Malavoi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Malavoi
Pays d'origine Drapeau de la France France (Martinique)
Genre musical Musique antillaise
Années actives 1969 - ...
Composition du groupe
Membres Ralph Thamar ; Denis Dantin
Anciens membres Paul Rosine († 1993) ; Jean Paul Soïme († 2007) ; Mano Césaire ; Christian de Negri († 2013) ; Marcel Rémion

Malavoi est un groupe français de musique antillaise né en 1969.

Origine du groupe[modifier | modifier le code]

Malavoi est à l'origine un groupe martiniquais, plus précisément foyalais (Fort-de-France), qui a actualisé avec succès les biguines, mazurkas, quadrilles, etc. via des apports de salsa, Latin jazz et musique cubaine, l'ensemble étant agrémenté d'une section de cordes qui fait toute l'identité du groupe. Il était composé de quatre violonistes Mano Césaire, Jean-Paul Soïme, et Christian de Negri, d'un batteur Denis Dantin et d'un bassiste Marcel Rémion. Malavoi était une variété de canne à sucre et également le nom d'une rue sur l'île de Gorée au large du Sénégal, d'où les esclaves partaient pour les Amériques[1],[2].

Depuis les années 80, le format du groupe est composé de trois ou quatre violons, un violoncelle, un chanteur et deux choristes et une section rythmique claviers-basse-batterie-percussions[1].

Cependant, Malavoi est également connu pour ses collaborations avec d'autres grands de la musique caribéenne, tels Dédé Saint Prix[3], Kali, Tanya Saint-Val, Edith Lefel, Beethova Obas, Alan Cavé et la journaliste Marie-José Alie entre autres.

Les chanteurs les plus connus de ce groupe sont Ralph Thamar, Paulo Rosine et Pipo Gertrude. Ce groupe a aussi généré des spin off tels Fal Fret' et Palaviré.

En 1998, sur l'album Marronage, Jean Jacques Goldman participe.

Malavoi est avec Kassav' le groupe majeur des îles Martinique et Guadeloupe, des années 1970 à 1990, faisant généralement salle comble dans des contrées aussi éloignées que le Japon, le groupe est invité dans different festival comme Jazz à Vienne.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Nou pé pa kenbé (1969) premiers enregistrements réédition 2006
  • La filo (1982)
  • Karésé mwen (1983)
  • Ababa (1985)
  • La Case à Lucie (1986)
  • Live au Zénith (1987)
  • Jou ouvè (1988)
  • Matébis (1992)
  • La Belle Époque (1993)
  • An maniman (1994)
  • Shé Shé (1996)
  • Marronnage (1998)
  • Live au Club Med World (2005)
  • Les instrumentaux (2006)
  • Pèp La (2009)

On peut également citer la bande originale du film Rue Cases-Nègres d'Euzhan Palcy, tiré du roman éponyme de Joseph Zobel.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]