Mandari (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mandari.
Un pêcheur Mandari portant du poisson fumé à Terekeka, Équatoria-Central

Les Mandari sont un peuple d'Afrique de l'Est établi au Soudan du Sud, à l'est du Nil blanc, non loin de la frontière avec l'Ouganda ou de l'autre côté.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources et le contexte, on observe quelques variantes : Kir, Mandaris, Mondari, Mundari, Shir[1].

Langue[modifier | modifier le code]

Leur langue est le mandari, une langue nilotique[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source RAMEAU, BnF [1]
  2. .(en) Fiche langue (code «mqu») dans la base de données linguistique Ethnologue.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jean Carlile Buxton, Chiefs and strangers : a study of political assimilation among the Mandari, Clarendon Press, Oxford, 1963, 167 p.
  • (en) Jean Buxton, Religion and healing in Mandari, Clarendon Press, Oxford, 1973, 443 p. (ISBN 0198231741)
  • (en) J. C. Buxton, « Initiation and bead-sets in western Mandari. », in J. H. M. Beattie et R. G. Lienhardt (dir.), Studies in social anthropology : essays in memory of E. E. Evans-Pritchard by his former Oxford colleagues, Clarendon Press, Oxford, 1975, 394 p. (ISBN 0-19-823183-0)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]