appartenant à l'Estonie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Manilaid est située entre Kihnuet la péninsle de Tõstamaa. Avec les ilots voisins de Sorgu et d'Anilaid, Manilaid forme le village de Manija qui appartient administrativement à la Commune de Tõstamaa dans le Comté de Pärnu. L'île est inhabitée jusqu'en 1933 quand une centaine d'habitants de Kihnu viennent s'installer à Manilaid. Ils seront jusqu'à 150 habitants. Pendant la période soviétique la population décroit et au 1er janvier 2011, Manilaid a 47 habitants[1]. Manilaid est l'une des plus petites îles habitées d’Europe[2], mais elle est cependant par sa superficie la deuxième ile du Comté de Pärnu après Kihnu. Sa largeur maximale est de 500 mètres et son point culminant et à 5,2 mètres d'altitude. L'altitude faible de Manilaid fait qu'elle peut lors des tempêtes être coupée en 3 îles[3]. L'île est couverte de prairies et de roselières mais pas à proprement parler de forêts. Une route traverse l’île[4] Au centre de l'ile se trouve Kokkõkivi, le plus important bloc erratique de Pärnumaa avec 3,4 mètres de heuteur et 20 mètres cubes de volume.

Manilaid est accessible par traversier à partir de port de Munalaiu. L'hiver la Golfe de Riga est gelé et l’île est accessible par un pont de glace.

Histoire[modifier | modifier le code]

La phare construit en 1933.

L'île est évoquée dans des écrits datant de 1560. On y cultive le foin pour le Manoir de Poosti et les pêcheurs de Kihnu s'y arrêtent. L'île est inhabitée jusqu'en 1933 quand une centaine d'habitants de Kihnu viennent s'installer à Manilaid quand l'espace vient à manquer à Kihnu avec une autorisation spéciale de l'état estonien[3]. La même année un phare de 8 mètres de hauteur est construit sur Manilaid[3].

Ils seront jusqu'à 150 habitants. Pendant la période soviétique la population décroit et au 1er janvier 2011, Manilaid a 47 habitants[1].

En janvier 2005 Manilaid a subi une très forte tempête et l'eau a recouvert presque entièrement l'île. Les dégâts ont depuis été réparés[2].

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Depuis 1991 l'île est classée Réserve naturelle. On y a répertorié 338 espèces de plantes dont 12 protégées. 81 espèces aviaires y nidifient[3] On trouve à Manilaid une espère rare de crapaud[2]. Parmi les mammifères qui peuplent l’île on trouve le Chien viverrin, le vison et le lièvre, plus rarement on a rencontré sur l’île des élans et des sangliers[5].

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (ekk) « Les villages (Külad) », Tõstamaa vald (consulté le 30 juin 2012)
  2. a, b et c (fi) « Manilaid », Eesti Maaturism (consulté le 30 juin 2012)
  3. a, b, c et d (ekk) « Manija saar », Tõstamaa vald (consulté le 30 juin 2012)
  4. (fi) Mikko Virta, « Retkelle pikkusaarelle », Baltic Guide (consulté le 30 juin 2012)
  5. (ekk) Tiit Kändler, Manilaid, tubli tükike Kihnust, Eesti Päevaleht, (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]