Manal al-Sharif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Manal al-Sharif
Manal al-Shraif (cropped).jpg
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
منال الشريفVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Domaine
Religion
Site web

Manal al-Sharif (née le 25 avril 1979 à la Mecque) est une militante des droits de la femme saoudienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle naît dans une famille pauvre à la Mecque et fait des études pour devenir spécialiste en sécurité dans la société Aramco Erreur de référence : Balise fermante </ref> manquante pour la balise <ref>.. En réaction, les autorités saoudiennes détiennent brièvement Al-Sharif le 21 mai puis l'interpellent à nouveau le lendemain. Le 30 mai, elle est libérée sous caution avec comme condition qu'elle s'engage à se rendre à des interrogatoires ultérieurs, qu'elle ne conduise pas, et qu'elle ne parle pas aux médias[1].

Le New York Times et Associated Press ont fait un rapprochement entre la campagne pour la conduite féminine et le mouvement global des révoltes arabes, la longue durée de détention d'Al-Sharif et la crainte de manifestations des autorités saoudiennes[2].

Elle part après son emprisonnement vivre en Australie. Le roi Salmane autorise fin septembre 2017 la délivrance de permis de conduire pour les femmes. Elle mène ensuite campagne pour abolir le système de tutelle masculine sur les femmes en Arabie Saoudite. Elle publie un livre Daring to driving (Oser conduire) qu’elle présente au salon du livre de Francfort en octobre 2017. Le livre est publié en novembre 2017 en Arabe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Abdullah Al-Shihri, « Manal al-Sherif, Saudi Woman, Detained For Defying Driving Ban », The Huffington Post/AP,‎ (lire en ligne)
  2. « Saudis Arrest Woman Leading Right-to-Drive Campaign », The New York Times,‎ (lire en ligne)