Malphas 1 : Le cas des casiers carnassiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Malphas 1 : Le cas des casiers carnassiers est un roman d'horreur de l'auteur québécois Patrick Senécal, publié en novembre 2011 par les éditions Alire. Il s'agit du premier volet de la série Malphas.

La suite de ce roman s'intitule Malphas 2 : Torture, luxure et lecture.

Résumé[modifier | modifier le code]

Julien Sarkozy déménage de Drummondville à Saint-Trailouin à la fin d'août pour y enseigner la littérature au cégep. La clientèle de ce cégep est composée en grande partie d'étudiants qui ont été mis à la porte d'autres établissements d'enseignement du Québec. Julien Sarkozy découvre aussi rapidement que la plupart, sinon tous les membres du corps professoral ont également abouti dans cet établissement contre leur gré, et il soupçonne qu'ils ne pourraient pas, eux non plus, enseigner ailleurs (comme narrateur, il indique que c'est son cas aussi, sans préciser ce qu'il a fait au cégep de Drummondville pour être obligé de s'exiler).

Dès le premier jour d'école, une étudiante horrifiée, en ouvrant son casier, voit en débouler des morceaux de cadavre qui s'avèrent être ceux de son ex-petit ami. Dans les jours qui suivent, des horreurs du même genre se répètent. Julien Sarkozy tente d'élucider ce mystère, dans un cégep dont il apprend vite qu'il a sa petite histoire d'atrocités.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Julien Sarkozy : 38 ans professeur de littérature, personnage principal et narrateur du roman. Enseigne depuis 14 ans, 3 ans à Montréal , le reste à Drummondville et maintenant au cégep Malphas a saint-Trailoin.
  • Simon Gracq: étudiant au cégep Malphas et éditeur du journal étudiant.
  • Rachel Red : professeur de littérature.
  • Zoé Zazz : professeur de littérature.
  • Rémi Mortafer : professeur de littérature.
  • Rupert Archlax junior : directeur pédagogique du cégep Malphas.
  • Émile Sarkozy : fils de Julien.
  • Mélusine Fudd : vieille sorcière vivant dans la forêt non loin de Saint-Trailouin

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]