Manal al-Sharif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Manal al-Shraif (cropped).jpg

Manal al-Sharif (née le 15 avril 1978[1] à la Mecque) est une informaticienne et une militante des droits de la femme saoudienne qui initie en 2011 un mouvement pour le droit des femmes à conduire. Elle publie une vidéo d'elle conduisant afin promouvoir sa campagne. La vidéo est posté sur YouTube et Facebook[2]. En réaction, les autorités saoudiennes détiennent brièvement Al-Sharif le 21 mai puis l'interpellent à nouveau le lendemain. Le 30 mai, elle est libérée sous caution avec comme condition qu'elle s'engage à se rendre à des interrogatoires ultérieurs, qu'elle ne conduise pas, et qu'elle ne parle pas aux médias[3]

Le New York Times et Associated Press ont fait un rapprochement entre la campagne pour la conduite féminine et le mouvement global des révoltes arabes, la longue durée de détention d'Al-Sharif et la crainte de manifestations des autorités saoudiennes[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.facebook.com/manal.livefreeordie/info
  2. Wajeha al-Huwaider, « The Saudi woman who took to the driver's seat », France 24,‎ 23 mai 2011 (lire en ligne)
  3. Abdullah Al-Shihri, « Manal al-Sherif, Saudi Woman, Detained For Defying Driving Ban », The Huffington Post/AP,‎ 21 May 2011 (lire en ligne)
  4. « Saudis Arrest Woman Leading Right-to-Drive Campaign », The New York Times,‎ 23 mai 2011 (lire en ligne)


Liens externes[modifier | modifier le code]