Mammad Hassan Hadjinski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mammad Hassan Hadjinski

Mammad Hassan Jafargoulou oglou Hadjinski (en azéri : Məmməd Həsən Cəfərqulu oğlu Hacınski; né le et mort le [1]) était un architecte et homme d'État azerbaïdjanais. Il a également été ministre des Affaires étrangères de la République démocratique d'Azerbaïdjan (RDA) et dernier ministre du RDA.

Vie[modifier | modifier le code]

Hadjinski est né le 3 mars 1875 à Bakou. Il est diplômé de l'école réale de Bakou puis de l'école technique de Saint-Pétersbourg en 1902 avec un diplôme d'ingénieur. Il a travaillé à la construction d'une raffinerie de pétrole russe en cours de construction par l'homme d'affaires azerbaïdjanais Chamsi Assadoullayev avant de revenir en Azerbaïdjan et a été nommé directeur du département de la construction de la municipalité de Bakou. Pendant la période où il a occupé ce poste, il a apporté une contribution significative aux améliorations architecturales de Bakou. Sous sa direction, la construction du boulevard maritime de Bakou a pris un nouvel essor en 1910, quand, sur son insistance, le Parlement municipal a adopté une loi allouant 60 000 roubles pour des améliorations. Un des architectes notables employés par Hadjinski est Adolph Eichler, l'architecte allemand qui a conçu l'église luthérienne allemande de Bakou[2],[3].

Ayant secrètement rejoint le parti Müsavat en 1911, Hadjinski a commencé ses activités politiques ouvertes après la Révolution russe de 1917. Il a également participé activement à la création et aux opérations du journal Hummet[4]. Le 22 mars 1917, le Comité exécutif intérimaire du Conseil musulman fut établi et Hadjinski fut nommé président. Il a participé au sommet de Bakou des musulmans du Caucase et plus tard à au sommet des musulmans russes en mai de la même année. Il a ensuite été élu député de l'Azerbaïdjan au parlement russe. Le 15 novembre 1917, il fut nommé Commissaire adjoint à l'industrie et au commerce (Mammad Yousif Jafarov) du Commissariat de Transcaucasie et à partir du 22 avril 1918 il fut ministre de l'Industrie et du Commerce de la République démocratique fédérative de Transcaucasie[5].

Le 28 mai 1918, lorsque la République démocratique d'Azerbaïdjan (RDA) a été proclamée, Hadjinski a été nommé ministre des Affaires étrangères au sein du nouveau cabinet d'Azerbaïdjan créé par le Premier ministre Fatali Khan Khoyski et a occupé ce poste jusqu'au 6 octobre 1918. Le gouvernement de l'ADR a été formé, il a été nommé ministre des Affaires intérieures de l'Azerbaïdjan et a occupé ce poste jusqu'au 15 février 1920. En tant que ministre des Affaires étrangères, Hadjinski et Mémméd Emin Résulzadé ont signé un contrat avec le gouvernement turc le 4 juin 1918. sur la fourniture d'une assistance militaire à l'Azerbaïdjan. Le 1er avril 1920, Hadjinski a été chargé de former le nouveau cabinet du RDA[5],[6].

Pendant la domination soviétique, Hadjinski travailla au Conseil agricole d'Azerbaïdjan. À partir de 1923, il a été vice-président du Comité de planification d'État transcaucasien. Il a ensuite été arrêté sur ordre de Lavrenti Beria, alors premier secrétaire de la région de Trancaucasian. Après avoir été torturé, Hadjinski est décédé le 9 février 1931 dans une prison de Tbilissi[4],[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]