Malik Hamadache

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Malik Hamadache

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance (31 ans)
à Avignon (France)
Taille 1,93 m (6 4)[1]
Poste pilier
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
????-2008CS Bourgoin-Jallieu
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2008-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2016
2016-
Stade phocéen
RC Cergy-Pontoise
Stade dijonnais
RAC angérien
SC Albi
Section paloise
15 0(0)[2]
21 0(5)[2]
16 0(0)[2]
17 0(5)[2]
85 (15)[2]
79 (30)[2]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2010-Drapeau : Algérie Algérie3 (0)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 11 septembre 2019.

Malik Hamadache, né le à Avignon, est un joueur international algérien de rugby à XV qui évolue au poste de pilier droit au sein de l'effectif de la Section paloise (1,93 m pour 145 kg)[1],[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Malik Hamadache naît à Avignon dans une famille où la pratique du rugby à XV est une tradition. Son père, Boualem, a joué au poste de pilier dans le club local de Sorgues et son frère aîné, Laïd, joue à Monteux en Fédérale 2[4].

Il fait ses classes dans le centre de formation du CS Bourgoin-Jallieu et fait ses débuts en Fédérale 2 à 18 ans[4].

Le , il fait partie de l'effectif de l'équipe d'Algérie qui dispute le premier match amical contre une équipe pro, le SU Agen[5].

En 2008, il part pour Marseille où il s'engage avec le Stade phocéen pour jouer en Fédérale 1. Il y reste deux saisons et se retrouve dans la même équipe que Jonah Lomu[4].

En 2009, il retrouve la sélection algérienne pour jouer un match contre les espoirs du Stade français, rencontre remportée par une courte victoire 19 à 17[6].

Puis, en 2010, il signe avec le RC Cergy-Pontoise toujours pour jouer en Fédérale 1[4]. À la fin de la saison 2010-2011 le RCACP étant relégué, il rejoint le Stade dijonnais[7].

En juin 2017, il est sélectionné pour jouer avec les Barbarians français qui affrontent l'équipe d'Afrique du Sud A les 16 et 23 juin en Afrique du Sud[8]. Titulaire lors du premier match puis remplaçant pour le second, les Baa-baas s'inclinent 36 à 28 à Durban[9] puis 48 à 28 à Soweto[10].

En octobre 2017, il prolonge son contrat avec la section paloise pour trois saisons[11].

En novembre 2018, il est sélectionné avec les Barbarians français pour affronter les Tonga au Stade Chaban-Delmas de Bordeaux. Remplaçant, il entre à la place de Antoine Guillamon à la 45e minute. Les Baa-Baas s'inclinent 38 à 49 face aux tongiens[12].

Depuis le , il est membre du comité directeur de Provale, le syndicat national des joueurs de rugby professionnels.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il a honoré sa première cape internationale en équipe d'Algérie le contre l'équipe de Libye lors du CAR Development Trophy 2010 au Caire (Égypte).

Il est sélectionné en équipe de France pour jouer le contre les All Blacks au Groupama Stadium. Ce match qui se déroule sans les principaux joueurs de l'équipe de France ne compte pas comme une sélection officielle[13].

Contrairement à ce qu'affirme une polémique surgie à la suite de ce match sur Cedate Gomes Sa et Malik Hamadache[14], ce dernier est bien sélectionnable avec l'équipe de France[15]. En effet ses sélections en équipe d'Algérie ne sont pas considérée comme des sélections internationales par World Rugby, car l'équipe d'Algérie n'était par reconnue par l'organisme international à l'époque des matchs joués par Hamadache[16]. Ainsi, si d'avenir Malik Hamadache venait à être sélectionné pour l'équipe première du XV de France, il ferait partie des très rares cas de joueurs sélectionnés dans plusieurs sélections nationales.

A l'orée de la saison 2018-2019, il est intégré à la liste XV de France de 40 joueurs et participe au premier stage de développement du 5 au 12 juillet 2018 au CNR de Marcoussis[17],[18].

Statistiques en équipe nationale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Fiche Malik Hamadache », sur www.lnr.fr
  2. a b c d e et f « Hamadache Malik », sur www.itsrugby.fr (consulté le 28 octobre 2010)
  3. « Fiche Malik Hamadache », sur www.section-paloise.com
  4. a b c et d Christophe Lefevre, « Hamadache, mistral gagnant », sur www.leparisien.fr, Le Parisien, (consulté le 28 octobre 2010)
  5. Nassim Mohamedatni, « Le premier match amical contre une équipe pro », sur dzrugby.blogspot.com, (consulté le 28 octobre 2010)
  6. Nassim Mohamedatni, « Match amical contre les Espoirs du Stade Français », sur dzrugby.blogspot.com, (consulté le 28 octobre 2010)
  7. « Une fuite inexorable », sur www.leparisien.fr, Le Parisien, (consulté le 25 janvier 2012)
  8. « La liste des Barbarians français convoqués pour la Tournée sud-africaine est dévoilée », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 29 mai 2017)
  9. (en) « SA 'A' dominate French Barbarians in Durban », sur www.sport24.co.za, (consulté le 24 juin 2017)
  10. (en) « SA A too strong for Baa-Baas », sur www.sarugbymag.co.za, (consulté le 24 juin 2017)
  11. « Pau officialise la prolongation de Malik Hamadache », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 9 octobre 2017).
  12. « Barbarians Français – Tonga : 38-49 », sur www.ffr.fr, FFR, (consulté le 5 décembre)
  13. « XV de France : François Trinh-Duc titulaire pour la "revanche" face aux All Blacks », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 12 novembre 2017)
  14. Deux Bleus inéligibles ont pourtant joué à Lyon, Le Bien public, 25 novembre 2017.
  15. même si le match en question n'était pas lui considéré comme un match officiel, les critères de sélection de [[World Rugby]] ne s'appliquant donc pas.
  16. Clément Suman, « XV de France : international algérien, voici pourquoi Malik Hamadache peut porter le maillot bleu », sur www.lerugbynistere.fr (consulté le 1er avril 2018)
  17. « Liste XV de France et France Développement », sur www.ffr.fr, FFR, (consulté le 7 juin 2018)
  18. « Stage développement XV de France », sur www.ffr.fr, FFR, (consulté le 17 septembre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]