Mame Younousse Dieng

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mame Younousse Dieng
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Mame Younousse Dieng[1] (1939-2016) est une femme de lettres sénégalaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en 1939 à Tivaouane dans le Cayor, d'un père originaire de cette région et d'une mère originaire de Saint-Louis, elle devient institutrice et directrice d'école[2].

Mame Younousse Dieng écrit en français et en wolof. Elle est notamment l'auteur du premier roman dans cette langue nationale, Aawo bi, publié en 1992 à Dakar, et de L'ombre en feu, publié en 1997[2].

Elle est morte le vendredi à son domicile à Dakar[3],[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L'ombre en feu, Dakar, Les Nouvelles Éditions Africaines du Sénégal, 1997, 233 p. (ISBN 2-7236-1108-6). Aussi, très soutenue par sa fille aînée Ndeye Bogui Sow Camara à qui l'édition de ce livre tenait à cœur.

Références[modifier | modifier le code]

  1. parfois Maam Yunus Jen
  2. a et b Keita 2013, p. 1254.
  3. « nécrologie - décès de Mame Younousse Dieng : Mort d'une pionnière », sur sen360.fr
  4. Ibrahima Lo, « Hommage à Soxna Mame Younousse Dieng », Sud Quotidien,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]