Mandry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mandry
(uk) Мандри
Description de cette image, également commentée ci-après
Mandry sur la place Maidan Nezalezhnosti, Kiev, Ukraine 24 août 2008.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Genre musical Rock, folk
Années actives 1997 - aujourd'hui
Site officiel www.mandrymusic.com
Composition du groupe
Membres Serhiy « Foma » Fomenko
Serhiy « Chizh » Chehodayev
Andriy Zanko
Salman Salmanov Mamed-Ohly

Mandry (en ukrainien : Мандри) est un groupe de musique folk rock, blues et ska ukrainien[1]. Le groupe s’est formé en 1997 à Kiev en Ukraine[2]. Le chanteur principale du groupe est Serhiy « Foma » Fomenko.

Activités[modifier | modifier le code]

Le groupe Mandry a été officiellement formé en 1997 par le chanteur-compositeur-interprète Serhiy « Foma » Fomenko, qui s’était fait connaître auparavant au sein de la scène musicale underground de Kiev par son travail de création avec le groupe Den' Vmyraye Rano (« le jour meure tôt »). Initialement la formation jouait des morceaux acoustiques à trois instruments mais à la suite de modifications de la composition du groupe un nouveau style musical s’est finalement créé. C’est ce genre particulier qui a fait de Mandry les fers de lance de ce qui est maintenant connu sous le nom de « musique folklorique urbaine ». Leur premier concert s’est tenu le 24 décembre 1997.

Dans la culture de la jeunesse ukrainienne contemporaine, le groupe occupe une niche musicale originale. En raison de l’éclectisme des styles de leur musique qui est un mélange de musique traditionnelle folklorique ukrainienne avec des rythmes modernes, des éléments de romantisme et de chansons françaises avec une bonne dose de reggae, blues, rock et punk[3], leur public comprend toutes les tranches d'âge. Leurs chansons sont pleines d'images et sont chargées d'émotion. Les motifs mélodiques entraînant rendent leur poésie accessible et se veulent pour tous publics. Le répertoire de Mandry s’est agrandi avec le temps avec de nouvelles chansons écrites par les membres du groupe et avec des reprises de chansons folkloriques traditionnelles.

En octobre 1997, le joueur d'accordéon Leonid Bieley rejoint le groupe. Il enrichi notamment les mélodies. Le percussionniste est également changé. C’est Salman qui rejoint le contingent de mandrivnyky (les randonneurs) avec un ensemble complet de percussion. À cette époque Mandry est probablement le seul groupe ukrainien avec un ensemble de percussions.

Le même mois, le groupe dans sa nouvelle configuration joue un concert décevant et face à cet échec les membres du groupe se demandent s’ils doivent arrêter de jouer. Le directeur de la maison de production Asteroid change la donne lorsqu’il leur offre leur premier contrat et avec son aide le groupe choisit de poursuivre.

La dernière modification du groupe a eu lieu quand Mandry a invité le batteur Andriy Zanko et le bassiste Serhiy Chehodayev qui a remplacé Oleksandr Kokhanivsky. À la suite de ces nouveaux changements le son du groupe a radicalement changé. Leur musique a été enrichie de rythmes contemporains et a commencé à inclure des influences mélodiques françaises.

Dans les mois qui ont suivi le groupe a enregistré et sorti son premier MC sur le label Asteroid. Ayant été enregistré à la hâte, la qualité de l'album a souffert. Au cours de l’année et demie suivante, les chansons ont cependant été constamment retravaillées.

En août 1998, le groupe a produit sa première vidéo de la chanson « Romansero pro nizhnu Korolevu » qui a rapidement remportée l'approbation du public. En septembre 1998, lors du premier All-Ukrainian Music Video Contest, Mandry était dans le top trois et le directeur Anton Trofimov a également été nominé pour un prix.

Le premier EP du groupe est publié en décembre 1998. Il inclut sept chansons, le clip vidéo « Romansero pro nizhnu Korolevu », le MC au format MP3, des informations en html et une galerie de photos.

La même année Mandry joue à Lviv, Dnipropetrivsk, Kherson, Donetsk, Minsk et leur ville natale de Kiev.

En janvier 1999, ils filment leur deuxième vidéo sur leur chanson « Kartata Sorochka » à Lviv qui est diffusée sur la chaîne de télévision nationale 1 + 1.

Dans l'ensemble, 1999 a été une année très riche pour eux avec de nombreux concerts. Au printemps, ils visitent Budapest, la capitale de la Hongrie, pour prendre part à un festival commémorant le 50e anniversaire de l'UE. En été, ils jouent au « Rock-Kiev », au « Sziget » (Budapest) et au « Slavianski Bazaar » à Vitebsk. À la fin de l'été, ils commencent à travailler sur la vidéo de la chanson « Rusalky » (Sirènes).

En avril 2000, ils sortent leur premier album complet « Romansero pro nizhnu Korolevu » sur le label Karavan Records et leur vidéo de la chanson « Rusalky ».

En juin 2000 Mandry participent au Festival international de la culture ukrainienne qui a lieu à Sopot, Pologne. En septembre, ils participent au festival de Rock-Existence à Kiev. En novembre, ils sortent leur EP Rusalky chez Karavan Records.

Du 14 au 26 mai 2001 Mandry est en tournée à travers la Pologne. Pendant deux semaines, ils jouent 11 concerts à Wrocław, Varsovie, Cracovie, Szczecin, Gliwice, Białystok, Olsztyn, Sopot et Lublin. Début novembre 2001 Creon Musique, un label français, publie une compilation appelée Rock ukrainien, comprenant quelques chansons de Mandry[4] . En mars 2002, la vidéo « dochka melnyka » (la fille de Miller) est montrée à la télévision ukrainienne.

Le 19 mai 2002 Mandry, en collaboration avec d'autres groupes et artistes ukrainiens joue un concert à l'hippodrome de Londres. Ce spectacle faisait partie du Festival de la culture ukrainienne de Grande-Bretagne.

Fin septembre 2002, leur première vidéo animée de la chanson « Orysya » passe à la télévision ukrainienne.

Le 17 octobre 2002 leur deuxième album, « Legenda pro Ivanka ta Odarku » est publié en Ukraine par le label Lavina Music[5].

Le 17 mai 2003, le groupe prend part au festival international « La Journée de l'Europe unie » à Kiev. Fin août 2003 Mandry commence le tournage de la vidéo « Vitre Tsyhane » (vent gitan).

En 2004 Mandry réalise une importante tournée de concerts en Ukraine pour soutenir la campagne de Viktor Iouchtchenko à l’élection présentielle ukrainienne. Ils continuent à jouer pour un public varié et dans certaines parties de l'Ukraine où ils étaient complètement inconnus jusqu’alors.

Au cours des manifestations qui suivirent les résultats des élections contestées à la fin 2004, Mandry était l'un des nombreux groupes qui se produisait sur scène à « Maidan Nezalezhnosti » (Independence Square) à Kiev pour divertir les manifestants de la Révolution orange.

En 2005, le groupe a enregistré son dernier album Doroha, qui a été publié en février 2006. À cette époque, ils prennent souvent part à des festivals folkloriques et donnent des concerts en Ukraine et dans les pays voisins[6]

En mars 2006, ils réalisent une nouvelle vidéo de leur chanson « Ne spy moya ridna zemlya » (Ne dors pas ma terre natale), un clip avec des images illustrant l'histoire de l'Ukraine et de ses héros.

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Serhiy « Foma » Fomenko - chanteur principal, guitare, sopilka (flûte traditionnelle)
  • Leonid « Lyonya » Bieley - accordéon, synthétiseur, chœurs
  • Serhiy « Chizh » Chehodayev - basse, chœurs
  • Andriy Zanko - batterie, chœurs
  • Salman Salmanov Mamed-Ohly - percussions, chœurs

Discographie[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1998 - « Mandry » (Мандри)
  • 2000 - « Rusalky » (Русалки)

Albums[modifier | modifier le code]

  • 2000 - « Romansero pro nizhnu korolevu » (Романсеро про ніжну королеву) (réédité en 2002)
  • 2002 - « Lehenda pro Ivanka ta Odarku » (Легенда про Івана та Одарку)
  • 2006 - « Doroha » (Дорога)

Albums Live[modifier | modifier le code]

  • 2007 - « Mandry u Krayini Mriy » (Мандри у Країні Мрій)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Welcome to Ukraine : Folk Rock, Mandry Style », sur www.wumag.kiev.ua (consulté le 5 juillet 2016)
  2. « KS MUSIC / Booking &Promotion – berlin-projekt.org » Profile », sur www.berlin-projekt.org (consulté le 5 juillet 2016)
  3. « Mandry Music (@MandryMusic) | Twitter », sur twitter.com (consulté le 5 juillet 2016)
  4. L'est du Folk, de la Pologne Folk de l'Encyclopédie, en polonais
  5. « Mandry tunes up for second album release », sur kyivpost.com (consulté le 5 juillet 2016)
  6. Kulturalna Warszawa (Culturel de Varsovie), 2005, en polonais

Liens externes[modifier | modifier le code]