Manerbe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Manerbe
Manerbe
Église de Manerbe.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Canton Mézidon-Canon
Intercommunalité CC Blangy Pont-l'Évêque Intercom
Maire
Mandat
Laurent Mayeux
2014-2020
Code postal 14340
Code commune 14398
Démographie
Population
municipale
556 hab. (2015 en augmentation de 10,1 % par rapport à 2010)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 11′ 09″ nord, 0° 10′ 32″ est
Altitude Min. 50 m
Max. 171 m
Superficie 18,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Manerbe

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Manerbe

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Manerbe

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Manerbe

Manerbe est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 556 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Manerbe, située à environ 10 km de Lisieux, est dans le cœur du pays d'Auge.

Communes limitrophes de Manerbe[1]
Formentin Le Torquesne Coquainvilliers
Auvillars (sur quelques dizaines de mètres),
La Roque-Baignard
Manerbe[1] Coquainvilliers,
Ouilly-le-Vicomte
Montreuil-en-Auge,
Saint-Ouen-le-Pin
Le Pré-d'Auge Saint-Désir

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Manerba en 1035 et en 1037[2], Menerbe au XIVe siècle[3].

Ce toponyme semble évoquer Minerve (déesse romaine)[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
2000 mars 2008 André Marie SE  
en cours Laurent Mayeux[4] SE Éducateur sportif
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2015, la commune comptait 556 habitants[Note 2], en augmentation de 10,1 % par rapport à 2010 (Calvados : +1,53 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 033 763 1 082 1 018 905 885 847 901 844
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
746 702 657 666 603 600 563 531 502
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
522 506 484 450 396 418 408 392 406
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
379 301 271 332 498 500 469 465 545
2015 - - - - - - - -
556 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Jean-Baptiste a été construite en 1513. Elle est inscrite au titre des Monuments historiques depuis le 17 juillet 1926[9].
  • Le château, face à l'église, a été démoli en 1853 puis reconstruit[10]. Ce château est devenu la propriété de la famille Vlangali-Handjeri[Note 3]. Il ne reste plus que les corps de bâtiments annexes après sa destruction en 1944.
  • Avant l'an mil, il y avait cinq églises sur le territoire de la commune, il ne reste aujourd'hui que l'église Saint-Jean-Baptiste.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Prince Charles Vlangali-Handjeri (1866- 1933), fils du prince Michel Vlangali.
  • Princesse Louise Amélie Vlangali-Handjeri (1873-1955), épouse du prince Charles Vlangali[Note 5].
  • Princesse Caroline Vlangali-Handjeri (1900-...), fille du prince Charles Vlangali.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.
  3. Prince Michael Vlangali-Handjeri (1833 à Riga, Prusse orientale - 1911 à Manerbe) petit fils d'Alexandre Hangerli prince Phanariote qui, après avoir été au service de l’Empire ottoman, est devenu Hospodar de Moldavie en 1807
  4. Princesse Louise Caroline Vlangali-Handjeri, née comtesse de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Nore (1836 Schleswig, Danemark - 1866 à Manerbe), fille du prince Frédéric de Nore Frédéric de Schleswig-Holsten-Sonderbourg-Augustenbourg, petite-fille du duc Christian Auguste de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg et arrière petite-fille de Christian VII de Danemark
  5. Princesse Louise Amélie Vlangali-Handjeri, (1873 à Nore, Danemark - 1955 à Kiel, Allemagne), fille du comte Frédéric de Nore Frédéric de Schleswig-Holsten-Sonderbourg-Augustenbourg, petite-fille du prince Frédéric Émile de Nore Frédéric de Schleswig-Holsten-Sonderbourg-Augustenbourg, arrière petite fille du duc Christian Auguste de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg et arrière arrière petite-fille de Christian VII de Danemark

Références[modifier | modifier le code]

  • Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[11].
  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. Ernest Nègre - 1998 - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 1212.
  3. a et b Société parisienne d'histoire et d'archéologie normandes - 1979 - Cahiers Léopold Delisle, Volumes 27 à 28, page 52.
  4. Réélection 2014 : « Laurent Mayeux débute son second mandat de maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 avril 2014)
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. Notice no PA00111524, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  10. Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, t. 4 : Arrondissement de Pont-l'Évêque, Caen, Hardel, (lire en ligne), p. 460
  11. « Manerbe sur le site de l'Institut géographique national » [archive du ] (archive Wikiwix)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :