Mani Bella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mani Bella
Nom de naissance Véronique Mani Bella
Naissance (35 ans)
Yaoundé, Drapeau du Cameroun Cameroun
Activité principale Chanteuse
Genre musical Bikutsi, World Music
Instruments Voix
Années actives Depuis 2010

Mani Bella, de son véritable nom Véronique Mani Bella, née le à Yaoundé, est une chanteuse camerounaise de bikutsi, originaire de la région du Centre. Son premier album Pousse la vie, sorti en 2010, l'a fait découvrir sur la scène musicale camerounaise mais c'est le titre Pala Pala sorti en 2014, qui lui permet de s'imposer sur la scène musicale nationale et internationale. Mani Bella compte aujourd'hui deux albums et plusieurs singles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mani Bella est née à Yaoundé[1] en octobre 1987 dans une famille de musiciens. Son père Mani Léon dit Pilatus est bassiste et son grand père Apollinaire Owona plus connu sous le nom de Cherami est saxophoniste[2]. Elle grandit à Yaoundé, dans le quartier Nkoabang. Elle suit ses études secondaires au Lycée de Nkoabang jusqu'à l'obtention de son Baccalauréat espagnol[1]. Après l'obtention de son baccalauréat, elle quitte le Cameroun pour l'Espagne, puis l'Italie [3]. Elle revient au Cameroun en 2010, mais le quitte à nouveau quelque temps plus tard pour s'installer en France.

Mani Bella vit désormais à Paris avec sa famille. Elle est mariée et mère de trois enfants dont deux garçons et une fille[4].

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Mani Bella se met à la musique très jeune. Au lycée, elle chante dans des kermesses et plus tard dans les cabarets[5]. Elle écrit sa première chanson en 2003 à la mort de son père. La chanson intitulée Pilatus est un hommage à son père[6]. En 2005, elle décide de se lancer pleinement dans la musique, encouragée par l'artiste Tonton Ebogo qui l'emmène en studio et la présente à l'arrangeur Bertrand Eba avec qui elle enregistre son premier album[7].

En , Mani Bella sort son premier album intitulé Pousse la vie. L'album connait un énorme succès, porté par le titre Kongassa. Le succès de l'album lui permet d'être sacrée Meilleure artiste féminine de l'année au Festi Bikutsi[8], et Révélation féminine 2011 au Mvet d'or[9].

En 2014, Elle revient sur la scène avec un Maxi single de deux titres intitulé Face à face dans lequel se trouve le titre Pala Pala. La chanson connait un énorme succès[6] et lui donne accès aux plus grandes scènes du Cameroun et d'Afrique[10],[6] . Entre 2014 et 2015, Mani Bella donne plus de 172 concerts en Afrique, aux États-Unis et en Europe. Une première pour un artiste de bikutsi[7]. Le clip Pala Pala atteint le million de vues sur Youtube en 2015. C'est alors la chanson camerounaise la plus regardée sur internet. Un record qui sera brisé en 2016 par le titre Coller la petite de Franko. La chanson est reprise par l'humoriste camerounais Fingon Tralala dans une parodie adressée à l'équipe nationale de Football[11].

Le succès de la chanson Pala Pala permet à Mani Bella de remporter les prix de meilleure artiste au Kunde d'or au Burkina Faso, celui de meilleure artiste africaine au Afroca Music Awards à Brazzaville et d'être sélectionnée aux Kora Awards 2016.

En 2015, elle est sélectionnée pour exécuter l'hymne officiel de la Coupe d'Afrique des Nations à la cérémonie officielle en Guinée Équatoriale aux côtés de Singuila, Fally Ipupa et du groupe Toofan[12].

Le 21 janvier 2022, elle reçoit les félicitations de Bello Bouba, ministre d'État, ministre du Tourisme et des Loisirs pour son engagement dans la promotion de la destination Cameroun[13].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Kongossa
  • 2014 : Pala Pala
  • 2014 : Face à Face
  • 2015 : Stop
  • 2016 : Déranger en collaboration avec le rappeur Tenor
  • 2017 : Many Money
  • 2018 : Le Secret de MaMa featuring K-Tino
  • 2020 : Bikut-Kass

Prix et Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Artiste féminin de l'année au Festi Bikutsi
  • 2011 : Révélation féminine de l'année au Mvet d'or
  • 2015 : Chanson de l'année avec le titre Pala Pala
  • 2015 : Meilleure artiste de l'Afrique centrale au Kunde d'or
  • 2015 : Meilleure artiste féminine de l'Afrique au Afroca Awards

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b La rédaction, « reglo | Star insight Mani Bela ‘’Je suis très fière d’être un modèle pour la jeunesse camerounaise…’’ », reglo.org,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « Mani Bella - Cameroun | cd mp3 concert biographie news | Afrisson », sur www.afrisson.com (consulté le )
  3. « Cameroon-Info.Net : Cameroun-Info.Net: Le Portail du Cameroun », sur www.cameroon-info.net (consulté le )
  4. « Cameroun: La chanteuse Mani Bella vient d'accoucher un joli garçon », https://www.237online.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « Musique: Les nouvelles stars du bikutsi féminin », sur cameroon-info.net, (consulté le )
  6. a b et c Roger ADZAFO, « Mani Bella : Toute l’Afrique est Pala Pala | Africa Top Success » (consulté le )
  7. a et b « MANI BELLA: LA BIOGRAPHIE :: PROPULSTARS », sur www.propulstars.fr (consulté le )
  8. « Festi-Bikutsi 2011 : Mani Bella, artiste féminine de l’année », sur culturebene.com, (consulté le )
  9. « Les Mvet d’Or prennent un coup de jeune », sur mboa.info, (consulté le )
  10. « Mani Bella à propos de son morceau « pala pala » : « Je suis très heureuse aujourd’hui de l’accueil réservé à cette œuvre » - Matin Libre », matinlibre.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. (en-US) « "Pala Pala": Tous fous de Mani Bella - Camernews », Camernews,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. « CAMEROUN :: Can 2015 : Mani Bella exécutera l'hymne officiel :: CAMEROON - Camer.be », camer.be,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. Phanie Eyengue, « Tourisme - Bello Bouba rend hommage à Mani Bella », quotidien « Le messager », no 5933,‎ , p. 8