Mamou (Guinée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mamou.
Mamou
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Géographie
Pays
Chaîne
Coordonnées
GN-Mamou.png
Localisation de Mamou en Guinée

Mamou est une ville de Guinée située dans la région naturelle et historique du Fouta-Djalon. Sur le plan administratif, c'est le chef-lieu de la préfecture de Mamou et de la région de Mamou. La localité se trouve sur la ligne de chemin de fer de Conakry à Kankan.

En 2016 elle comptait 88 670 habitants[1].

L'industrie principale de Mamou était le traitement de la viande. Cette usine appelée la conserverie de Mamou est fermée depuis plus d'une décennie[Quand ?].

Présentation de la préfecture et de la commune urbaine de Mamou[modifier | modifier le code]

Selon le découpage administratif[2], la préfecture de Mamou est la capitale de la Région Administrative dont elle compte au total 13 sous préfectures plus (+) la commune urbaine que sont : Timbo, Porédaka, Dounet, Boulliwel, Tolo, Konkouré, Saramoussaya, Gongoré, Soyah, Ouré-Kaba, Niagara, Kégneko, Téguéréya.

La préfecture de Mamou couvre une superficie de 8 000 km2 avec une population de 236 326 habitants (121 326 femmes et 114 964 hommes) et une densité moyenne de trente habitants par km2 (selon les données de la monographie du recensement de 1996).

Elle reste limitée : au sud par la Sierra Leone ; au nord par la préfecture de Tougué et celle de Dalaba ; à l’est par les préfectures de Faranah et Dabola ; à l’ouest par celle de Kindia.    

Son unité géomorphologique est caractérisée par des hauts plateaux du Fouta-Djallon dont les sols demeurent : des « bowés » (sols latéritiques), sols peu différenciés sur cuirasse ferrugineuse, ferralitiques non différenciés dont la couleur dominante reste jaune beige.

Les peuls, les dialonkés, et une minorité des malinkés, soussou et des forestiers sont les principales ethnies de la préfecture.

Les activités économiques les plus pratiquées sont : l’artisanat, la production des fruits et légumes, l’élevage extensif et une partie de la production agricole dont : le fonio, le taro, la patate douce, l’arachide, le mais, le manioc et un peu de riz.

Aussi, c’est une région à position géographique privilégiée, de carrefour entre les différentes régions du pays et entre les pays frontaliers du nord et du sud. La production nationale est particulièrement importante pour certaines spéculations : pomme de terre, oignons, mais, et fonio, selon la stratégie nationale de sécurité alimentaire.

La commune urbaine de Mamou[modifier | modifier le code]

Cadre géographique[modifier | modifier le code]

Dans la deuxième moitié du XIXe siècle le sud du foutah djallon, la sous-province de Telico était devenue une très importante  étape des caravanes en direction et en provenance des côtes. Le flux des hommes et des produits  qu’entraînèrent  ces voies donnèrent à la paroisse de Telico les dimensions d’un important marché régionale. En 1908 le chemin de fer Conakry-Niger traversa la sous province de Telico. Et à quatre kilomètres de la province, il fut créé une gare qui donna naissance à la ville de Mamou .

En 1917, la capitale du foutah théocratique fut transférée à Mamou sous le nom de cercle de Mamou.

Du au , Mamou centre fut érigé en arrondissement puis en sous-préfecture de 1984 à 1991.

En 1991, la sous-préfecture centrale de Mamou devient une commune urbaine. C’est dans cet ordre d’idée que nous vous présentons notre commune.

La commune urbaine de Mamou est située à 266 km de Conakry. Elle est limitée au nord par la communauté rurale de développement (CRD) de Boulliwel et de Tolo, au nord-est par celle de Dounet, au sud est par celle de Soyah, à l’ouest par celle de Konkouré. La commune urbaine de Mamou, ville située en plein cœur de la guinée sur la nationale/internationale Conakry – Kindia – Kankan – Faranah et Labé, d’où son nom ville carrefour le plus caractéristique du résumé physionomique de l’ensemble des ethnies de la Guinée. Sa population est de 93 304 habitants dont 44 800 hommes et 48 504 femmes, reparties sur une superficie de 674,32 km2. La densité est de 64 hab./km2.

Les températures les plus élevées étant observées en mars et avril 37 et 38 °C, alors que les plus basses se notent en décembre 11 °C. Les vents dominants sont l’harmattan et la mousson. Il existe des forêts classées à Tyéwel, Séré, Koumi, Diarabaka et Tambassa.

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Projection du RGPH2014, Institut national de la statistique, Annuaire statistique 2016, novembre 2017, p. 55
  2. « Présentation de la préfecture et de la commune urbaine de Mamou » (consulté le 11 mars 2019)

Articles connexes[modifier | modifier le code]