Manfred III de Saluces

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Manfred III de Saluzzo
Titre de noblesse
Marquis de Saluces (en)
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Naissance
Date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfant

Manfred III de Saluces (italien Manfredo III di Saluzzo) est un aristocrate, marquis de Saluces de 1215 à 1244.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

Manfred de Saluces est le fils de Boniface (mort en 1212), fils de Manfred II de Saluces[1].

Règne[modifier | modifier le code]

Il devient marquis de Saluces en 1215 très jeune à la mort de son grand-père et est placé sous la tutelle de sa grand-mère Alasia de Montferrat (en) († 1232)[1], fille de Guillaume V de Montferrat. Il doit rendre l'hommage au comte de Savoie le 30 décembre 1216 afin d'obtenir en contrepartie l'annulation d'unions matrimoniales désavantageuses négociées par son grand-père.

Pendant tout son règne Manfred III se montre un allié fidèle de Frédéric II et un membre actif de la faction des gibelins. Le 5 mai 1221, l'empereur lui donne l'investiture pour l'ensemble de ses états et plusieurs autres privilèges, notamment celui de frapper monnaie[2].

En 1223, le comte Thomas Ier fait la paix avec le marquis[1],[3]. Ce dernier s'engage à épouser la jeune Béatrice, fille aînée du fils du comte, Amédée[3]. Le mariage est célébré en mars 1233.

Ils secondent l'empereur dans son combat contre la ligue lombarde en 1231. En 1238 il rejoint l'empereur à Pavie et en 1241 il porte secours à Savone cité du parti impérial menacée. Avec le marquis de Montferrat, il soutient également les combats du comte de Savoie contre les Valaisans en 1235.

Lorsqu'il meurt en 1244 son fils est placé sous la tutelle de Boniface II de Montferrat. Sa veuve, Béatrice de Savoie, épouse en 1247 Manfred Lancia (1232-1266), le fils naturel de l'empereur Frédéric II[4].

Union et postérité[modifier | modifier le code]

En 1233, il épouse Béatrice de Savoie fille du comte Amédée IV de Savoie dont :

Sources[modifier | modifier le code]

  • Nicolas Iorga Thomas III, marquis de Saluces Éditeur H.Champion Paris 1893.
  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, éditions Brill , Leyde 1890-1893, réédition 1966. Volume III, chapitre XII, §.11 « Saluces » et tableau généalogique n° 16 p. 731-732
  • (en) Medieval Lands Monferrato Saluzzo

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (it) « Manfrédo III marchese di Saluzzo », dans Enciclopedia Treccani, Rome, Istituto dell'Enciclopedia Italiana (lire en ligne).
  2. Bulletin de la Société d'études des Hautes-Alpes, Numéros 46 à 49, 1929, p. 148.
  3. a et b (en) Eugene L. Cox, The Eagles of Savoy : The House of Savoy in Thirteenth-Century Europe, Princeton University Press (réimpr. 2015) (1re éd. 1974), 512 p. (ISBN 978-1-40086-791-2, lire en ligne), p. 28.
  4. (en) Eugene L. Cox, The Eagles of Savoy : The House of Savoy in Thirteenth-Century Europe, Princeton University Press (réimpr. 2015) (1re éd. 1974), 512 p. (ISBN 978-1-40086-791-2, lire en ligne), p. 158.
  5. (en) Louise J. Wilkinson, Women in Thirteenth-Century Lincolnshire, vol. 54, Boydell & Brewer Ltd, coll. « Royal Historical Society Studies in History New Series », , 262 p. (ISBN 978-0-86193-334-1, lire en ligne), p. 50.
  6. Daniel Chaubet, « Une enquête historique en Savoie au XVe siècle », Journal des savants, vol. 1, no 2,‎ , p. 109, note 25.