Malleville-sur-le-Bec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Malleville-sur-le-Bec
Le village.
Le village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Bernay
Canton Brionne
Intercommunalité Communauté de communes Bernay Terres de Normandie
Maire
Mandat
Michel Auger
2014-2020
Code postal 27800
Code commune 27380
Démographie
Gentilé Mallevillais
Population
municipale
256 hab. (2014)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 14′ 13″ nord, 0° 44′ 49″ est
Altitude Min. 90 m
Max. 152 m
Superficie 6,98 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Malleville-sur-le-Bec

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Malleville-sur-le-Bec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Malleville-sur-le-Bec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Malleville-sur-le-Bec

Malleville-sur-le-Bec est une commune française située dans le département de l'Eure, en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Malleville-sur-le-Bec[1]
Thierville Bonneville-Aptot Saint-Philbert-sur-Boissey (sur quelques dizaines de mètres)
Saint-Éloi-de-Fourques
Pont-Authou (par un angle)
Le Bec-Hellouin
Malleville-sur-le-Bec[1] Bosrobert
Bosrobert Bosrobert

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Malavilla en 1251[2].

Il s'agit d'un type toponymique médiéval en -ville, dont le premier élément est vraisemblablement un adjectif, en l'occurrence mal « mal, mauvais », d'où la signification globale et littérale de « mauvaise ville »[3]. Ville signifie dans ce cas, soit « domaine rural », soit « village ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Guillaume le Conquérant donna l'église à l'abbaye de Jumièges en 1079.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2014 en cours Michel Auger SE Administrateur de sociétés

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 256 habitants, en augmentation de 17,43 % par rapport à 2009 (Eure : 2,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
515 352 535 551 507 497 440 400 392
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
372 367 394 320 326 317 263 224 194
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
193 184 176 156 168 183 169 175 179
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
170 167 157 156 163 164 169 218 256
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Malleville-sur-le-Bec (Eure, Fr) église.JPG

C'est dans cette commune qu'est enterré le photographe humaniste Albert Monier (1915-1998) qui, à l'égal des Doineau, Brasai, Ronis a immortalisé des moments, des sites et des personnages saisis au hasard de ces voyages (Maroc), et de ses pérégrinations dans Paris et en Normandie. Il a fait connaître l'Auvergne de ses origines cantaliennes également où une association entend conserver la mémoire de son œuvre. Auteur d'une écriture photographique, il a innové en lançant la carte postale d'art et le poster (www.albert-monier.fr).

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

ZNIEFF de type 2[modifier | modifier le code]

Site classé[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Communes 2016 » activée ».
  2. François de Beaurepaire (préf. Marcel Baudot), Les Noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure, Paris, A. et J. Picard, , 221 p. (ISBN 2-7084-0067-3, OCLC 9675154), p. 139
  3. ibidem
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. « La vallée de la Risle de Brionne à Pont-Audemer, la forêt de Montfort », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 27 novembre 2015).
  9. Liste des sites et monuments naturels classés sous le régime de la loi du 21 avril 1906 et reconnus par la loi du 2 mai 1930 [loi codifiée aux art. L. 341-1 et s. du code de l'environnement] [1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]