Manifeste de Porto Alegre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Manifeste de Porto Alegre est une proposition pour un changement de société. Écrit au Forum social mondial de 2005, il est sous-titré « douze propositions pour un autre monde possible ». Le manifeste présente un socle d'idées sur lesquelles se sont entendus les signataires du manifeste, et qui se veut un socle minimal sur lequel vont s'entendre les mouvements de l'altermondialisme.

Les douze propositions[modifier | modifier le code]

La plupart des propositions développées par les altermondialistes s'y trouvent, parmi lesquelles l'annulation de la dette des pays du Sud, l'instauration de la taxe Tobin, le démantèlement des paradis fiscaux, une organisation du commerce mondial axée sur le commerce équitable plutôt que les règles de l'OMC (qu'ils appellent à démocratiser), l'interdiction des brevets sur l'ADN et la promotion de l'autonomie médiatique, ce qui impose de stopper la concentration actuelle des médias dans des groupes de communication géants.

Le manifeste souligne que les signataires ne se font « aucune illusion sur la volonté réelle des gouvernements et des institutions internationales de mettre en œuvre spontanément ces propositions », et préconise leur mise en œuvre par les acteurs et les mouvements sociaux de tous les pays.

  1. Annuler la dette publique
  2. Mettre en place des taxes internationales sur les transactions financières
  3. Démanteler progressivement toutes les formes de paradis fiscaux
  4. Faire du droit à l'emploi une priorité
  5. Lutter contre toutes formes de discrimination
  6. Prendre des mesures urgentes pour mettre fin au saccage de l’environnement
  7. Promouvoir les formes de commerce équitable
  8. Garantir le droit à la souveraineté alimentaire
  9. Interdire toute forme de brevetage des connaissances et du vivant
  10. Garantir le droit à l’information
  11. Exiger le démantèlement des bases militaires
  12. Réformer et démocratiser en profondeur les organisations internationales

Signataires[modifier | modifier le code]

Les signataires (appelés le « Groupe des Dix-Neuf ») sont Aminata Traoré, Adolfo Pérez Esquivel, Eduardo Galeano, José Saramago, François Houtart, Boaventura de Sousa Santos, Armand Mattelart, Roberto Savio, Riccardo Petrella, Ignacio Ramonet, Bernard Cassen, Samir Amin, Atilio Boron, Samuel Ruiz Garcia, Tariq Ali, Frei Betto, Emir Sader, Walden Bello, et Immanuel Wallerstein.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Podcast de l'article[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]